Allez, c’est parti pour vous offrir votre dose de nostalgie avec un petit retour dans les années 90. Aujourd’hui, on vous donne des nouvelles de stars de l’époque. Des stars que vous avez peut-être oubliées et que vous avez très certainement perdues de vue. Eh bien elle n’ont pas chômé pour la plupart, donc on vous raconte tout là maintenant tout de suite. C’était bien les années 90 quand même…

1. Ménélik

Le chanteur du légendaire Bye Bye était au top dans les années 90 mais s’est retrouvé sans maison de disque en 2000 suite à un album qui avait complètement floppé. Après ça, il a continué à écrire mais s’est surtout lancé dans la mode, en créant une marque de fringues pour golfeurs, et dans la production audiovisuelle. En 2017, il est revenu avec un nouvel album (sous le nom MNLK) et a intégré la tournée « L’âge d’or du rap français » puis la tournée « Born in 90 » deux ans plus tard. Pas sûr qu’on le revoie dans le top 50 mais ça fait plaisir de savoir qu’il ait pu continuer la zic.

2. Benny B

Benny B, ou Abdel Hamid Gharbaoui, formait le groupe de rap Benny-B avec le DJ Daddy K à une époque où on ne connaissait absolument rien au rap. En 1989, les deux ont tout défoncé avec le tube Vous êtes fous et sont restés au sommet pendant une bonne partie des années 90. Après, la fame est retombée et Benny B a dû reprendre une vie normale. Il est devenu coordinateur de transports à l’aéroport de Bruxelles, avant de rejoindre plus récemment les tournées « Star 80 » et « Born in 90 ». De quoi remettre un peu de beurre dans les épinards.

3. Hélène Rollès

La star d’Hélène et les garçons et aussi interprète du magnifique Je m’appelle Hélène a vécu pendant toute la décennie 90 sur son personnage de sitcom, et elle était adulée pour ça. Malheureusement pour elle, ce genre de carrière prend toujours fin à un moment où un autre, et le passage à 2000 l’a totalement placardisée. Helène avait même tenté un retour dans une sombre télé-réalité, Première compagnie, mais ça a été un gros flop. Mais la roue tourne toujours, et dans les années 2010, la nostalgie était à la mode, ce qui lui a permis de faire un vrai retour pour son public qui avait vieilli. Un rôle dans Les mystères de l’amour, un nouvel album, et c’était reparti presque comme dans les nineties. Presque, c’est-à-dire que la meuf n’est plus vraiment une méga star non plus, mais ça lui a permis de bien rebondir quand même.

4. Adel et Frank des 2Be3

Les 2Be3, c’est un des plus gros phénomènes musicaux que la France ait connus. Sans déconner. C’était l’ère des boys band, un truc qu’on n’a plus jamais vécu après les années 90. Et 2Be3 était composé de trois membres : Adel, Frank et Filip, trois mannequins repérés par une maison de disque. Leur aventure s’est terminée en 2001, et on a appris avec tristesse la mort de Filip Nikolic en 2009. Depuis, Frank Delay s’est lancé dans le théâtre, et Adel Kachermi est devenu entrepreneur : il a lancé une société de location de jets privés puis une entreprise de conciergerie de luxe. Les gars s’en sont bien sortis.

5. Moos

Est-ce que vous vous souvenez de Moos, chanteur au succès éphémère du single Au nom de la rose ? Il n’avait fait qu’un passage éclair dans nos vies en 1999, mais peut-être que vous vous demandez ce qu’il est devenu depuis. Eh bien sachez qu’en 2005 il a ouvert un salon de thé et une boîte de nuit à Toulouse et qu’il s’y produisait parfois dans les années 2010 accompagné de sa pote Lââm.

6. Lââm

Tenez, parlons de Lââm justement : en 1998, elle avait tout défoncé avec sa reprise de Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux de Michel Berger. Après, elle est restée très populaire, mais niveau musique ça s’est un peu étiolé avec le temps. Dans les années 2010, on ne la voyait presque plus, mais elle a participé aux Enfoirés et a fait une participation en tant que chroniqueuse à Touche pas à mon poste en 2016 (participation qu’elle a très mal vécu, pas étonnant vu l’équipe) avant de participer à la télé-réalité The Island en 2018. Dernier fait d’armes : une participation légèrement catastrophique à Danse avec les stars en 2021. Maintenant, elle est beaucoup plus discrète et ne parle quasiment plus de sa vie privée, donc on n’en sait pas plus.

