Il y a des gens qui n’ont aucune morale comme les prix Nobel qui étaient de belles enflures ou les écrivains célèbres qui étaient de gros connards. Déjà, on n’a pas forcément envie d’être amis avec eux. Mais il y a un autre type de personnes avec qui on n’a même pas envie d’avoir de contacts tout court, c’est-à dire les gens qui se sont comportés comme des fdp lors de situations déjà horribles (genre des catastrophes naturelles, des accidents graves, bref des évènements où normalement, il faut être SOLIDAIRES). Sachez que si un jour, il vous prend l’idée d’agir de la sorte lors lors d’un moment grave, vous ne serez plus invités à ma fête d’anniversaire (et je vous dénoncerai surtout à la police).

1. La peste de Marseille de 1720 aurait pu être évitée

En 1720, le navire Grand-Saint-Antoine voguait du Liban vers la France avec à son bord des voyageurs mais surtout des cargaisons de soie. Quelques passagers étaient tombés malades et étaient décédés lors de la traversée. Pour plus de précautions face aux épidémies de peste des derniers siècles, les autorités de Marseille ont donc demandé aux passagers du bateau, lors de son escale, de se mettre en quarantaine sur une île avec les marchandises.

Mais les marchands de soie de la ville, pas très contents de devoir attendre pour recevoir leurs colis, ont dit « Les gars par contre, nous on veut bien récupérer la soie, elle ne peut pas transmettre la maladie de toute façon. » La ville les a donc écoutés et a contourné les règles mises-en place. Bien mal leur en a pris. La soie était contaminée par le bacille, responsable de la peste. L’épidémie de peste s’est très vite répandue dans la ville puis dans la région où elle a fait près de 120 000 morts sur 400 000 habitants.

Crédits photo (Domaine Public) : Michel Serre

2. La tragédie de Bhopal a duré beaucoup plus longtemps que prévu car l'incident n'a pas été bien traité

Le 2 décembre 1984, 45 tonnes de gaz toxiques se sont échappés d’une usine d’insecticide à Bhopal, en Inde, à cause d’un dysfonctionnement de sécurité. Près de 3 000 personnes sont mortes sur le coup de l’explosion et la fuite a par la suite fait entre 15 000 et 20 000 victimes, et touché 500 000 autres. Le problème, c’est que personne n’avait été mis au courant de l’accident car le mec qui supervisait ce gaz, Shakil Quresh, voulait s’occuper de ce problème après avoir fini son thé (qu’il a mis une heure à finir…). Il pensait apparemment que ses opérateurs parlaient d’une fuite d’eau.

Cette catastrophe aurait pu s’arrêter là mais il faut savoir qu’en plus, la fuite de gaz n’a pas été bien traitée après l’incident et que plus de 300 tonnes de déchets contaminés sont restés sur le site jusqu’à 2016. Cela a contaminé l’eau de la région et provoqué des malformations congénitales et des maladies chroniques chez beaucoup d’habitants.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Original téléversé par Simone.lippi sur Wikipédia italien.

3. Les passagers du General Slocum n'ont pas survécu au naufrage du bateau car une entreprise avait mis des barres de fer dans les gilets de sauvetage

Moins de 10 ans avant le naufrage du Titanic, le 15 juin 1904, le General Slocum, un bateau transportant près de 1 000 passagers sur l’East River de New York a fait naufrage à cause d’un incendie. Cet accident aurait déjà pu être évité si William Van Schaick, le capitaine du bateau, avait cru le petit garçon qui était venu le voir pour lui dire qu’un incendie s’était déclaré sur le pont.

Mais ce qui a fait de ce naufrage une vraie tragédie, c’est le fait que les gilets de sauvetage aient été remplis de fines barres de fer. En effet, ces gilets de sauvetage étaient remplis de liège acheté à une société du New-Jersey. Cette dernière, pour économiser du liège, vendait son matériau au poids avec de fines barres de fer dedans afin que le poids requis soit atteint en économisant du liège. Mais le fer, ça ne flotte pas… Les passagers qui les ont enfilés et ont quitté le navire avec ont donc été lestés vers le fond de l’eau à cause de ces faux gilets de sauvetage.

Crédits photo (Domaine Public) : BLueFiSH.as

4. Le Théâtre iroquois de Chicago n'était pas du tout ignifuge comme le disait ses constructeurs

Le 30 décembre 1903, alors que se tenait une comédie musicale très populaire, un incendie s’est déclaré au Théâtre Iroquois de Chicago, un lieu vanté comme ignifuge (non-inflammable) par ses constructeurs. Le feu s’est déclenché à cause d’une étincelle venue d’une lampe cassée qui a enflammé un rideau de mousseline. Et comme n’il y avait pas de vrais extincteurs, pas de téléphones pour appeler les pompiers, pas de sorties de secours et pas d’alarmes incendies, l’incident a vite tourné au drame.

Les seaux de bicarbonate lancés sur le feu ne fonctionnent pas et le rideau d’amiante (oui, oui) qui devait couper le feu s’est coincé et a laissé le feu se propager. Des enquêtes ont ensuite montré qu’en fait, cette toile était en pâte de bois et que de toute façon, elle n’aurait pas stoppé l’incendie. Plus de 600 personnes sont mortes asphyxiées ou piétinées par les gens qui tentaient de s’enfuir. Il s’agit de l’incendie le plus meurtrier des États-Unis.

Crédits photo (Domaine Public) : Unknown authorUnknown author

5. Presque toutes les victimes du Bazar de la charité sont des femmes car les hommes ont été des gros fdp

On vous racontait déjà l’histoire de cette tragédie dans les trucs à savoir sur l’incendie du Bazar de la Charité. Mais l’un des nombreux points à ne pas oublier, c’est que sur les 131 victimes de l’incendie, 123 étaient des femmes. Si certaine sont mortes car elles ne pouvaient pas bouger correctement pour se sauver à cause de leurs vêtements, beaucoup ont été victimes du comportement de connard des hommes : certains ne se sont pas gênés pour donner des coups de canne, frapper et piétiner des femmes afin de sauver leur propre peau. Ouais, on est sur des beaux fdp.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

6. L'empoissonnement de Minamata aurait pu être moins grave

En avril de 1965, à Minanmata, au Japon, des centaines de personnes ont commencé à tomber gravement malades au point de ne plus pouvoir marcher ou parler et d’avoir de fortes convulsions. Si les médecins désignent une épidémie, la piste est vite écartée car les chats deviennent eux aussi victimes de ce mal étrange. Il s’est en fait avéré qu’il s’agissait d’un empoisonnement globale au mercure, causé par le déversement de déchets dans l’écosystème de l’usine chimique Chisso. Cette pratique faite depuis des années avait rendu les poissons et les crustacés très toxiques et ils ont donc contaminé humains et chats de la baie de Minamata.

Pour se faire pardonner, la société a dévoilé un système de filtration censé réduire la pollution. Sauf que prank, c’était du bluff et ce système était complètement fake. La pollution a donc continué pendant des années et causé des milliers de décès et de malformations congénitales dévastatrices.

Crédits photo (Creative Commons) : Bobo12345

Malheureusement pour la planète Terre, il n’y a pas que les hommes qui n’ont pas d’âme, car il y a aussi des personnages de dessins animés qui sont de grosses enflures et des animaux comme les manchots qui sont des êtres horribles. Le monde ne va pas bien …

Via Cracked.

Sources : Wikipédia.