C’est samedi, c’est l’instant sesque. Maintenant qu’ils ont fait le tour de tout ce qui était Big Bang, évolution et tout le tralala, nos amis les scientifiques préfèrent se concentrer sur tout ce qui concerne le zig-zig (oui je parle comme une personne de 192 ans). C’est ainsi que l’on se retrouve régulièrement assaillis de une nouvelles études un peu concon sur le sujet qui nous explique généralement comment avoir une vie sexuelle du tonnerre de Brest. Voici quelques-uns de leurs conseils les plus avisés.

1. 7h30 est l'heure idéale pour faire l'amour

D’après une étude publiée dans The Sun, notre corps produirait beaucoup plus d’hormones sexuelles à cette heure-ci et le fait de passer à l’acte nous donnerait l’adrénaline nécessaire pour partir au bureau en pleine forme. Qui plus est, selon une autre étude, italienne cette fois, ce serait aussi l’heure de la journée où l’on est le plus en condition pour jouir et/ou faire un bébé.

Une bonne raison d'être ponctuelle ?

Posted by Magicmaman France on Thursday, September 28, 2017

2. Les mecs avec de sales dents bandent mou

Une étude turque publiée dans le Journal of Sexual Medecine a en effet constaté que 53% des hommes souffrant de problèmes d’érection avaient une inflammation des gencives due à des problèmes dentaires. Les chercheurs en ont conclu que les trentenaires atteints de problèmes dentaires étaient 3,29 fois plus susceptibles d’avoir des troubles de l’érection que les hommes avec des gencives en pleine forme.

3. Les gens qui ont une chambre mauve forniquent plus que la moyenne

Selon une étude britannique réalisée par le distributeur Littlewoods, la couleur de votre chambre aurait une influence sur la fréquence de vos rapports sexuels. Les couples ayant opté pour des murs ou du mobilier mauve ferraient ainsi l’amour au moins trois fois par semaine, soit deux fois plus que ceux qui ont une chambre grise.

4. Manger des noix augmente la fertilité masculine

Une étude de la Fielding School of Public Health de Los Angeles a « prouvé » que la consommation de noix augmenterait la fertilité masculine. Pour féconder comme un chef, nous vous recommandons donc de consommer 70 grammes de noix par jour.

5. Les sagittaires sont infidèles

Selon une enquête réalisée par le site de rencontre extraconjugales Gleeden, 16% des sagittaires seraient infidèles lorsqu’ils sont en couple. Les autres signes les plus infidèles seraient les verseaux et les gémeaux. Et pour info, les scorpions seraient eux les plus fidèles.

Crédits photo : Topito

6. Faire l'amour réduit les risques de rhume

C’est une étude de la Wilkes University of Pennsylvania qui le dit : faire l’amour une ou deux fois par semaine réduirait de 60% les risques de rhume ou de grippe, et ce grâce à l’augmentation de la production d’anticorps. Bon, et sinon le Fervex ça marche bien aussi.

Crédits photo : Topito

7. Les femmes en chaussettes atteignent plus facilement l'orgasme

D’après des chercheurs néerlandais de l’Université de Groninge, 80 % des femmes atteindraient l’orgasme lorsqu’elles portent des chaussettes alors que sans chaussettes le taux de jouissance chuterait à 50%. Par contre, personne ne précise ce qu’il en est de l’érection de leur partenaire…

8. Les femmes préfèrent le ménage au sexe

Il s’agit là du résultat (absolument scandaleux) d’une étude réalisée par la marque d’électroménager Beko (dont on va s’empresser de ne jamais acheter le poindre produit). Personnellement, on se demande bien quel genre de meufs ils sont allés interroger.

9. Les brunes sont de meilleurs coups

C’est ce qu’affirme un sondage qui fera sans aucun doute avancer grandement l’humanité et dont le résultat était sans appel : 58% des hommes interrogés considèrent en effet que les brunes sont meilleures au lit que les blondes et les rousses. Ça fait mal, mais maintenant il va falloir vous faire une raison et arrêter avec ce vilain blond peroxydé.

10. On ne devrait plus faire l'amour après 2030

Ma parole, c’est radical. Mais c’est ce que le chercheur David Spiegelhalter a déclaré dans une étude datant de 2019. Il semblerait en effet que les couples fassent de moins en moins l’amour. Le calcul est simple : en 1990 les couples niquaient 5 fois par mois en moyenne, puis 4 fois dans les années 2000, puis 3 fois en 2010. En toute logique on devrait arriver à zéro d’ici quelques années. La faute à l’hyperconnexion de la société. Depuis le temps qu’on vous le dit de lire un bon livre plutôt que de regarder vos écrans les jeunes lààà.

Ah...bon bah, c'est dit.

Posted by Maxisciences on Sunday, May 2, 2021

11. Les prénoms de filles qui terminent en A ont plus de chance de pécho un mec

L’étude réalisée par le site de rencontre Smardate a en effet prouvé que les femmes ayant un prénom finissant par la lettre A avaient plus de partenaires sexuels que les autres. Alors que la moyenne féminine tourne autour de 4,4 amants au cours d’une vie, les Laura, par exemple, monteraient en effet à 9,7 partenaires sexuelles au cours d’une vie. Ce succès des prénoms en A s’expliqueraient notamment par leur côté exotique qui plairait tout particulièrement aux hommes.

Et on est tous d’accord pour dire que le porno y a joué pour beaucoup.

Les femmes dont le prénom finit par «a» ont plus de partenaires sexuelsSelon Smartdate, les Laura ont en moyenne 9,7 partenaires, alors que les Thérèse n'en ont que 1,1...Vous êtes d'accord ?

Posted by Bruno Sur Fun Radio on Wednesday, September 4, 2013

12. Un rapport idéal dure entre 7 et 13 minutes

Ce n’est même pas vraiment une étude qui le dit mais un sentiment général relevé dans une enquête menée par la Society for Sex Therapy and Research qui a publié ses résultats dans la revue Journal of Sexual Medicine.

13. Une chambre mauve incite à avoir davantage de rapports

Un autre étude britannique effectuée par le distributeur « Littlewoods » a montré que le mauvais goût (les murs peints en mauve ? please je vais vomir) pouvait hautement booster vos relations sexuelles. En revanche le beige, le vert ou le gris devraient calmer vos ardeurs. MOUAIF.

14. Les Julien et les Isabelle seraient nuls au lit

Oui vous avez bien lu. Il existe une étude française qui en est arrivé à cette terrible conclusion. Inutile de préciser à quel point ça sent la connerie à plein nez, et je ne dis pas ça parce que mon prénom c’est Isabelle-Julien.

Sources (fiables à 12%) : Noovomoi, Marie Claire