On n’est pas tous égaux face à la maladie, c’est un fait. Il y a des gens qui peuvent se balader en t-shirt en janvier et ne jamais choper de rhume et au contraire, il y a ceux qui passent leur temps à se moucher alors qu’ils portent trois écharpes et deux doudounes. On vous a déjà parlé des maladies les plus rares et des maladies chiantes même si elles ne sont pas grave. Eh bien aujourd’hui, on fait un combo des deux : voilà les cas médicaux rares, chiants et un peu graves quand même. On vous souhaite de tout coeur de ne pas choper ces trucs-là.

1. La fistule recto-urétrale : l'homme qui éjaculait par le rectum

En 2021, un homme est arrivé à l’hôpital avec des symptômes vraiment atroces : il décrit que de l’urine et du sperme s’écoulent de son rectum et que des matières fécales sortent par son urètre. Déjà, on a tous envie de vomir. Après des examens, les médecins ont conclu à une fistule recto-urétrale et une fistule colo-vésicale, un cas rarissime où le rectum et l’urètre communiquent. Horrible.

2. Le chimérisme médical : la femme qui avait deux ADN

En 2002, une américaine (Lydia Fairchild) découvre que, d’après des analyses ADN, elle n’est pas la mère biologique de ses deux enfants alors qu’elle a accouché d’eux et qu’ils ont été conçus de manière naturelle. En fait, il s’agit d’un cas extrêmement rare de chimérisme : Lydia Fairchild est le résultat de la fusion in utero de deux embryons. Quand la mère de Lydia était enceinte, elle attendait des jumelles en tout début de grossesse. Les deux embryons ont fusionné en un seul foetus qui est donc porteur des deux ADN distincts. Certaines cellules du corps de Lydia contiennent donc le génome de sa soeur et d’autres le sien.

3. L'hypermnésie : des gens à la mémoire absolue

Il y a l’amnésie et puis il y a l’inverse : l’hypermnésie. Les personnes atteintes de ce trouble sont dotées d’une mémoire exceptionnelle, elles peuvent se souvenir de presque tous les moments de leur vie depuis leur petite enfance et sont capables de les revivre. Ça a l’air sympa dit comme ça ? Ça ne l’est vraiment pas. Déjà, les patients ont beaucoup de mal à faire de la place pour des nouveaux souvenirs et de plus, ils se souviennent parfaitement de tous les mauvais moments qu’ils ont vécus (on ne souhaite ça à personne).

4. Le syndrome de Capgras : le délire d'illusion des sosies

Le syndrome de Capgras est un trouble psychiatrique très rare et insupportable au quotidien. Les patients atteints de ce trouble sont persuadés que leurs proches ont été remplacés par des sosies. Peu importent les preuves qu’on peut leur apporter, ils pensent sincèrement que des imposteurs leur veulent du mal et que leurs véritables proches sont possiblement retenus quelque part. Moyen fun.

5. La triméthylaminurie : le syndrome de l'odeur du poisson pourri

La triméthylaminurie est un problème métabolique qui provoque un changement corporel très étrange : une forte odeur de poisson pourri. Cette maladie est causée par un problème dans la production d’une enzyme appelée FMO3. Dans ce cas précis, le corps n’est plus capable de métaboliser la triméthylamine qui s’accumule. Quand elle est éliminée par la sueur, l’urine et l’expiration, on peut sentir une forte odeur de poisson pourri. Tellement désagréable.

6. Le syndrome de la tête qui explose : le pire trouble du sommeil

Le syndrome de la tête qui explose est un trouble du sommeil très rare. Au moment de s’endormir ou quand elle est tout juste endormie, la personne va avoir une hallucination : un bruit d’explosion tout près de sa tête. Certaines personnes pensent entendre une porte qui claque, d’autres un feu d’artifices ou une fusillade. Ce n’est pas un syndrome grave, c’est juste très chiant.

7. Le syndrome de l'accent étranger : un problème d'élocution étrange

Après un traumatisme crânien, certaines personnes peuvent se réveiller en parlant leur langue natale avec un accent étranger. C’est rare, c’est pas très grave mais c’est quand même très chiant. En fait, ce n’est pas vraiment un accent mais une modification de l’élocution qu’il est difficile (mais possible) de corriger.

8. L'allergie au froid : un problème relou en hiver

Comme il existe énormément d’allergies étranges, il existe évidemment une allergie au froid qui se caractérise par un urticaire géant sur les zones ayant été exposées. Les personnes atteintes de cette maladie ne peuvent pas manger de glace ou de boissons trop fraiches et doivent éviter la neige ou l’eau trop froide.

Et pour les maladies bizarres, il y a des traitements bizarres ?

Sources : Le Monde – Wikipedia (1) (2) (3)