Les riches sont des gens comme nous. Enfin, ils sont comme nous, des gens. C’est plus clair tourné comme ça. Parce qu’à part ça ils ne partagent pas grand-chose avec nous autres, dans tous les sens du terme d’ailleurs, sinon ils ne seraient plus riches à force de donner tout le temps. Pas ma meilleure intro, je vous le concède. BREF, on va parler des clubs de riche les plus inaccessibles du monde, ceux où il ne suffit pas d’être riche pour rentrer, ce qui est un problème de riche en soi.

1. Le Soho House

Déjà présents à Londres, Hong Kong, Barcelone ou encore Berlin les prestigieux Soho House ouvriront bientôt un établissement à Paris. Pour y rentrer, rien de plus simple : il faut être recommandé par quelqu’un et payer un tribut annuel élevé. Mais après, vous aurez vraiment la preuve que vous êtes important dans le monde des gens importants.

2. Le Travellers Club (Paris)

Vous avez envie de diner à côté de grands chefs d’entreprise, riches mondains parisiens aux origines nobles et des gens qui mettent des polos le dimanche ? Alors le Travellers Club est fait pour vous. Seul petit problème : vous n’êtes probablement pas fait pour le Travellers Club, et de toute façon, il faut une lettre de deux parrains et une cotisation de 1630€ si jamais votre candidature est retenue. J’ai vérifié, vous ne les avez pas.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Tangopaso

3. Le CORE: Club (New York)

Déjà quand dans un club il y a Bill Gates et le fondateur de Starbucks vous pouvez être à peu près sûr que c’est pas le BDE de l’école de commerce du coin. Pour entrer dans le CORE: Club il faut d’abord être recommandé, accepté, payer 50 000€ de frais d’inscription, 15 000€ de forfait à l’année et connaitre l’entrée secrète située sur le côté d’un immeuble de Manhattan.

4. Le Yacht Club (Monaco)

C’est bien simple, pour entrer dans ce club vous devez être appuyé par deux membres et votre candidature doit ensuite être acceptée par le prince Albert II de Monaco, président du club. Je ne sais pas ce qu’ils foutent de leurs journées là-dedans mais mon petit doigt me dit qu’ils s’amusent vachement dans des piscines à boule géantes.

5. La Capital Club (Dubai)

Aller à Dubai pour visiter des galeries marchandes climatisées et croiser des influenceurs qui font de la pub c’est surfait maintenant, la seule bonne raison d’aller à Dubai c’est d’aller écouter des gens super intelligents vous donner des conseils au prestigieux Capital Club. Comme d’habitude, pour intégrer le club une participation pécuniaire importante et l’appui d’autres membres sont de rigueur. Le port du peignoir en soie est également vivement recommandé.

6. Le Saint-James Club (Paris)

Des mecs qui mettent des marinières, des chaussures bateau et qui parlent de leur yacht qu’ils ne conduisent même pas : c’est peut-être ce qui se passe au Saint-James Club. Vu que j’y ai jamais foutu les pieds je ne peux pas valider cette hypothèse, en attendant le truc se situe à Paris et on peut y manger les plats d’une restauratrice étoilée (ça c’est la bonne partie).

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Saintjamesparis

7. Le Club 1930 (Italie)

S’il y a des Clubs 1930 à plusieurs endroits, celui d’Italie était connu pour arroser les clients d’alcool en pleine prohibition. C’est devenu avec les années un club secret dont seuls les membres connaissent l’entrée et qui ressemble à tous les autres : il faut être riche et mettre des chaussettes propres pour y entrer.

8. Le Bohemian Club (San Francisco)

Créé à la base par des journalistes, le Bohemian Club est l’un des clubs les plus fermés du monde, principalement fréquenté par des hommes politiques américains conservateurs et pétés de thune, ce qui ne colle pas forcément avec le nom du groupe. Personne ne sait vraiment ce qu’il s’y passe, mais visiblement, on sait jouer au UNO dans le bâtiment.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Wikophile1

9. The Carnegie Club (New York)

Ok, celui-là c’est le plus cliché des clubs de riches : du polo, de la fauconnerie, du golf, des chevaux de collection, du sirop à la fraise qui n’est pas de la marque repère… Tous les excès sont permis au Carnegie Club et c’est même conseillé, comme le port du foulard autour du cou et marcher en levant la tête.

10. Le club des mangemorts (Londres)

Au cas où vous n’auriez pas remarqué pour rentrer chez les mangemorts il faut faire un serment inviolable, avoir un tatouage de serpent et accepter de se faire humilier par l’autre baltringue de Voldemort. Puis il faut être riche, de sang pur, mal se fringuer et se conduire comme un parfait connard. Ça écrème pas mal de monde.

Sinon je vous conseille d’aller voir les trucs que seuls les riches possèdent et les trucs cool gâchés par les riches, comme la planète.

Sources : Yonder, Figaro, Vanity Fair, Luxury Travel, Watch Mojo, Billionaire.