7. Assia

Bien avant que Vitaa ne devienne la reine du RnB français, Assia avait cartonné dans les années 90 en étant choriste pour le Ministère A.M.E.R puis en apparaissant dans les clips de Doc Gyneco et d’Ärsenik, avant de lâcher le super tube Elle est à toi en 2000 et de faire un duo avec Diam’s en 2005. Mais 2005 fut aussi l’année de son déclin. On n’a plus entendu parler d’elle pendant près de 15 ans, mais en 2020 elle est revenue grâce à la tournée « Born in 90 ». A priori, elle devrait continuer la musique, alors on lui souhaite de faire un retour gagnant comme Vitaa un de ces quatre.

8. Bébé Charli

Aaaaah Bébé Charli… Encore aujourd’hui, on se demande comment un mec qui jouait un gros bébé dans une poussette et chantait Qui a du caca kaki collé au cucu a pu passer à la télé et présenter l’émission Iapiap sur Canal J pendant 4 ans. Pourtant, tout ça s’est réellement passé. Eh bien figurez-vous que l’homme sous le déguisement s’appelait Charli Saubestre et qu’il continue toujours dans le milieu du spectacle, et même qu’il continue aussi de se représenter en tant que Bébé Charli. Impressionnant.

9. Charly et Lulu

Les animateurs vedettes de l’émission Hit Machine sont restés potes et ont continué à évoluer dans le monde de la télé. Charly Nestor a fait un tour par les Etats-Unis avant de revenir en France et d’animer une émission pour enfants sur TV Pitchoun, quand Jean-Marc Lubin (aka Lulu) est passé responsable des productions pour la chaîne Non Stop People. Ça nous rend nostalgiques.

10. Larisa Oleynik

L’actrice principale des Incroyables pouvoirs d’Alex, une série fantastique qu’on matait tous entre 1994 et 1998, a totalement disparu des radars. Bon, presque totalement, puisqu’elle a fait quelques apparitions à la télé et au ciné, notamment dans Dix bonnes raisons de te larguer. Elle continue son bonhomme de chemin de comédienne mais se tient quand même loin de la célébrité qu’elle ne supporte pas trop. Dans ce cas, on lui souhaite que ça se poursuive comme ça alors.

11. Callan Mulvey (Drazik de Hartley, cœurs à vif)

On vous avait parlé du destin de ce beau gosse de la série Hartley, cœurs à vif dans un autre top, donc on va la faire courte : après la série, en 2004, Callan Mulvey a eu un gros accident de voiture qui lui a valu de grosses opérations chirurgicales. Après beaucoup de rééducation, et alors que certains le pensaient même mort, Mulvey a fait un retour au cinéma dans les années 2010 et a même rejoint les castings de très grosses productions comme Zero Dark Thirty, 300 : La Naissance d’un empire, Batman v Superman : L’Aube de la justice ou encore Avengers: Endgame. Très stylé le retour.

12. Séverine Ferrer

L’animatrice de Fan de et de Dance Machine, des émissions cultes des années 90, avait commencé très tôt puisqu’elle animait Séverine Club à 9 ans en 1986. Sa carrière à la télé a continué plus discrètement dans les années 2000 puis s’est arrêtée en 2010. Pendant 10 ans, Séverine a eu d’autres projets, en politique en étant élue municipale de la ville de Chatou, et en business en fondant une agence de mannequinat pour enfants. Elle est revenue à la télé depuis 2020, toujours comme animatrice, mais dans des émissions quand même vachement moins cultes qu’à ses débuts. Ah oui, on vous avait parlé de son passage à l’Eurovision en 2006 pour représenter Monaco ? Ben voilà l’extrait. Heureusement, la chanson n’est pas arrivée en finale.

13. Les Hanson

Allez, on finit sur ces 3 frères américains qui nous avaient lâché un des meilleurs tubes des années 90, à savoir MMMBop. Isaac, Taylor et Zac sont tombés dans l’anonymat. Ça ne les a pas empêché de sortir 6 albums par la suite et de tenter un retour plus récemment, mais a priori ils n’auront pas trop le time de faire de grosses tournées puisque les gars sont devenus papas : Isaac et Zac ont chacun trois enfants, et Taylor en a cinq. C’est qu’ils ont bien grandi les petits.

Allez, maintenant on passe aux destins de stars des années 2000, c’est cadeau.