Vous savez ce que c’est, votre mère ou votre moitié vous dit d’aller choper des clémentines, et vous revenez fièrement avec votre sachet pour vous faire engueuler parce qu’elles sont moisies ou que vous avez encore claqué l’argent pour prendre un verre de pinard au troquet du coin. Ça nous arrive à tous quotidiennement. Bon peut-être pas quotidiennement mais c’est plus dramatique de dire ça comme ça.

1. Ne prenez pas un melon à la place

Erreur typique du débutant. Vous arrivez, vous faites pas gaffe, et hop vous repartez avec huit melons. Ne vous dépensez pas en pleurs inconsolables, on est tous passé par là. La vie est une longue leçon.

2. Ne vous fiez pas à la couleur

On pourrait penser que celles un peu jaunes ne sont pas mûres mais non. En vérité, même certaines qui sont encore vertes peuvent être mûres puisque c’est l’amplitude de température entre le jour et la nuit qui jouent sur la couleur et pas la maturité.

3. Toucher le fruit est un bon indicateur

Bon après vous ferez parti de ces gens que je conchie qui touchent tous les fruits et légumes dans les magasins. Mais la peau de la clémentine doit être lisse et tendue pour être à son apogée de dégustation. En revanche si la peau est molle ou que vous sentez qu’elle se décolle du fruit, c’est qu’elle est trop mature. Un genre de milf fruitier.

4. Ne la prenez pas si elle a des poils et qu'elle aboie

Eh oui, c’est que c’est probablement un chien. Nombreux sont les gens qui se sont fait avoir sur cette erreur de débutant également. Moi même j’ai trois chiens alors qu’a la base je voulais juste des fruits. Mais c’est ça aussi, on veut tout faire trop vite pour être rentré et peinard. Bon faut dire que certains magasins sont clairement cons de mettre les bacs à fruits juste à côté des bacs à chiens je vous l’accorde.

5. La goûter directement sur l'étal

Si vous allez acheter vos fruits au marché, vous pouvez évidemment demander à déguster. Le vendeur peut alors clairement vous la mettre à l’envers. En gros, la clémentine est plus sucrée à sa base (avec la gravité) et il n’est pas rare que ces derniers coupent un morceau de cette partie pour vous faire croire que le fruit est nickel. Ne vous faîtes plus avoir.

6. Quid des feuilles

Il est assez rare d’acheter le fruit avec les feuilles vu qu’en général l’importation est réglementée par l’Union Européene pour des raisons phytosanitaires et on enlève donc les feuilles. Ceci étant dit, les feuilles ne vous avanceront pas forcément à grand chose, elles peuvent toutefois vous indiquer si elles ont été cueillies récemment. Et vous pouvez également les utiliser pour vous torcher le cul si vous n’avez plus de PQ chez vous en ces périodes de confinement.

7. Le pédoncule

Il s’agit de la petite partie sur le haut du fruit de laquelle on a coupé la tige. Si le fruit n’a plus ce pédoncule, c’est probablement qu’il a été traité après la récolte et c’est pas un très bon signe. En revanche s’il est encore là et intact, c’est une bonne pioche et vous pouvez acheter cette clémentine et repartir fièrement vers chez vous pour l’annoncer à vos proches.

8. L'odeur

Si elle sent le roquefort, assurez vous tout d’abord de ne pas être chez un fromager. Parce que ce serait vraiment pas le meilleur endroit pour choper des fruits. Sinon c’est que le fruit est sûrement tout pourri. Enfin même pourri il ne devrait pas sentir le roquefort. Vous êtes certain que c’est pas vos mains plutôt ?

Bon avec ça vous allez clairement tout niquer au marché la prochaine fois, et surtout vous arrêterez enfin d’acheter n’importe quoi. Vous pouvez aussi aller voir les astuces pour bien choisir ses fruits et ses légumes ainsi que les fruits et légumes version honnête. Vous serez le maître du monde avec tout ça.

Source : 750g.