On arrive vers la fin de l’année 2020, alors c’est le moment des bilans. Et Spotify est l’un des premiers à ouvrir le bal en nous dévoilant les titres les plus écoutés en France cette année. On vous repartage tout ça, comme ça vous pourrez comparer le classement national avec votre propre classement. Mais désolé de vous l’annoncer aussi brutalement, Aya Nakamura ne figure même pas dans ce top.

1. Bande Organisée - 13 Organisé

Y’a rien à dire, Jul, SCH et leurs potes de Marseille ont tout défoncé depuis l’été dernier avec ce tube. Ils ont réussi l’exploit de faire dire à des Parisiens « C’est Marseille bébé » et nous ont abreuvé d’expressions incompréhensibles du genre « ça fait zumba cafeuw » qui ont buzzé comme jaja. Il y aura toujours des gens pour dire que c’est de la merde, mais ça ne fera toujours qu’alimenter la puissance de ce titre. Bien joué la bande organisée.

2. Blinding Lights - The Weeknd

C’est incontestablement le gros tube interplanétaire de 2019. Avec Blinding Lights, The Weeknd nous a renvoyés tout droit dans la bonne vieille synth-pop des années 80 sans aucune fausse note. C’est le genre de titre qui te donne envie de courir, de sourire, de danser, de rouler à toute vitesse, de faire la teuf et de dire à ton chien que tu veux l’épouser. On n’avait pas ressenti ça depuis Take on me de A-ha. Sans déconner, cette chanson est parfaite.

3. Angela - Hatik

Hatik, on l’a quasiment tous découvert avec l’excellente série Validé, et on l’a vite kiffé. Mais on va pas vous mentir, quand on a découvert cette chanson, on s’est demandé : « Mais pourquoi il a piqué la mélodie d’Angela de Saian Supa Crew ? Il s’est pas foulé le gars. ». Puis après on a vraiment écouté le titre avec sa prod planante et on s’est laissé emporter par le truc. Finalement, faut avouer que c’est un bon son.

4. Ne Reviens Pas - Gradur, Heuss l'Enfoiré

Bon, là, on est d’accord pour dire que les plus grands mélomanes d’entre nous ont failli tomber de leur chaise en entendant le petit prodige de Roubaix, Gradur, parler de grosse moula sur la mélodie de Blue d’Eiffel 65. Question paroles, ça vole pas non plus hyper haut, mais qu’est-ce que vous voulez, ça met l’ambiance en soirée et ça rentre dans la tête…

5. Lettre à une femme - Ninho

Avant y’avait la Lettre à Elise de Beethov’, maintenant y’a Lettre à une femme de Ninho, une chanson d’amour qui tient sur trois accord et qui ne nous a pas franchement emballés. Faut dire que les 2 minutes 30 de la chanson de Ninho nous ont semblé durer environ un quart d’heure tellement c’était répétitif. Peut-être qu’un simple SMS aurait suffi.

6. Djomb - Bosh

BIEN OU QUOI ? Bosh aussi on l’a découvert dans Validé et on a directement été impressionné par ses titres rappés avec un flow bien violent. Mais comme d’habitude, c’est le titre le plus dansant qui a tiré son épingle du jeu et s’est retrouvé propulsé en haut des classements. Du coup, Djomb ne ressemble pas forcément à ce qu’on connaissait de Bosh, mais la chanson reste marrante et elle passe plutôt bien en soirée même si, question féminisme, on n’est pas sûr de valider les paroles. On mettra ça sur le compte du 3ème degré.

7. Distant - Maes, Ninho

Petit featuring qui mange pas de pain sur une rythmique latino avec des lyrics à base de biff, de bédo et de grosse bagnole… Bref, le grand classique du rap game : dire à tout le monde qu’on mène une vie de bandit et qu’on a de la thunes parce qu’on vent de la drogue, on a vite fait le tour.

8. Blanche - Maes, Booba

Ici les thèmes sont toujours à peu près les mêmes, mais ça marche toujours quand y’a Booba en featuring. On va pas se lancer dans une grande analyse, on est sur du rap qui se lance des fleurs et qui idéalise le parcours du trafic au succès. Le plus important, c’est que ça s’écoute bien, et ça c’est réussi.

9. 6.3 - Naps, Ninho

Troisième apparition de Ninho dans le top, le rappeur de l’Essonne était à deux doigts de réitérer l’exploit du top des chansons les plus écoutées sur Spotify en 2019. En même temps, il est dans tous les feat qui sortent. Au moins, grâce à lui, on a enfin une chanson à passer en fin de soirée pour crier : « Nique sa mère j’suis bourré », et rien que pour ça on est heureux. Sans oublier qu’on a ici un duo Paris-Marseille histoire de réconcilier tout le monde, comme quoi on n’est pas des vrais ennemis.

10. Roses (Imanbek Remix) - Saint Jhn

Bon, on préférait de loin l’originale, mais la version remix night club sans subtilité a aussi son petit charme. De toute façon on n’y peut rien : c’est top 10 et c’est tout. N’empêche, la ligne de basse reste bien dans la tête.

Alors, vous le kiffez ce classement ou vous avez juste envie de le brûler ?

Après les tubes de la décennie 2010, on peut commencer une nouvelle liste.