Il est relativement impossible aujourd’hui d’entreprendre une existence sereine sans posséder un jean. C’est l’outfit de base et les jeans de nos gardes-robes en disent bien plus sur notre personnalité qu’on ne voudrait bien le croire. Pour analyser ceci en bonne et due forme, rien de tel qu’un bon top Paint des familles. Oui parce qu’on sait que vous les aimez les tops Paint, vous nous l’avez montré en appréciant les meilleurs tatouages en illustrations, mais aussi les nombrils en illustrations, les doigts de pieds en illustrations ou encore les piercing en illustrations.

1. Le jean troué dégueulasse

Analyse de Topito : En principe, un vêtement troué c’est un vêtement en fin de vie, on pourra tenter de le rapiécer comme on peut, les signes de la dégradation sont indiscutables. Et pourtant bien nombreux sont les étranges hurluberlus qui achètent un jean déjà troué pour l’amour du style. Ces personnes-là ne méritent rien d’autre qu’une illustration sur Paint.

2. Le jean taille haute en mode revival années 80

Analyse de Topito : Tu es cette personne relou qui met toujours Niagara en soirée alors qu’en vrai tu connais que la chanson « Pendant que les champs brûlent ».

3. Le jean taille basse qui te fait un cul plat

Analyse de Topito : Il fut un temps (non-béni) où la mode des jeans taille basse faisait fureur ce qui a causé beaucoup de dégâts dans les vestiges de nos placards.

BONUS sur le string qui dépasse (ou le caleçon pour les mecs en dèche de style qui abaissaient leur fut jusqu’en dessous du cul).

4. Le pattes d'eph'

Analyse de Topito : On vous met en ex-aequo avec les porteurs et porteuses de Flare (ouais en vrai trop galère de dessiner un truc aussi subtilement différents, vous n’avez qu’à imaginer ça dans vos têtes). La seule véritable question qu’on se pose c’est pourquoi on dit pattes d’eph pour « éléphant » alors que ce serait plus logique que ce soit pattes d’él du coup. Voilà. Merci de corriger.

5. Le skinny ultra moulax

Analyse de Topito : Tu aimes faire du mal à ton corps en le contraignant dans un espace extrêmement réduit. Tu n’as clairement aucun problème de claustrophobie.

Variante sportive : le jegging mais même pas je vous dessine le futal tellement je vous respecte pas.

6. Le jean baggy de personne cool qui fait du skate (mal)

Analyse de Topito : T’as passé beaucoup trop de temps à regarder des clips sur MTV dans les années 2000 et à traîner dans les boutiques Kana beach en été alors que tu sais même pas surfer.

7. Le "boyfriend" alors que t'es célibataire

Analyse de Topito : Pas vraiment comme le baggy, le jean boyfriend partage toutefois quelques similitudes avec lui, normal puisqu’en principe le jean de ton « boyfriend » est censé être un peu plus large parce que les garçons ont des grosses jambes musclées quand nous autres les filles avons des petites jambes menues (non).

Après avoir vomi, vous pourrez passer au point suivant.

8. Le short que t'as fait toi-même

Analyse de Topito : En bon écolo, tu n’as pas voulu jeter ton jean alors qu’il était troué aux genoux. Le problème c’est que tu n’as qu’une paire de ciseaux et pas beaucoup d’expérience dans la couture. Le résultat est à bouffer du verre pilé.

9. La salopette en mode carpe diem

Analyse de Topito : Le problème avec les salopettes c’est qu’on pense toujours que ça va bien nous aller alors que c’est souvent informe à la fin.

Mais après, ne vous méprenez pas hein, j’adore les salopettes.

10. La jupe en jean

Analyse de Topito : Jamais compris comment on pouvait porter ça malgré l’absence totale de confort que ce vêtement représente.

11. Le jean blanc de daronne riche

Analyse de Topito : Tout le monde ne peut pas se permettre de porter un pantalon blanc (un pantacourt qui plus est). En effet, selon notre enquête seules les personnes détentrices d’un compte en banque à 7 chiffres (je vous laisse compter pour comprendre combien ça fait) peuvent porter des jean blancs.

12. Le jean patchwork qui va trop loin

Analyse de Topito : OK c’est bien de vouloir faire tenir ton jean le plus longtemps possible mais au bout d’un moment il faut rester stable.

13. Le jean string

OK on s’arrête là.

Gspr un jour je vé être stylist.