Hier soir, Place de la République à Paris, la police est venue déloger un camp de migrants installés ici depuis qu’ils avaient été virés de Saint-Denis quelques jours plus tôt. Et l’opération s’est, comme qui dirait, plutôt mal passée. En gros, les policiers ont fait un usage disproportionné de la force, ont frappé des militants, des journalistes, et ont sorti les migrants de leurs tentes en les retournant (littéralement, oui). Il y a pas mal de vidéos qui circulent pour prouver tout ça, si bien que Gérald Darmanin, le Ministre de l’Intérieur, s’est lui-même dit choqué par certaines images. Et pour choquer Darmanin niveau violences policières, il en faut. Du coup, en pleine polémique sur la loi sécurité globale, on s’est dit qu’il allait peut-être prendre des mesures après avoir réalisé ce qu’étaient vraiment les violences policières. Mais qu’est-ce qu’il va faire, vraiment ?

1. Il a demandé un rapport circonstancié au Préfet de police pour midi

Ça, Darmanin l’a dit dans son tweet. En gros, le Préfet de police a dû faire une enquête pour déterminer ce qui s’est passé sur le terrain dans la nuit, et pourquoi tout est parti en couilles. C’est bien de le demander, ce rapport, mais comme il a été fait par le Préfet, l’objectivité risque de légèrement passer à la trappe. Rien ne nous empêche de rêver, cependant.

Edit : Finalement, l’IGPN (la police des polices) sera de la partie, et ça c’est déjà un peu plus rassurant.

2. Priver de goûter les policiers qui se sont montrés violents

« Jordan, t’as matraqué la gueule d’un journaliste ? Eh ben tu peux t’assoir sur tes tartines de 16h ! Non mais oh ! » Voilà, ça c’est le genre de mesures fortes qu’on réclame, de vraies sanctions qui feront vraiment peur aux policiers. Comme ça, la prochaine fois qu’ils voudront lever la main sur un mec qui fait simplement son boulot, ils y réfléchiront à deux fois.

3. Imposer des promos sur les tentes 2 secondes Décathlon

Les flics ont embarqué toutes les tentes des migrants pour bien s’assurer qu’ils n’aient aucun endroit pour dormir, c’est sympa hein ? Imaginez, vous avez 18 ans, vous avez fui la guerre pour rejoindre un pays en paix, et le pays en question fait tout pour que vous dormiez dans la rue sans aucune protection. Mais ça, Darmanin il laissera pas faire, alors il va demander à Quechua de faire une petite offre sur ses tentes. En plus, ça sera bon pour l’économie.

4. Offrir un bouquet de roses à Rémy Buisine avec un message "Je suis désolé, je t'aime"

Le journaliste de Brut, Rémy Buisine, s’est fait frapper au sol par des flics. C’est légèrement ennuyeux pour un pays qui prône la liberté de la presse. Mais Darmanin saura très certainement trouver les mots et les gestes pour retrouver la confiance de toute une profession. Nous, on le verrait bien faire livrer un gros bouquet de roses rouges à la rédaction de Brut histoire de demander pardon.

5. Opter pour un truc moins anxiogène que le floutage

La nouvelle loi sécurité globale met tout le monde à cran, et cette histoire de flouter les policiers, ça met les gens mal à l’aise. Peut-être qu’on devrait utiliser autre chose pour anonymiser les policiers, comme peut-être un filtre kawaii ou un gros émoji cœur. Aujourd’hui, avec Insta et Snapchat, tout le monde peut faire ça facilement. Ça ajouterait un peu de joie dans ce monde.

6. Mettre en place un numéro vert pour les migrants qui n'ont plus de tentes

On le sait, le gouvernement adore les numéros verts. Dès qu’il y a un problème dans le pays, il crée un nouveau numéro vert. Alors pourquoi ne pas ouvrir une nouvelle ligne gratuite pour que les migrants qui dorment dans la rue sans tente puissent avoir un interlocuteur à leur écoute ? Quelqu’un qui leur dirait : « Mmmmh, je comprends, ça doit pas être facile, je compatis. Bon courage. » Ça leur mettrait du baume au cœur.

7. Demander à ne diffuser les images qu'avec la musique de Benny Hill en fond pour que ça passe mieux

On aurait juste à accélérer un tout petit peu les images de violences policières, et ça deviendrait directement beaucoup plus drôle. Un peu comme un cartoon, mais avec des matraques. Nous on est déjà fan du concept. Il faudrait limite relancer un Vidéo Gag spécial pour diffuser ce genre d’images en continu.

8. Ne pas envoyer de cadeau de Noël à Didier Lallement cette année

Au bout d’un moment, y’en a marre que les actes violents de la police restent impunis. Alors cette fois-ci, Gérald Darmanin va prendre une mesure forte : pas de cadeau pour Lallement. Pas de nouveau flashball en dessous du sapin. Maintenant, il saura que ses actes ont de vraies conséquences. Un peu de fermeté de temps en temps, ça ne peut pas lui faire de mal.

9. Réserver des vacances en camping pour "comprendre les migrants"

Darmanin a décidé de se prendre 3 semaines en mobile-home dans un camping 5 étoiles pour se mettre dans la peau des migrants obligés de camper pour survivre. Une bien belle manière de partager leurs souffrances tout en prenant du bon temps au bord de la piscine.

10. Sanctionner les policiers auteurs de violences policières qui ont outrepassé leurs droits par haine et par manque de sang froid

Non on déconne, il y a vraiment très peu de chances pour qu’il fasse ça. Mais on a tout à fait le droit d’avoir de l’espoir.