Que vous préfériez avoir une peau de bébé toute douce qui glisse comme de la soie ou un agréable petit duvet qui tient bien chaud l’hiver, sachez qu’il ne faut pas faire nimp avec vos petits poils. Puisqu’il y a des erreurs à ne pas faire quand on s’épile, il y a aussi logiquement des erreurs à ne pas faire quand on se rase. Et grâce à nos conseils d’experts en oilp, vous allez vous retrouver avec des jambes, popopo, mashallah, j’ai jamais vu ça, comment c’est soyeuuuuuux.

1. Ne pas se nettoyer avant le rasage

Attention, je ne dis pas que vous êtes des gros crassous, je ne me permettrais pas. Mais disons qu’on a tous plus ou moins des petites saletés et bactéries qui aiment bien squatter nos gambettes. Se laver avant de se raser permet donc, déjà, d’éliminer ces individus non désirables pour ne pas qu’ils finissent dans nos organes, mais aussi de préparer le poil pour le rasage. Oui, parce qu’il aime bien être prêt avant ce genre d’étape importante.

2. Ne pas utiliser d'exfoliant

Ce n’est pas un passage obligatoire avant le rasage, personne ne va venir vous buter dans votre sommeil si vous ne le faites pas, mais cela pourrait tant de même vous causer quelques petits désagréments. En utilisant un exfoliant avant de vous raser, vous éliminerez les cellules mortes de la peau, ce qui facilitera clairement le rasage et évitera de vous faire une palanquée de poils incarnés. S’exfolier la veille évitera aussi d’irriter votre petite peau toute douce.

3. Se raser au mauvais moment

Il ne faut jamais, ô grand jamais se raser le soir ! Non, c’est faux, vous pouvez le faire, mais l’idéal est quand même de se raser le matin car l’épiderme est régénéré en sortant de sa petite nuit, là où il sera plus sensible le soir après une dure journée de labeur (un peu comme nous en fait).

4. Utiliser de l'eau froide

Pour que votre rasage soit totalement efficace (et ça serait un peu louche de vouloir qu’il ne fonctionne qu’à 85%), commencez par foutre la zone à épiler sous l’eau chaude, ou carrément, rasez-vous à la fin de votre douche. Avec la chaleur, vos pores vont s’ouvrir et cela va faciliter le rasage des poils. Et puis hop, on termine par un coup d’eau froide pour refermer tout ça et on n’en parle plus.

5. Se raser à sec

Alors oui, vous êtes peut-être très pressé·e ou vous avez une flemme intergalactique de passer sous la douche, mais franchement, mais aucune de ces deux excuses ne peut justifier un rasage à sec. Zapper d’enduire ses jambes d’une mousse, c’est prendre le risque d’avoir des jambes avec effet sac en peau de croco à la fin de l’épilation et d’irriter complètement sa peau pour plusieurs jours. Et est-ce qu’on veut des jambes complètement secos ? Non, on veut pas, qui veut des jambes sèches ne saute pas.

6. Se raser au gel douche

NE FAITES PAS ÇA MALHEUREUX ! Vous voulez mourir ou quoi ???? Bon, ce n’est pas vraiment ce qui va se passer si vous vous rasez avec du gel douche, mais comme ce produit est plutôt fait pour emprisonner les saletés que faciliter le rasage, vous allez plus galérer qu’autre chose et surtout, prendre le risque que les saletés se glissent dans les petites coupures créées par le rasoir. Alors qu’avec une bonne vieille mousse à raser, ça va glisser sans risque comme sur un toboggan.

7. Ne pas raser les poils dans le bon sens

Attention bande d’inconscients ! Ne faites pas cette erreur des plus courantes : pour bien faire le taf, commencez par vous raser dans le sens de la pousse des poils. Cela vous évitera des poils incarnés (l’enfer sur terre) ou des irritations.

8. Appuyer trop fort sur son rasoir

Il est facile de penser qu’en mettant toute sa force dans son rasoir, les poils seront mieux éjectés. Et pourtant… Appuyer trop fort peut causer des lésions sur la peau. Y aller délicatement fonctionnera tout aussi bien. Et ça marche aussi pour plein d’autres domaines comme l’équeutage de haricots ou le seks.

9. Oublier de changer fréquemment de lames de rasoir

Plus vous garderez un rasoir longtemps, plus vous aurez un risque de vous auto-provoquer des démangeaisons, des brûlures, des irritations, des bactéries. ET ÇA, ÇA FAIT PAS PLAISIR. Pour savoir s’il est temps de changer vos lames ou carrément votre rasoir, vérifiez si vos poils vous font mal pendant le rasage ou si les poils restent coincés dans la lame même après rinçage. Si la réponse est oui, foutez-moi tout ça à la poubelle.

10. Laisser trainer son rasoir au bord de sa douche

Alors oui, effectivement, c’est plus facile de prendre son rasoir qui traîne que de sortir dans le froid de la salle de bain pour chopper le rasoir oublié au fond d’un tiroir. Pourtant, il vaut mieux ranger votre outil bien au chaud et au sec, car l’humidité, l’eau de la douche et les restes de produits nettoyants vont GRAVEMENT endommager les lames et les dégueulasser (coucou l’eau stagnante). Alors on arrête ça tout de suite, ok ?

11. Partager son rasoir

Vos amis ont beau être très sympathiques et persuasifs, il ne faut jamais céder au chantage du prétage de rasoir (même contre 10 000€). Eh oui car des lames qui passent d’une personne à une autre peuvent faciliter l’échange de germes et de bactéries et ainsi provoquer des infections, ou causer de l’herpès et de l’hépatite. Et croyez-moi, votre amitié risque plus d’en prendre un coup à cause de ça qu’à cause d’un refus de partage.

12. Ne pas hydrater sa peau après le rasage

Voilà, vous avez bien tout débroussaillé, hop, finito popito. Eh non, que nenni les amis, avant de ranger tout votre matos, pensez à tartiner de crème hydratante les zones fraîchement rasées. Bin oui, parce que le rasoir aura pas mal abîmé votre peau en surface, même si ce n’est pas très visible, et ça ne pourra donc que lui faire du bien de recevoir un max d’hydratation de votre part.

N’oubliez pas, il y a plein d’idées reçues sur les poils comme le fait qu’il faut absolument les éliminer pour être bg. C’est totalement faux, vous êtes tous incroyables, faites-moi des enfants.

Sources : Cosmopolitan, Elle.