Le crime paie, comme le disait le groupe Lunatic à une époque lointaine. Et en même temps c’est logique, sinon les criminels ne prendraient pas autant de risques si c’était pour gagner des rouleaux de PQ. Bon, loin de nous l’idée de faire l’apologie du crime hein, c’est beaucoup mieux de gagner sa vie honnêtement. Vous allez d’ailleurs voir que généralement ça ne se termine pas vraiment bien pour ceux qui flirtent avec le crime, comme la plupart de ces gros bonnets qui ont gagné plein de thunes avant de sombrer.

1. Pablo Escobar : 30 milliards de dollars

Eh oui, on commence avec un gros poisson puisqu’on estime la fortune amassée au cours de sa carrière de criminel entre 8 et 30 milliards de dollars ce qui équivaut aujourd’hui à 59 milliards. Le monsieur se faisait à peu près 420 millions de dollars par semaine en inondant de cocaïne les États-Unis au cours des années 80. Forcément le personnage est également réputé pour les bains de sang que ses guerres ont provoqué en Colombie, sa présence dans la politique locale et tout un tas de trucs peu reluisants. Il est décédé par balle, tué par la police en 1993.

Crédits photo (Domaine Public) : Colombian National Police

2. Amado Carillo Fuentes : 25 milliards de dollars

Dans la catégorie baron de la drogue, celui qu’on surnommait « le seigneur du ciel » (et pourquoi pas après tout ?) était à la tête de l’un des cartels mexicains les plus célèbres au monde : le cartel de Juárez. Son surnom n’est pas seulement biblique, mais lui vient du fait qu’il possédait une importante flotte d’avions et de jets privés qu’il utilisait pour passer de la drogue tranquillement un peu partout. Amado Carillo Fuentes est décédé en 1997 lors d’une opération de chirurgie esthétique consistant à changer son apparence. Les médecins ont par la suite été retrouvés morts coulés dans du béton. Ouais médecin de baron de la drogue c’est un métier à risque.

Crédits photo (Domaine Public) : US gov

3. Leona Helmsley : 8 milliards de dollars

La « Queen of Mean » (reine de la méchanceté) est ce qu’on appelle généralement un criminel en col blanc : une personnalité assez haut placée qui détourne de l’argent grâce à son poste ou ses relations. Connue pour être une véritable infamie avec ses employés (d’où son surnom), c’est surtout pour ses non-paiements, ses fausses dépenses, magouilles financières illégales et ses évasions fiscales qu’elle a été condamnée à 16 ans de prison en 1989. Elle n’y restera que 19 mois d’ailleurs. Avant sa mort elle décide de léguer 12 millions à sa chienne plutôt qu’à ses deux petits-fils; chienne qui, avant de mourir, aura reçu des menaces de morts. Ah les États-Unis…

Crédits photo (Domaine Public) : United States Marshals Service

4. Viktor Bout : 6 milliards de dollars

Ici on parle de trafiquant d’armes, ce qui est une catégorie différente de criminels qui vaut aussi le détour. Dans cette lignée, Viktor Bout est une sommité, surnommé « Lord Of War » il est l’inspiration du personnage du film éponyme interprété par Nicolas « un bon film sur trois » Cage. On ajoute souvent en parlant de lui que plusieurs guerres n’auraient pas été aussi longues et meurtrières sans sa participation (Angola, Rwanda, Soudan…) Actuellement en prison pour une peine minimum de 25 ans depuis 2012, il y a peu de chances qu’il en sorte avant sa mort.

Crédits photo (Domaine Public) : Drug Enforcement Administration

5. Khun Sa : 5 milliards de dollars

Le « roi de l’opium » ou « le seigneur de la mort » (et là vous commencez à vous dire que les surnoms des criminels ont quand même de la gueule) était un trafiquant birman assez célèbre de stupéfiants. À la tête de son propre groupe paramilitaire, Khun Sa dirigeait un empire de la drogue (beaucoup d’héroïne et d’opium) qu’il troquait aussi contre des armes pour son armée dans le but d’obtenir l’indépendance de Shan (état de Birmanie). Mort de causes inconnues en 2007, on lui connaissait plusieurs problèmes de santé qui pourraient lui avoir été fatals.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Stephen Rice

