Les Français ont longtemps été les deuxièmes plus gros consommateurs de chewing-gums, derrière les Etats-Unis et même si ces confiseries ont moins la côte depuis quelques années, ils restent très présents dans le quotidien. Que tu en mâches pour faire des bulles comme un sale gosse ou pour te débarrasser de l’odeur de café-clope qui te suit après le déjeuner, on sait que tu te poses des questions sur cette fameuse pâte à mâcher.

1. Est-ce que les chewing-gums sans sucre sont meilleurs pour la santé ?

Dans les chewing-gums garantie « sans-sucre », le produit utilisé pour le remplacer s’appelle le sorbitol. C’est un produit naturel au pouvoir sucrant deux fois plus faible que le saccharose mais il n’est pas sans effet secondaire. Déjà, il favorise l’érosion de l’émail mais il agit aussi comme un laxatif s’il est consommé en grande quantité, il peut donc provoquer des coliques et une perte de poids.

2. On peut mâcher du chewing-gum plusieurs mois après la date de péremption

Pour tester si un chewing-gum est encore bon, il faut vérifier qu’il n’a pas trop ramolli. En général, les chewing-gums peuvent se consommer entre 6 et 9 mois après la date de péremption sans problème.

3. Il ne faut pas en mâcher avant les repas

Les chewing-gums ont la réputation de couper l’appétit parce que la mastication peut provoquer une sensation de satiété plus rapide. C’est pourquoi il vaut mieux éviter de mâcher du chewing-gum avant les repas au risque de ne plus avoir faim. Après manger, il permet de faciliter la digestion.

4. Donner un chewing-gum à un jeune enfant

Les chewing-gums ne sont pas fondamentalement dangereux pour les enfants s’ils sont consommés normalement. Le problème, c’est qu’un enfant qui avale un chewing-gum par accident a beaucoup plus de risques d’avoir une occlusion intestinale, ce qui est impossible pour un adulte.

5. Il faut arrêter d'en mâcher dès qu'on a mal au ventre

En mâchant du chewing-gum, on reproduit les gestes de l’ingestion de nutriments. On produit de la salive, on déglutit de l’air et ça peut provoquer des ballonnements et des flatulences. C’est ce qu’on appelle de l’aérophagie et ça peut faire très très mal.

6. Avaler les chewing-gums

Il n’y a pas de véritable risque pour la santé à avaler un chewing-gum : si tout se passe bien, le chewing-gum devrait être rejeté avec les autres déchets non digestifs. Par contre, ça devient problématique pour les intestins si tu te mets à avaler tous les chewing-gums que tu mâches.

Crédits photo : Topito

7. Il ne faut jamais manger plus d'une dizaine de chewing-gums par jour

Pour éviter des troubles intestinaux, il est déconseillé d’ingérer plus de 70 grammes par jour de xylitol et plus de 20 grammes de maltitol et de sorbitol. Ces produits font partie des composants des chewing-gums sans sucre qui font environ 2 grammes. Selon des calculs très précis, il est donc déconseillé d’en mâcher plus d’une dizaine par jour. En même temps qui mange 10 chewing-gum dans la même journée ? calmez-vous.

8. Mâcher plusieurs chewing-gums en même temps

Ça ne change rien du tout mais ça va te couter plus cher alors franchement, quel intérêt ?

9. On peut le garder combien de temps ?

Les chewing-gums perdent assez rapidement leur goût mais certaines personnes peuvent continuer de mâcher pendant des heures par habitude. Pour ne pas développer de troubles de l’estomac ou de la mâchoire, il vaut mieux s’arrêter après 20 minutes de machouillage intensif.

10. Mâcher des chewing-gums Malabar goût Tutti-Frutti

Parce que tu n’as plus 7 ans et demi que je sache. Voilà, c’était juste une petite pique pour juger nos lecteurs qui lisent les tops jusqu’au bout.

Heureusement qu’on est là pour te donner plein de conseils de nutrition et les erreurs à ne pas faire chez soi. Qu’est-ce que tu ferais sans nous…