Le mondial au Qatar est très attendu par tout le monde, sauf les équipes qui n’y seront pas (ooooh ça balance). Non, plus sérieusement il y a des équipes qui ne se sont pas qualifiées ou qui se sont qualifiées de justesse et ça nous a bien étonné.

On sait qu’il y a moins de place au mondial pour les équipes africaines ou américaines (en fait toutes les équipes non-européennes), mais quand même on était choqué de l’élimination de l’Algérie ou de l’Egypte. Petit retour pour les équipes qui n’ont plus que leurs yeux pour pleurer…

1. L'Italie (pauvre Marco)...

Les images de Marco Verratti en pleurs à la fin de match de barrage contre la Macédoine du Nord ont fait le tour du monde.

En même temps les champions d’Europe en titre se font sortir sur un match gagné 1-0 par une « petite » équipe comme la Macédoine du Nord, et ne participeront pas au mondial pour la deuxième fois consécutive, sérieux c’est chaud.

Verratti n’a même pas voulu jouer le dernier match contre la Turquie, que l’Italie a gagné de justesse… On va essayer de manger plus de pizzas pour consoler nos amis italiens.

2. L'Algérie

Dans les propos, l’Algérie semblait favorable par rapport au Cameroun. Vainqueur de l’édition 2019 de la CAN, on attendait les Fennecs au tournant.

Et finalement le Cameroun arrache sa victoire face à l’Algérie au dernier moment, lors des prolongations à la 124eme minute, sauvé par Karl Toko-Ekambi

Ça s’est joué à un poil de cul, excusez l’expression, mais ça illustre assez bien la situation. Pour petit rappel, avant la CAN l’Algérie disait (pour rigoler, mais quand même) jouer la CAN comme « échauffement » pour ensuite tenter une victoire en Coupe du Monde… eh bien ça sera ni l’un ni l’autre visiblement.

3. L'Egypte

On se revoit quelques mois auparavant en finale de la CAN qui opposait déjà le Sénégal et l’Egypte, et que le Sénégal avait déjà remporté sur le fil. Eh bien rebelotte pour les qualifications de la Coupe du monde cette année : le Sénégal arrache sa place face à l’Egypte aux tirs au but et se qualifie au détriment des Pharaons d’Egypte. Deux fois à la suite, ça fait mal.

4. Le Nigéria ne participera pas au mondial...

Enfin dans les éliminés africains, on retrouve aussi le Nigéria et le Mali. Pour le Nigéria c’est une première depuis 2006, et cette défaite est amère car les deux rencontres face au Ghana se sont soldées de matchs nuls (0-0 au match aller, et 1-1 au match retour), cependant ce sont bien les Ghanéens qui vont aller disputer la compétition au Qatar, et retrouver la scène mondiale après leur absence en 2018.

5. ...Ainsi que le Mali

La Tunisie élimine le Mali avec un score de 1-0 au match aller et un match nul 0-0 au match retour. Il faut avouer que le match retour était assez moyen et que les Maliens vont avoir quelques regrets pour ce qui aurait pu être leur première qualification à un mondial, mais bon c’est le jeu !

Vous verrez que les supporters maliens sont très déçus, car le Mali a dominé son match, mais un manque de réalisme fait qu’ils s’arrêtent aux portes de la plus grande compétition de football du monde. La déception était déjà assez grande après la CAN, où le Mali avait été éliminé par la Guinée Equatoriale en huitièmes de finale, et avait été assez décevant, l’histoire se répète.

6. Dans les équipes américaines on devra se priver du Chili...

En Amérique du Sud on va retrouver le classique quatuor Brésil, Argentine, Uruguay et Equateur. Le Brésil a battu un record de points en faisant un sans faute lors de cette phase de qualification, l’Argentine a suivi ainsi que l’Uruguay et l’Equateur, il restait donc à connaître l’éventuel barragiste. Et c’est le Pérou qui « gagne » cette place et affrontera l’Australie ou les Emirats Arabes Unis en juin pour savoir laquelle de ces équipes gagnera le ticket d’or.

