Quand elle arrive, la polémique a toujours l’odeur du neuf. Les médias crient au scandale ultime, le Rubicon est franchi. Pourtant, s’il y a une frontière qu’on a moult fois piétiné, c’est bien celle de l’acceptable. Rien qu’avec ce classement des couvertures de magazines les plus controversées de l’histoire, le Miley Twerk s’en prend un bon coup dans la tronche :

1. Time Magazine, 2 janvier 1939 : Hitler en homme de l'année

La couverture, oeuvre de Rudolph Charles von Ripper, un catholique qui avait fuit l’Allemagne hitlérienne, représente « le Fürer jouant l’hymne de la haine dans une cathédrale où des victimes ont été pendues sur la roue de Sainte Catherine devant un public nazi immobile ». Si l’horreur est à son comble, c’est surtout le titre du journal : MAN OF 1939 qui a fait polémique. Pourtant, si on suit la logique selon laquelle le Man of the year est la personne qui a le plus influencé les évènements de l’année, il semble que le Time Magazine ait été plus qu’objectif.

2. Time Magazine, 8 avril 1966: Dieu est il mort ?

L’article rappelé en couverture, plus que la mort de Dieu en personne, traitait de la montée de l’athéisme américain depuis les années 1960. La reprise de la célèbre phrase de Nietzsche a pourtant été prise au pied de la lettre par les lecteurs, faisant de ce numéro un des plus controversés de tous les temps.

3. Esquire, avril 1968: La Passion d'Ali

Le parallèle entre la Passion du Christ et le déchaînement subit par Mohammed Ali après son refus d’intégrer l’armée américaine en raison de ses convictions religieuses a été jugé brillant par certains, blasphématoire et antiaméricain par les autres. Son titre de Champion du Monde des poids lourds lui avait notamment été retiré.

4. Playboy, octobre 1971 : La première Playmate afro-américaine

Cette couverture a été la première couverture de Playboy à présenter une femme afro-américaine. Darine Stern posait pour Richard Fegley.

5. National Lampoon, janvier 1973: Si vous n'achetez pas ce magazine…

Avec cette menace, Ronald G. Harris en a fait rire beaucoup. Mais en un temps ou Photoshop n’existait pas, d’autres ont trouvé que mettre en joue ce chien était parfaitement dégueulass

6. Vanity Fair, août 1991: Demi Moore, enceinte et nue

A sa sortie, les réactions font frémir : la photo, mêlant féminité et maternité, est jugée dégoûtante. Certains kiosques vendent même le magazine avec un papier brun masquant la couverture. Malgré ces extrêmes, Annie Leibovitz lance un modèle du genre et la carrière de Demi Moore décolle.

7. Time Magazine, 27 juin 1994: l'affaire OJ Simpson

Accusé du meurtre de sa femme Nicole, OJ Simpson sera acquité un an plus tard, au terme d’un long procès hyper médiatisé. Le problème, c’est que si la couverture de Newsweek (voir plus bas) a utilisé la photo d’origine, cette du Time Magazine a été retouchée pour assombrir la peau de l’accusé et lui donner un air plus menaçant. Vous avez dit raciste ?

Couverture du Newsweek :

8. Texas Monthly, janvier 2007: l'affaire Dick Cheney

Reprenant le principe de la couverture du National Lampoon en janvier 1973, Texas Monthly s’en prend au vice président de George W. Bush, Dick Cheney. Ce dernier avait en effet blessé un ami en lui tirant dans la tête dans un accident de chasse. Grâce à ce bel exemple d’humour grinçant, le mensuel remportera cette année là le prix de la meilleure couverture.

9. Vogue, avril 2008 : l'affaire de la King Kong cover

Le top modèle Gisele Bundchen et la star du Basket Ball LeBron James devaient illustrer les parfaits exemples de corps sains et musclés. Finalement, la mise en scène a rappelé la scène finale du célèbre film de Peter Jackson… Une couverture jugée raciste et animalisante pour le sportif.

10. The New Yorker, 21 juillet 2008 : La satire du couple Obama

Le caricaturiste Barry Blitt voulait railler les attaques des supporters de McCain au candidat Obama. Pourtant, elle n’a fait rire aucun des deux clans.

11. OK Magazine, juin 2009 : la photo morbide de Michael Jackson

A en juger du voyeurisme glauque de cette photo volée, on comprend le désarroi des fans. Sarah Ivens, directrice de la rédaction d’OK Magazine, s’est justifié en clamant que le souhait du journal étadit seulement de se démarquer des nombreux hommages à l’artiste, en se concentrant sur l’annonce de la nouvelle. Convainquant ? Pas tellement.

12. Complex, avril 2012 : Justin Bieber et le steak

Pour les 10 ans du magazine, le photographe Tony Kelly a voulu se la jouer Gore… Ouuuuuh !Résultat, notre bon Justin maquillé pour paraître tout droit sorti d’un combat de rue. Comble de l’horreur : pour refroidir son visage tuméfié, le chanteur n’utilise pas des glaçons comme tout le monde mais un gros steak graisseux.

13. Newsweek, 4 juillet 2011 : le photomontage de trop sur Lady Diana

Tout est parti d’une question que beaucoup de fans de la défunte princesse se posent souvent avec tristesse : que serait aujourd’hui le portrait de la famille royale si Lady Di n’avait pas péri dans un tunnel parisien ? Newsweek a pris le pari de répondre à la question grâce à un montage photo d’un goût douteux, dans lequel le graphiste n’a pas oublié de vieillir la belle façon zombie, pour ensuite la placer aux côtés de la fraîche Kate.

14. Rolling Stone Magazine, 1er août 2013 : l'auteur présumé du double attentat de Boston en une

C’est la plus récente des couvertures polémiques, et c’est celle aussi qui pose la question du droit à la célébrité des « méchants ». Pour ou contre s’accorderont dans les kiosques.

Vous en voyez d’autres ?

Sources : Webdesigner Depot, l’Express.