Si vous avez maté Mindhunter, alors vous savez qu’on a peu à peu appris à connaître les serial killers et à les étudier de manière systématique. Et en les étudiant, on a découvert des différences entre les serial killers désorganisés, ceux qui se font prendre assez rapidement en laissant plein d’indices derrière eux, et les serial killers organisés, ceux qui agissent méticuleusement pour mieux échapper aux flics. On vous donne quelques différences, au cas où vous décidiez de bosser dans la criminelle.

1. Les tueurs en série désorganisés sont généralement des travailleurs non qualifiés

Ils sont soit sans emploi, soit ouvriers non qualifiés, principalement parce qu’ils ont du mal à comprendre les relations sociales. Ça les empêche de garder un emploi très longtemps ou de gravir des échelons dans leur job.

2. Les tueurs en série organisés ont un QI élevé

C’est assez logique, mais les tueurs en série organisés ont un QI bien supérieur à ceux qui sont désorganisés. C’est grâce à leur intelligence qu’ils parviennent à anticiper leurs éventuelles erreurs pour les corriger à temps, ou qu’ils réussissent à échapper aux recherches des policiers. Ils sont malins les gars. Pour exemple, le tueur en série Rodney Alcala, qui avait tué 130 femmes entre 1977 et 1979 avait 170 de QI. BG hein ?

3. Les serial killers désorganisés vivent souvent pas trop loin de la scène du crime

Les mecs sont un peu simples, du coup quand ils choisissent de tuer quelqu’un, ils ne pensent pas à trouver un lieu un peu éloigné de leur habitation. Non non, ils tuent dans le quartier ou dans la ville d’à côté, histoire qu’on les retrouve facilement. Va falloir réfléchir un peu les gars.

4. Les serial killers organisés prennent soin de leurs outils

Généralement, ils ont une sorte de kit d’outils pour tuer qu’ils cachent soigneusement entre chaque meurtre. Ils ne chopent pas une brique ou une barre de fer qui traîne dans le coin pour tuer leur victime. Et bien sûr, comme ils sont intelligent, ils n’achètent pas leurs armes par carte bancaire.

5. Les tueurs désorganisés pètent plus facilement un câble pendant leur crime

Un serial killer désorganisé aura tendance à faire usage d’une force démesurée au moment de tuer, quitte à en faire beaucoup trop et à défoncer le corps de sa victime. Un tueur organisé aura plus de soin dans sa besogne.

6. Les serial killer organisés gardent souvent des trophées

Ça peut être une partie du corps de la victime (comme Charles Albright qui gardait les yeux, mmmh), ou un vêtement, ou n’importe quel objet facilement transportable qui lui permet de revivre son fantasme bien après le meurtre. C’est les mêmes mecs qui après iront acheter tous les journaux pour voir si on parle d’eux, à la fois par vanité mais aussi parce qu’ils se sont un peu attachés à leur crime.

7. Les tueurs en série désorganisés ne cachent pas le corps

Généralement, les serial killers désorganisés, c’est pas le haut du panier niveau intelligence, donc ils auront tendance à ne pas penser aux conséquences de leurs actes. Du coup, ils s’en foutent un peu de cacher ou non le cadavre, et c’est comme ça qu’ils se font gauler plus rapidement. Le plus souvent, les désorganisés tuent et laissent leur victime là où ils l’ont rencontrée, alors que les organisés rencontrent leur victime à un endroit 1, la tuent à un endroit 2 et la cachent à un endroit 3. Ça c’est du beau boulot.

8. Beaucoup de tueurs organisés traquent d'abord leur victime

Le « bon » serial killer étudie les habitudes et déplacements de ses victimes pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines avant de les tuer. C’est pas toujours le cas, mais ça arrive très souvent chez les plus organisés. C’est un bon moyen d’éviter les mauvaises surprises, comme un petit copain hyper musclé qui se ramènerait au mauvais moment.

9. Les serial killers désorganisés sont souvent bourrés ou drogués

Là où les tueurs organisés sont dans le contrôle, les désorganisés sont souvent sous l’emprise de stupéfiants ou d’alcool, ce qui les fait passer à l’acte. Leur consommation résulte souvent de conditions de vies difficiles et d’une enfance compliquée. Tout ça fait un joli cocktail qui leur donne envie de tuer des gens. Classique.

10. Les serial killers organisés sont souvent mariés et ont des enfants

Ils mènent bien souvent la vie du parfait conjoint bien sous tout rapport qu’on ne soupçonnerait pour rien au monde de commettre des crimes atroces. A l’inverse, les serial killers désorganisés sont souvent célibataires, tout simplement parce qu’ils ont du mal avec les relations sociales (on y revient toujours) et qu’ils sont souvent un peu chelous. On aurait presque pitié.

Alors, vous vous êtes plutôt organisés ou désorganisés ?

Allez aussi voir les tueurs en série avec le QI le plus élevé, les serial killer les plus flippants, et les serial killers les plus anciens, ça vous fera les pieds.