Réputée pour être particulièrement difficile à appréhender pour les étrangers, la langue française est très imagée. Elle regorge d’expressions étranges, héritées des temps anciens ou plus modernes, qui, pour un visiteur parlant une autre langue, ne veulent absolument rien dire. Les exemples sont nombreux mais voici les plus souvent cités par nos amis d’autres pays quand vient le moment d’exprimer leur désarroi face à notre façon de nous exprimer…

1. Ne pas en faire tout un fromage

Cette expression signifiant qu’on accorde à quelque chose trop d’importance reste un mystère pour les étrangers, qui y voient encore une preuve de notre légendaire obsession pour le fromage. D’ailleurs, c’est peut-être le moment pour vous de faire notre quiz : quel fromage êtes-vous ?

Source photo : Giphy

2. Pisser dans un violon

On dit « autant pisser dans un violon » quand on fait quelque chose qui s’avère inutile. Comme quand on cherche à écoper l’eau d’une barque trouée avec un dé à coudre par exemple. Les Anglais eux, disent « aussi utile qu’une théière en chocolat ».

Source photo : Giphy

3. Mettre sa main au feu

On dit ça quand on est sûr de quelque chose. Cela remonte au Moyen Age, quand les gens accusés d’un crime devaient tenir une barre de fer chauffée à blanc. Si leurs mains guérissaient en moins de trois jours, on les croyait. Sinon, c’était la taule ou la mort. Pour les étrangers en revanche, cette expression n’a pas le moindre sens.

Source photo : Giphy

4. J'ai d'autres chats à fouetter

Quand on doit s’occuper d’autres trucs plus importants, on dit qu’on a d’autres chats à fouetter. Une expression qui entraîne différentes questions de la part des étrangers. Pourquoi les chats ? Pourquoi les fouetter ? L’équivalent anglais étant « avoir d’autres poissons à frire. »

5. Il me court sur le haricot

Chuck Norris lui, dit « tu commences à me baver sur les rouleaux », en version française en tout cas. Tout ça pour dire que quelqu’un commence à devenir énervant. Pourquoi les haricots ? Mystère !

6. Pédaler dans la semoule

Cette expression, on l’utilise quand on galère. Quand on perd un peu ses moyens et qu’on patauge. C’est plutôt bien vu car il doit en effet être compliqué de pédaler dans de la semoule.

7. Avoir le cul bordé de nouilles

On l’utilise pour dire qu’on a de la chance. On peut dire qu’on a simplement du cul. Les Espagnols l’expriment aussi comme ça d’ailleurs : « tener mucho culo ». Mais que viennent faire les nouilles dans le cul ?

Source photo : Giphy

8. Ça ne casse pas trois pas pattes à un canard

C’est quand un truc est bien mais sans plus. Car oui, pour casser trois pattes à un animal qui n’en possède que deux, il faut vraiment que la chose soit sensationnelle !

9. Ne pas être dans son assiette

C’est quand on est fatigué, voire un peu malade. Bizarre quand on ne parle pas Français et plutôt imagé car même quand on est en pleine forme, on n’est jamais dans une assiette. Bref c’est compliqué…

10. Raconter des salades

Ou raconter des bêtises. Pourquoi la salade ? Car quand on en prépare une, on mélange les feuilles, on rajoute des ingrédients par-ci, par-là… Reste que pour un touriste étranger, tout ça est assez étrange.

Source photo : Giphy

Et n’oublions pas « faut pas pousser mémé dans les orties » !

Sources : Flash Academy, The Intrepid Guide