Tinder aime bien les classements. Ça tombe bien nous aussi ! Surtout quand ils parlent de se faire des bisous et autres papouilles improvisées. Ainsi, d’après une récente enquête réalisée auprès de leurs utilisateurs, certains départements auraient le swap plus facile qu’ailleurs. Et pas forcément là où l’on pourrait croire, les grandes villes se faisant remarquer par leur absence.

Ce top sera illustré par des paysages très excitants sexuellement, tenez-vous prêts.

1. Le Finistère

Les Bretons ont la dalle ! De Brest à Concarneau, et de Roscoff à la bien nommée île de Sein, les célibataires y ont le swapp facile. 4,3 % de la population soit 40533 personnes utiliseraient ainsi régulièrement l’application Tinder pour se réchauffer les longues soirées d’hiver, de confinement et plus si affinité. Et encore, cette statistique ne comptabilise pas ceux et celles qui préfèrent matcher discrètement sans s’exhiber à la première enquête venue.

Crédits photo (Domaine Public) : Photographe

2. Les Hautes-Pyrénées

A la place des Finistériens, je me méfierais des Hauts-pyrénéens qui sont collés juste derrière dans ce classement des plus gros utilisateurs de Tinder. Avec leur regard lubrique et leurs mains moites, ces montagnard·es n’auraient pas que de sages intentions. Près de 4 % d’entre-eux iraient ainsi de temps en temps assouvir leur penchant pour la luxure sur l’appli de rencontres… Un petit péché sans trop de conséquences, surtout quand on habite à quelques bornes seulement de Lourdes.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Benh LIEU SONG

3. La Haute-Vienne

Pour une fois la France profonde n’a jamais autant assumé son surnom. Du côté de Limoges, on n’a pas la mer, ni la (haute) montagne, ni la frénésie des grandes villes, mais on a un sens de l’humain plus développé qu’ailleurs. Les Haut-Viennois·es sont des épicuriens, des vrais qui ont le goût des autres, surtout quand ça ne dure que l’espace d’une courte soirée.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : LucasD

4. L’Île-et-Vilaine

Vilaine mais pas tant que ça, les Rennais aiment leur prochain, surtout s’il a une jolie photo de profil sur Tinder. Et tant pis si en vrai, il ne lui ressemble pas du tout. Le fantasme n’aura duré que le temps de s’en apercevoir… et c’est déjà pas mal.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Pymouss

5. La Haute-Garonne

Vu ce que l’on bouffe dans le coin, il faut bien trouver de quoi se dépenser. Moins cher qu’un abonnement à la salle de sport et normalement moins douloureux qu’un match de rugby, les Hauts-Garonnais privilégient le sport en chambre (ndlr, peut tout à fait se pratiquer dans d’autres lieux) et utilisent généreusement l’appli tinder pour trouver des partenaires à leur niveau. La passion du sport collectif sans doute !

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Jack ma

6. Les Pyrénées-Atlantiques

Les Fêtes du sud-ouest c’est sympa pour faire des rencontres, mais c’est un peu court pour ceux qui vivent dans le coin toute l’année. Alors logiquement, on range son foulard rouge et son gobelet en plastique rempli de sangria bon marché, pour se balader sur l’appli Tinder, en quête d’un shot d’amour. Le genre de plaisir qui a l’avantage de ne pas donner de mal de tête le lendemain.

Crédits photo (Domaine Public) : Touriste

7. La Haute-Marne

Petit département, mais gros besoin d’amour. Avec 3,64 % de sa population qui joue de l’index sur Tinder, la Hot-Marne cache bien ses aspirations libidineuses derrière des airs de sainte-nitouche. Forcément, ça se fête et si possible au Champagne, l’eau minérale de la région.

Crédits photo (CC0 1.0) : Havang(nl)

8. Le Doubs

Le Doubs n’est plus seulement le département où l’on mange le plus de beurre doux en France (95 % des habitants sont allergiques au beurre salé), c’est aussi un des 10 où l’on flirte le plus sur Tinder (3,55 % de sa population) ! On vous laisse vous débrouiller pour trouver un lien entre ces deux informations.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : JGS25

9. L’Indre-et-Loire

Capitale de la mauvaise blague grivoise et son classique « t’habites à combien de kilomètres de Tours ? », l’Indre-et-Loire assume pleinement ses penchants lubriques et se classe 8ème ex-æquo avec le Doubs, des départements qui utilisent le plus Tinder. Bien joué !

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Arcyon37

10. Les Alpes-Maritimes

La vie n’est pas seulement plus douce au soleil, elle semble aussi plus propices aux échanges corporels. Non seulement, 3 des 10 plages où l’on drague le plus en France se trouvent dans les Alpes-Maritimes (à Antibes, Cannes et Nice), mais 3,38 % de ses habitants utilisent régulièrement l’appli Tinder. Et ça, ça nous réchauffe notre petit cœur.

Crédits photo (CC BY 3.0) : MOSSOT