Tu ne sais pas si tu attends avec impatience le retour de tes précieux à l’école ou si tu le redoutes, rapport au fait qu’il y a une fucking pandémie mondiale qui sévit dehors. Mais quand tu es à deux doigts de craquer parce que Jean-José (si tu trouves ce prénom nul n’hésite pas à faire le test : quel prénom vas-tu donner à ton enfant ?) te demande pour la douzième fois où est son slip avec des petits moutons dessus, tu te prends à rêver de ce fameux retour sur les bancs de l’école, où il ne pourra plus te faire iech toute la journée.

1. Boire ton poids en rosé

Parce que bon, c’était quand même bien costaud ce confinement, faut bien que tu décompresses un peu après tout ça. C’est vrai que c’est pas comme si t’avais pas picolé quand ils étaient H24 à la maison, mais là tu peux savourer ton verre, AU CALME.

2. Dormir

Parce que même si tes enfants ne font plus de siestes, toi t’aurais bien voulu en faire. Ça y est, c’est enfin le moment parfait, tu peux le déposer à l’école et aller te recoucher, pour profiter correctement de ton chômage partiel.

3. Rien branler sur ton canap

Mais genre, rien du tout. Tu peux te faire les ongles des pieds, manger un gros Macdo directement sous la couette, lire un livre qui n’a aucun rapport avec un petit ours brun ou tout autre connerie du genre, tu as du temps pour toi.

4. Regarder autre chose que la Pat Patrouille à la télé

Comme une série ou un film interdit au moins de 12 ans, la liberté est totale. Tu peux même regarder enfin toute les meilleurs films Netflix que tu avais noté dans ta to-do-list, sans devoir faire gaffe que ton gamin ne soit pas dans les parages, pile au moment où il y a une scène de cul.

5. Tu vas décoller toutes les gommettes collées sur toutes les vitres

Toutes ces fichues gommettes qui ont occupé ton précieux chérubin pendant des heures lors du confinement, et que tu avais arrêté d’essayer de décoller tous les jours parce que ça servait à rien, le lendemain elles allaient de toute façon réapparaître. Là c’est bon, tu peux tout virer.

6. Tu vas pouvoir RANGER

Ranger enfin TOUS ses jouets qui traînent partout dans l’appart, remettre de l’ordre dans la bibliothèque qui est éparpillée partout, ranger les doudous, les peluches, les Playmobil coincés sous le canap et les Lego coincés sous le tapis, TOUT.

7. Tu vas bosser dans le calme et le silence

Si tu es en télétravail, tu as sûrement du pas mal galérer à bosser dans le calme toute une journée. Maintenant c’est bon, tu peux te détendre et retourner au turbin depuis ton canap, sans avoir un gnome qui te grimpe dessus ou qui t’interpelle toutes les 7 secondes en pleine visioconférence. De toute façon, on vous l’avait dit, les enfants sont les pires collègues de travail.

8. Tu vas faire comme tous ceux qui étaient confinés sans enfants

C’est à dire que tu vas passer des heures à regarder des lives insta, faire du yoga et faire même ton propre pain. Tu vas pouvoir râler sur les gens qui sortent alors que toi non, tu vas pouvoir passer toutes tes journées en pyjama et mater Les Marseillais sans complexe.

9. Tu vas t’inquiéter

Parce que OK, il est de retour à l’école et t’as la paix, mais tu commences quand même sérieusement à flipper en pensant au virus qui continue de circuler et en visualisant tous ces mômes dans la même pièce.

10. Tu vas regretter sa présence

Oui c’était chaud ce confinement avec ton môme, oui c’était chaud de lui faire l’école, oui c’était chaud de ne même plus pouvoir pisser avec la porte fermée. Mais bizarrement, il te manque un peu. C’est peut être le syndrome de Stockholm si ça se trouve.

Et toi, tu vas faire quoi quand tes enfants retournerons à l’école ?