On peut aisément imaginer que quand on est président il y a tout un tas de trucs et de règles étranges à respecter, surtout quand on rencontre un autre président ou un officiel d’une autre nation, sans oublier quelqu’un de sang royal. Mais parfois il y a des ratés, quelques moments où bon, on a un peu envoyé chier le protocole parce que ça va bien deux minutes les règles à la con. On vous propose donc de voir quelques moments où on a pas respecté ce truc et qui nous font dire que certains présidents sont un peu des thugs, un peu comme quand des mecs se disent qu’ils vont être présidents à vie.

1. Donald Trump et les multiples gaffes du protocole royal

En visite à Buckingham, l’ancien Président américain Donald Trump a fait plusieurs gaffes, comme serrer des mains plutôt que de s’incliner, passer devant la Reine (ça se fait pas ça mec), mettre sa main dans le dos de la Reine, ne pas savoir marcher correctement… Bref plusieurs entorses au protocole qui auraient pu être facilement évitées si Trump avait un peu révisé. Et en même temps ils font chier avec leurs règles, peuvent bien serrer une paluche de temps en temps sans en faire une affaire d’état.

2. L'hymne national russe massacré par l'orchestre Égyptien

Le protocole se veut respectueux du président, du drapeau mais aussi de l’hymne national. Dans cette vidéo on peut voir un moment assez peu glorieux où l’orchestre Égyptien joue l’hymne Russe pour Vladimir Poutine et vous allez vite voir qu’on dirait une classe de CE1 qui s’amuse sur des instruments en plastique. S’il ne s’agit pas d’une faute protocolaire trop grave, elle constitue quand même un manque de respect (involontaire) à l’hymne Russe, et s’il y a bien un président qu’il ne faut pas trop chatouiller c’est quand même Poutine.

3. Emmanuel Macron et Béji Caïd Essebsi

En 2017, Emmanuel Macron recevait le président Tunisien Béji Caïd Essebsi. Si la visite s’est plutôt bien déroulée c’est une erreur à la con qui ornait le pupitre du président tunisien qui a fait un peu couler d’encre. En gros une plaque commémorative placée sur le pupitre en question avait des chiffres indiens à la place des chiffres arabes. Le problème c’est que ces chiffres ne sont pas du tout utilisés en Tunisie et que le pays se sert comme nous des chiffres arabes. La fameuse plaque avait déjà été utilisée lors d’une visite précédente avec le président François Hollande, ce qui fait quand même un double raté et c’est assez rare pour ne pas en parler.

Crédits photo (Domaine Public) : U.S. Department of State from United States

4. Jimmy Carter et la mère de la Reine

Bon on peut dire que Trump a fait quelques conneries avec la Reine Elisabeth mais son prédécesseur à la gouvernance des États-Unis Jimmy Carter a un peu mis la barre très haut en 1977. Quelle était sa connerie ? Eh bien il a tout simplement embrassé la mère de la Reine sur la bouche pendant une visite. Donc là c’est plus un manque de respect au protocole, c’est juste un immense bras d’honneur à toute forme de respect. Bravo Jimmy.

Crédits photo (Domaine Public) : Department of Defense. Department of the Navy. Naval Photographic Center

5. Emmanuel Macron et son retard en Chine

En 2018, alors qu’il est en visite diplomatique en Chine, le Président de la république française Emmanuel Macron a un peu emmerdé le responsable du protocole Chinois en arrivant en retard à ses rendez-vous. Ça peut sembler assez anodin, mais en vrai c’est un gros manque de respect ça, on a tous un pote qui est en permanence en retard et franchement c’est un gros fuck au protocole et c’est très grave.

Crédits photo (CC BY 2.0) : EU2017EE Estonian Presidency

6. Barrack Obama et l'hymne national anglais

En visite chez la Reine d’Angleterre en 2011, Obama a entamé un toast à son honneur pendant lequel l’orchestre a joué l’hymne national anglais. Le problème c’est qu’on est censé rester silencieux pendant l’hymne, un raté qui a créé le malaise qu’on peut voir sur cette vidéo, notamment quand le président lève son verre seul et que le reste de la salle attend la fin de l’hymne pour se joindre à lui. Bon après ça arrive à tout le monde de faire une erreur, faut arrêter avec les deux cent règles protocolaires à Buckingham, ça fait chier tout le monde.

7. Recep Tayyip Erdogan et Ursula von der Leyen

Lors de sa rencontre à Ankara avec la présidente de la commission européenne Ursula von der Leyen, le président turc a encore une fois brillé. La raison ? La présidente a été placée sur un divan assez éloigné des deux autres acteurs de cette rencontre (des hommes bien entendu), le président Erdogan et le président du Conseil Européen Charles Michel. Il y avait clairement un côté « les hommes vont parler donc éloignez la femme » dans la scène, mais le président turc s’est défendu en disant que la disposition avait été choisie par les représentants de l’Union Européenne. Mouais si vous voulez vous faire une idée du personnage, allez voir les trucs à savoir sur le Président Erdogan, c’est pas tout rose.

Crédits photo (CC BY 4.0) : Mikhail Palinchak

8. Joe Biden et (encore une fois) la Reine d'Angleterre

Franchement à un moment donné on ne peut rien faire quand on croise la Reine d’Angleterre. Joe Biden a été un peu moqué pour avoir gardé ses lunettes de soleil pendant une visite officielle et ça a choqué les Anglais. Faut arrêter deux minutes de se sentir attaqué pour le moindre truc quand même, ça devient chiant les mecs. En plus il a la méga classe avec ses lunettes de soleil le Joe, que des jaloux les Anglais.

Crédits photo (Domaine Public) : Adam Schultz

9. François Hollande et Xi Jinping

À l’époque de François Hollande on savait déconner, comme le prouve cette vidéo de la rencontre avec le président chinois où par deux fois on a échangé les places : une première fois en montant dans la voiture et une seconde en arrivant devant les pupitres. Ça semble un peu stupide comme truc de devoir respecter la place de chacun mais c’est le protocole, c’est comme ça, et le bon François lui il voulait juste déconner un peu, comme quand il lui a fait un bon vieux « tire mon doigt » dans la bagnole.

Bon en vrai y’a souvent des gros ratés avec la Reine d’Angleterre, donc on vous propose d’aller potasser les règles de protocole à la Cour d’Angleterre, ça évitera de refaire des conneries.

Sources : 20 minutes, Insider, Charles Crawford, Yahoo, Le Monde, La Nation, Business News.