La poussette… Zone de non-droit où se réfugie tous les maux de l’humanité et qui constitue le cauchemar des jeunes parents. On n’a pas eu besoin d’attendre le sketch culte de Florence Foresti pour comprendre quel enfer ce moyen de transport nous réservait. Pendant que môôôôsieur bébé a le royal fessier bien calé dans sa poussette, vous, parents, galérez comme c’est pas permis.

1. Acheter la plus chère

Argument certes dispendieux mais dites-vous qu’elle sera amortie si vous décidez d’encore plus vous reproduire par la suite. Bande de cochons que vous êtes.

Prix : à partir de 287.61 chez Farmacosmo

2. L’équiper d’un antivol

Bravo, vous avez craqué votre PEL pour que sa royale altesse soit au top du confort. La tête dans le gaz (comme souvent), vous laissez le fier destrier sans surveillance. Eh bien non. Ça, c’est du passé. Désormais, soyez prévoyants et investissez dans un antivol QUALI.

3. En acheter une nouvelle à chaque sortie

Ceci est une astuce pour les gens garnis d’argent, panier percé et pas écolo pour un sou. On ne vous félicite pas. Mais on vous envie. Beaucoup.

4. Porter bébé

Quand bien même votre kinésithérapeute-ostéopathe, de lui même, vous a proposé une carte de fidélité.

5. Ne plus sortir

Pas de sortie, pas de poussette. Pas de poussette, pas de problème. Pas d’ami, pas de discussion. Pas de discussion, pas de prise de tête. Pas de prise de tête, pas de tête. Enfin vous suivez quoi.

6. Equiper bébé d’un exosquelette

A trois mois, cette feignasse qui sent le lait caillé ne sait toujours pas marché. Inspirez-vous de l’armée américaine pour rendre plus balèze ses soldats. Ne vous étonnez pas si son héros préféré soit Iron Man.

7. Avoir un taser sur soi afin de réclamer diplomatiquement les places allouées dans les transports collectifs

Ne haïssez pas ce parent qui entre dans un bus bondé : des places lui sont alloués et personne ne sera emmerdé. Encore faut-il activer l’option « cerveau » chez cet adolescent qui « man-spread » à cet endroit.

8. Quitter la ville, sa pollution et ses trottoirs de l’enfer

Vous voilà à la campagne. Ce calme. Cette paix. Ah, on souffle enfin. Et merde, j’ai oublié de prévenir mon job…

9. Avoir un robot

Parce que les robots sont méga cool. Bien programmé, et en bonus, l’humanoïde pourra changer la couche sans tourner de l’œil. Le turfu on vous dit.

10. Embaucher un stagiaire ingénieur à temps plein

Afin de plier, déplier et faire rentrer cet engin de malheur dans le coffre de cette sous-dimensionnée Fiat 500. Petit inconvénient : il faut le loger, le nourrir.

Une étude américaine (qui n’existe pas) a démontré qu’il fallait, en moyenne, deux ans pour comprendre comment plier correctement une poussette. Soit pile au moment où l’enfant sait à-peu-près marcher. Pour aller plus loin je vous renvoie vers notre sélection des meilleurs tweets sur la poussette.