6. Carlos Lehder : 2,7 milliards de dollars

Dit « la grande gueule », Carlos Lehder était l’un des piliers du cartel de Medellin (Colombie) dirigé par Pablo Escobar. Après s’être fait la main sur des vols de voitures, du trafic de weed et de cocaïne, il a aidé à fonder le fameux cartel sanglant de Colombie. Il était assez impliqué politiquement puisqu’il avait monté un parti flirtant avec le courant néo-nazi (en même temps son père était un allemand arrivé en Colombie dans les années 40…). Il est finalement arrêté et emprisonné, certaines personnes pensant même qu’il aurait été balancé par Escobar lui même. Il a été envoyé en Allemagne en 2020 suite à sa libération de la prison californienne dans laquelle il devait à la base purger une peine de 135 ans. Du coup bah on imagine qu’il n’a pas purgé la totalité de celle-ci quoi.

Crédits photo (Domaine Public) : Drug Enforcement Administration

7. Allen Stanford : 2 milliards de dollars

Cet homme en surface irréprochable : président du « Stanford Financial Group » avec lequel il levait régulièrement des fonds pour des évènements de charité, ne laissait aucunement croire qu’il était un bon vieux criminel en col blanc. Parce que côté escroquerie c’était pas un timide le Stanford : blanchiment d’argent, manipulations politiques, pots-de-vin, pyramide de Ponzi, détournements, pets en réunion… Bref, la collection complète du parfait escroc. C’est d’ailleurs pour ça qu’Allen a finalement pris une peine de 110 ans de prison pour avoir escroqué pas loin de 7 milliards de dollars. Eh oui, clairement trop gourmand… Et en plus il n’a pas de surnom de criminel donc il est un peu nul.

Crédits photo (Domaine Public) : United States Marshals Service

8. Griselda Blanco : 2 milliards de dollars

En terme de surnoms, Griselda Blanco est elle plutôt gâtée, puisqu’on la surnommait « la veuve noire », « la reine des Narcos » ou encore la « marraine de la coke ». Des surnoms pareils ça ne se gagne pas si facilement et c’est en étant à la fois le mentor de Pablo Escobar et un membre prolifique de son cartel qu’on les lui a donnés. Très impliquée dans le trafic de drogue aux États-Unis, on lui attribue (avec les membres de son crew les « Cocaïne Cowboys ») plus de 200 meurtres. Elle est finalement emprisonnée pour 10 ans et continue de gérer son trafic depuis sa cellule. Elle est décédée en 2012 quelques années après sa libération.

Crédits photo (Domaine Public) : Metro Dade Police Department

9. Al Capone : 1,3 milliard de dollars

On ne présente plus Al Capone, déjà parce qu’il est mort, mais surtout parce qu’il est extrêmement célèbre. Paris illégaux, contrebande d’alcool pendant la prohibition, prostitution, meurtres, corruption… Bref, la complète pour cet incorrigible Alphonse qui avait quand même réussi à se faire un sacré pactole à l’époque. Finalement emprisonné pour fraude fiscale, il décède quelques années après avoir purgé sa peine de prison d’un arrêt cardiaque.

Crédits photo (Domaine Public) : Chicago Bureau (Federal Bureau of Investigation) - Wide World Photos

10. Joaquin Guzman "El Chapo" : 1 milliard de dollars

On termine sur une célébrité également puisque le fameux El Chapo est mondialement connu pour son implication dans le trafic de drogue au Mexique. À la tête du cartel de Sinaloa, il a passé de nombreuses années à acheminer des tonnes de cocaïnes aux États-Unis (près d’un quart de la drogue du pays d’après les estimations). Avec deux évasions de prison spectaculaires et la première place des criminels les plus recherchés du monde après la mort de Ben Laden, il est devenu également le deuxième homme le plus riche du Mexique pendant un temps. Pas mal pour un type qu’on surnomme « le petit ». El Chapo est aujourd’hui en prison depuis 2019 pour une peine à perpétuité.

Crédits photo (Domaine Public) : DEA

Vous pouvez également aller voir les criminels qui ont documenté leurs crimes et les criminels honnêtes, vous serez surpris.

Sources : Listverse, CheatSheet, Money Inc.