La langue française is a bitch et vous le savez. Mais parmi les absurdités de la langue française, celles qui concernent l’écriture des chiffres sont particulièrement salées. Je vous préviens ça demande un peu de concentration mais après ce top vous serez considérés comme un être supérieur.

1. Ecrire 80 n'importe comment genre sans "s"

Tout d’abord pour comprendre comment s’écrit ce nombre, il faut déjà comprendre pourquoi on dit pas octante comme tout le monde. Et mauvaise nouvelle : on n’est pas totalement sûr sur cette origine. L’hypothèse la plus probable serait une origine celte. Pourquoi ? Car malgré la généralisation du système décimal (certainement parce qu’il était simple de compter sur nos dix doigts), les Celtes qui étaient de petits rigolos utilisaient plutôt un système sur la base 20 (on parle d’une système vicésimal). Cela aurait influencé les Gaulois jusqu’au Moyen Age. On disait alors « vingt dix » pour « trente », ou « deux vingt » pour « quarante », ou encore « deux vingt dix » pour « cinquante » et naturellement « quatre-vingts ».

A la fin du Moyen Age ces deux manières de nommer les nombres ont fini par cohabiter donnant lieu à cette persistance saugrenue du « quatre-vingts » et du « quatre-vingt-dix » qui perturbe beaucoup les apprentis de la langue française.

Voilà donc pourquoi on écrit « quatre-vingts » avec un « s » : c’est comme si on disait « quatre fois vingt ». Cela dit, la règle change dans d’autres circonstances comme on va le voir là tout de suite…

2. ATTENTION TOUTEFOIS, il ne prend pas de "s" quand il est suivi d'un autre chiffre comme "quatre-vingt-huit"

Marche aussi pour « quatre-vingt-mille » ou tout simplement « quatre-vingt-dix ».

3. EN REVANCHE ARRÊTEZ TOUT, il prend quand même un "s" quand on dit "quatre-vingts millions"

Et pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que milliers, millions et milliards sont des noms et non des adjectifs numéraux comme « mille ».

Vous avez envie de vous flinguer déjà à ce stade ? C’est pas fini.

4. Ne pas mettre de trait d'union quand on écrit un nombre composé de plusieurs mots

Trait d’union or not trait d’union ? Eh bien c’est simple, dès lors qu’il y a plusieurs mots, inutile de tortiller et vous m’en mettez à toute les sauces. Quatre-vingt-dix, cinquante-deux-mille, soixante-huit, trente-sept-mille-six-cent-vingt-deux.

SAUF. Parce qu’il y a bien un sauf, avec les noms tels que millier, million et milliard (si vous avez bien lu, c’est parce que ce sont des noms et non des nombres).

5. ... même pour les nombres composés d'un "et"

Respirez, détendez-vous. Jusqu’en 1990 la règle susmentionnée ne s’appliquait pas aux nombres plus petits que cent comprenant un « et ». Ainsi on devait donc écrire « vingt et un », « trente et un » etc. Mais bon reconnaissez que c’était super pète-couille cette affaire.

Heureusement, en 1990 plusieurs modifications de l’orthographe parmi lesquelles on compte entre autre des trucs comme la suppression de l’accent circonflexe sur les verbes conjugués au passé simple, mais aussi le retour du trait d’union pour n’importe quel nombre de plusieurs mots même « six-millions-sept-cent-mille-trois-cent-soixante-et-onze ».

6. Foutre un "s" à "cent" quand il n'y en a pas besoin

Là encore c’est tout un bordel je vous préviens. En principe, « cent » est invariable. Toutefois on doit lui rajouter un « s » s’il est précédé d’un chiffre qui le multiplie. Donc on écrit bien « deux cents ». Bonne nouvelle ça s’applique aussi au nombre vingt.

EN REVANCHE, il perd son « s » dès lors qu’on lui rajoute un adjectif numéral. On écrira donc « deux cent deux », « trois cent douze ». Règle qui ne s’applique évidemment pas à « millier », « million », ou « milliard » qui sont on le rappelle des noms. On écrira donc « deux cents milliers » mais « deux cent mille ». Ça commence à rentrer ?

7. Foutre des "s" aux chiffres

Dans la folle histoire de la langue française, sachez que les adjectifs numéraux sont invariables et ne prennent JAMAIS de « s » (même avec un couteau sous la gorge, même si on menace de buter tous leurs enfants).

Par exemple, on écrira toujours « les quatre boloss » ou « les quatre théories des cordes » et jamais « quatres ». La règle vaut pour « deux », « trois », « cinq », « six », « sept », « huit », « neuf », « trente », « cinquante », « mille » etc. Bref je vais pas vous lister tous les adjectifs numéraux parce que ça nous prendrait vachement de temps. En gros, seuls « vingt » et « cent » peuvent prendre un « s » dans les circonstances citées plus haut.

8. Il y a des moments où l'on doit écrire les chiffres en chiffres, et d'autres où l'on doit écrire les chiffres en lettres

Si vous ne voulez pas passer pour un naze, faites attention à ces quelques règles de bienséance de l’écriture :

– On écrit les dates, les numéros des adresses, les poids et les mesures en chiffres.

– On écrit les siècles, les rois en chiffres romains.

– Le reste du temps on écrit les chiffres et nombres en lettres

Bon et sinon vous pouvez aussi tout écrire en chiffres parce que franchement c’est pas humain.

Sources : Bescherelle, Chiffre en lettres, Projet Voltaire et bien sûr l’émission géniale de Murielle Gilbert « Un bonbon sur la langue » sur RTL