La langue française est une langue riche dans laquelle on trouve un paquet d’expressions imagées assez cocasses pour signifier à peu près tout (genre vraiment tout). Du coup on a voulu se pencher sur les expressions qui voulaient dire rigoler, parce qu’il y en a pléthore et qu’il faut bien les lister. Vous allez voir, on va se marrer comme des oiseaux en 60 (ce qui n’est pas une véritable expression, d’où l’utilité de lire ce top).

1. Rire à se péter les côtes

Bon là c’est très grave, si ça vous arrive vous pouvez quand même finir aux urgences. Vous allez me dire « mais c’est une image » et vous avez raison, mais quand même, on ne sait jamais, en vrai ça peut être grave.

2. Se fendre la poire (variante populaire : se fendre la gueule)

Un classique, très utilisée en Auvergne cette expression a fait ses preuves. En argot, la poire signifiait le visage, le sourire était donc la fente de la dite poire et se fendre la poire voulait donc dire rire. Vous savez tout.

3. Se taper le cul par terre

Pareil, on reste sur une expression célèbre, par contre on est tous d’accord que personne ne rit comme ça, si ? Ça n’a rien de naturel comme comportement, et si vous tombez sur quelqu’un (encore une expression étrange) qui rit comme ça, prenez vos jambes à votre cou (une fois de plus, une expression à la con).

4. Se claquer les cuisses

Dans la même idée que « se taper le cul par terre », franchement personne ne rigole comme ça, c’est super étrange et ça ne présage rien de bon de convulser des jambes de cette manière.

5. Mourir de rire

On n’y pense pas assez mais c’est quand même franchement tragique comme fin de mourir de rire. Aujourd’hui l’expression est souvent remplacée par un simple « je meurs » ou « je suis dead », ce qui rend certaines situation urgentes difficilement identifiables dans certains commentaires sur facebook. Appel à l’aide ou simple indication du rire provoqué, c’est souvent le médecin légiste qui en fait le triste constat.

6. Rire à s'en claquer une couille

À la fois très parlante et très douloureuse, cette expression plait au grand nombre et donne une image très parlante de taux de rire provoqué.

7. Se poiler (ou c'est la poilade)

À moins de vivre dans les années 70, vous n’avez aucune raison d’utiliser cette expression désuète (il est à noter que le mot « désuet » est lui même désuet).

8. Chialer sa mère comme une petite merde de rire

Pleurer de rire, avoir les larmes, chialer de rire… Bref, plusieurs variantes pour une expression assez classique mais qui trouve quand même sa place ici et qu’on peut utiliser tout le temps, surtout face aux trucs qui font autant rire les adultes et les enfants.

9. Se décrocher la mâchoire comme pendant un contrôle de police de rire

Encore une fois cette situation peut être très grave niveau santé, se décrocher la mâchoire est assez handicapant et ce serait con de se faire ça juste en rigolant. Faites gaffe quand même quand vous vous marrez, vous allez toujours trop loin.

10. Dereker

De l’arabe « dahak », le mot s’est transformé en français en « derek » pour donner « ça me fait trop derek quand quelqu’un se casse le gueule ». Un truc drôle peut donc être « derekant ». À placer au scrabble pour se débarrasser d’un « k » bien relou.

11. Se chier dessus de rire (à ne pas confondre avec "se chier dessus de peur" qui est moins cool ou tout simplement "se chier dessus" qui est pour le coup encore moins cool)

Exemple :

– Ah dis donc José, très bonne ta blague du curé avec les prostituées, je me suis chié dessus !

– Super Boris, j’espère que tu t’es chié dessus comme le veut la célèbre expression et non au sens littéral.

– Je n’ai pas vérifié.

12. Vomir son larynx de rire

Classique et utilisée dans beaucoup de romans, cette expression reste l’une des plus parlantes et des plus appréciées du personnel médical, grâce à sa dimension sur le larynx.

13. Rire comme un bossu

L’image de celle-ci veut dire que la personne est tellement courbée à cause du rire qu’elle ressemble à un bossu. C’est crédible et vraiment astucieux.

14. Être plié de rire

Encore une fois, très dangereux. Mais c’est un peu l’évolution actuelle de « rire comme un bossu » puisque c’est la position qui donne l’image. De plus, envoyer « je suis plié gros » peut-être une bonne manière de signifier son hilarité en ligne.

15. Se marrer comme une baleine

Alors j’ai pas fréquenté beaucoup de baleines dans ma vie mais je ne suis pas certain que ça rigole beaucoup ces braves bêtes. Autant la hyène je capte l’idée, autant là faudrait demander à des spécialistes. Si c’est votre cas indiquez-le dans les commentaires.

16. Rire à s'en foutre les doigts dans un grille pain en marche

Là aussi on est sur une expression qui décrit un fou rire tellement puissant que la personne perd complètement ses moyens et fait n’importe quoi. Ceci étant dit, voir quelqu’un mettre ses doigts dans un grille pain en marche va assurément pousser les autres personnes à continuer de rire, c’est donc un combo.

17. Rire à en faire tomber son bébé

Du classique également, très utilisée dans les siècles précédents quand les nourrices faisaient tomber les bébés royaux parce que Louis XIV faisait encore sa fameuse imitation d’un pauvre.

18. Rire a en rayer la bagnole du voisin avec un rateau

Très utilisée autant au sens figuré qu’au sens strict, cette expression se veut rassurante, amicale, chaleureuse, comme un bon vieux chocolat chaud que notre grand-mère nous offre par un après-midi pluvieux du mois d’octobre. On raye la voiture du voisin, oui, mais parce qu’on l’aime bien.

19. Rire comme à un spectacle de Tex

Proposée par « anonymouscomic du 92 », cette expression est tout à fait inexistante. J’ai vérifié. Mais bon, le mec insiste et ça semble lui faire plaisir donc on la place ici.

20. Bonus : Lire Topito

Lol mdr, trop décroché la mâchoire d’une baleine qui claque des jambes ce dernier point

Bon franchement vous avez vu, y’a quand même pas mal d’expressions qui décrivent une situation douloureuse, handicapante ou mortelle. C’est donc que rire n’est peut-être pas si positif que ça finalement.