En attendant, le Chili reste sur la touche en étant « seulement » 7e du groupe de l’Amérique du Sud (on rappelle que pour l’Amérique du Sud, il n’y a que 5 places, alors qu’il y en a 13 en Europe, alors ok il a plus de pays en Europe, mais est ce que la Serbie mérite vraiment plus sa place que le Chili par exemple ? (La question se pose).

7. ...et de la Colombie

Les espoirs pour la Colombie étaient assez faibles. Ils attendaient en vain la défaite du Pérou, mais ça ne sera pas le cas. Après leur défaite face à l’Uruguay (2-0), qui termine 3eme du groupe, leur qualification était ensuite impossible. Ils terminent ainsi 6eme de leur groupe, ce qui est grosse déception pour eux vue leurs beaux parcours en Coupe du monde 2014 où ils étaient allés jusqu’en quart de finale, et en Coupe du monde 2018 où ils avaient atteint les huitièmes.

8. Pas trop de surprise au niveau des éliminés de la Confédération Asiatique de football

Du côté asiatique, il n’y a pas vraiment de surprise. Le Qatar est qualifié d’office car c’est le pays hôte. Ensuite, on retrouve l’Iran qualifié depuis janvier, la Corée du Sud, le Japon, et l’Arabie Saoudite. C’est l’Australie qui est un peu dans la sauce, mais qui a une lueur d’espoir.

En effet pour se qualifier, les Australiens, qui ont perdu face au Japon, doivent battre une des équipes du groupe A de la zone Asie (les Émirats Arabes Unis, le Liban ou l’Irak), et seulement s’ils gagnent ils devront ensuite affronter l’équipe de barrage de l’Amérique du Sud, autrement dit le Pérou. Oui ça paraît compliqué, mais rien n’est impossible.

9. Pour l'Amérique centrale et du nord : le Costa Rica, au barrage contre une équipe asiatique

Un peu comme pour le point d’au-dessus, il y a eu peu de surprises au niveau des qualifiés et des éliminés pour l’Amérique Centrale et l’Amérique du Nord (0 suspens, on se ferait presque chier quoi).

Le Canada a dominé ces qualifications et se classe premier du groupe, suivi des Etats-Unis et du Mexique qui devraient se qualifier sans trop difficulté.

La question se pose surtout le Costa Rica qui va affronter les Etats-Unis le 31 mars. S’ils perdent, l’équipe du Costa Rica devra donc affronter un autre pays dans les barrages intercontinentaux, la même galère que l’Australie quoi. Il faudrait qu’un miracle se produise pour le Costa Rica : une victoire par six buts d’écart contre les USA ou défaite du Mexique contre le Salvador, ouais on y croit moyen. Sinon Navas et ses coéquipiers auront une seconde chance face aux Îles Salomon ou à la Nouvelle-Zélande pour décrocher une place.

On rappelle que pour cette zone, il n’y a que 3,5 places (pas très sympaaa).

10. Le Portugal, qualifié de justesse

Revenons un peu en Europe pour parler du Portugal. Même s’ils sont qualifiés, il ne faut quand même pas publier leur parcours tumultueux. Les champions d’Europe 2016 se sont quand même retrouver en barrages, ce qui est assez étonnant pour une équipe qui compte parmi elle « le plus grand joueur du monde ». Ça se jouait donc entre le Portugal et l’Italie, deux équipes supposées être dominantes dans le football européen et pourtant, l’une d’elles n’allaient pas participer au mondial.

Aujourd’hui, on le sait, c’est l’Italie qui ne sera pas de la partie, mais quand même, le Portugal est partie de loin.

On a très très hâte de voir cette Coupe du monde commencer, même si ça sera sans l’Italie et l’Algérie (oups).