Oui bon, avoir des enfants, ça pollue. C’est un fait, et c’est pas moi qui le dit, c’est la science. Mais il est compréhensible et humain de vouloir continuer à se reproduire, même en étant conscient de l’impact écologique qu’aura un enfant tout au long de sa vie. Si tu souhaites quand même mesurer et réduire cet impact, c’est possible, avec quelques efforts.

1. Passer aux couches lavables

Quand on sait qu’on peut changer la couche d’un nouveau-né environ 8 fois par jour, ça fait beaucoup de déchets à la fin de la semaine, du mois et de l’année. Et les déchets, c’est pas top pour la planète. Avec une bonne organisation et des bons renseignements, passer aux couches lavables est une bonne alternative.

2. Acheter des vêtements d’occasion

Les sites de revente de vêtements pullulent sur la toile, et si jamais vous n’êtes pas fan des paiements en ligne, il existe toujours la bonne vielle solution des brocantes et vide-greniers. Quand on voit la rapidité à laquelle grandissent les enfants, acheter des vêtements d’occasion qui n’auront été porté que quelques fois est une bonne solution.

3. Acheter du matériel qui a déjà été utilisé

Comme pour les vêtements, avez-vous vraiment besoin d’acheter un berceau neuf dans lequel il va passer seulement quelques mois ? Avez-vous vraiment besoin d’une poussette neuve alors que celles d’occasion marchent tout aussi bien et réduisent les productions à outrance ? Il y a des questions à se poser.

4. Eviter les matières plastiques

Le plastique, c’est pas fantastique, au contraire. Le plastique pollue, n’est pas biodégradable, envahit les océans et détruit la planète. C’est un fait. Il y a d’autres alternatives, comme le bois ou les matières végétales, qui sont bien meilleures pour la planète. Et d’occasion aussi, ça marche tout pareil.

5. Ne pas céder aux sirènes de la consommation

Avez-vous vraiment besoin d’acheter le dernier baby-cook à la mode alors que vous avez déjà tout ce qu’il faut pour cuire des légumes dans votre cuisine ? Avez-vous vraiment besoin d’un chauffe biberon alors que vous avez une casserole d’eau chaude ? Il faut essayer de penser différemment, et ne pas céder à la grande consommation qui défonce les éco-systèmes.

6. Faire gaffe à ce qu’il mange

Et ce que vous mangez aussi, par la même occasion. Essayez de favoriser le bio, le local, loin des pesticides et des produits transformés. Ça ferait du bien à tout le monde. Pas qu’à la planète, mais à vous aussi.

7. Allaiter pour celles qui le veulent et le peuvent

Pour celles qui en ont envie et qui en ont la possibilité, l’allaitement reste le moins polluant, puisque ça ne produit pas de déchets de donner le sein à un bébé. Mais sur ce point, c’est vraiment au feeling.

8. Vivre à la campagne

Bon, on est bien conscient que ce n’est pas possible pour tout le monde. Mais vivre à la campagne, avoir des poules, un potager et de la verdure, est une pratique qui aide fortement à préserver l’environnement.

9. Réduire la consommation de viande de toute la famille

On n’a pas besoin, biologiquement, de manger de la viande tous les jours. L’industrie de la barbaque nous l’a fait croire pendant des années, alors que c’est tout bonnement faux. Si vous arrivez à réduire votre consommation de viande, vous réduisez l’empreinte cartonne de toute la famille.

10. Réparer, plutôt que de jeter et racheter

Les trous dans les vêtements, ça se recoud, les jouets cassés, ça se répare, tout comme tout ce que vous utilisez au quotidien. Si vous ne savez pas réparer les trucs électroniques, il existe des gens dont c’est le métier ou la passion et qui peuvent vous filer un coup de main contre une petite rémunération.

Et sinon vous pouvez bien sûr faire des cadeaux écoresponsables à vos enfants, ça passe par là aussi l’éducation.