Avoir le trac avant de monter sur scène, c’est un truc courant chez les musiciens et les comédiens, mais ça se cantonne généralement à un petit coup de stress passager et pas bien méchant. Voire stimulant. Par contre, on peut aussi voir des artistes hyper-stressés qui, eux, n’arrivent pas du tout à gérer le truc. Genre ça leur fait tellement mal au bide qu’ils ont l’impression qu’ils vont accoucher d’un adulte de 100kg avant de rendre l’âme. C’est con quand ton métier est JUSTEMENT de monter sur scène.

1. Barbra Streisand

Celle qui a donné son nom au fameux effet Streisand est probablement l’artiste la plus stressée de toutes, et il y a une anecdote qui le prouve assez bien. En 1967, la chanteuse a donné un concert gratuit à Central Park, et son stress lui a fait oublier les paroles d’une de ses chansons. La plupart des artistes s’en seraient remis assez facilement, mais pas Barbra. Barbra, elle, elle a arrêté de faire des concerts pendant 27 ans. Carrément. Et après cette loooongue pause, elle ne s’est plus produite qu’avec un prompteur devant les yeux, histoire de ne vraiment pas revivre cette angoisse.

Crédits photo (Domaine Public) : Al Ravenna, World Telegram staff photographer

2. Meg White

La batteuse des White Stripes – et ex-femme de Jack White, même s’ils se faisaient passer pour frère et sœur – ne supportait pas de monter sur scène. Mais genre pas du tout. Chaque concert lui provoquait des grosses crises d’angoisse, ce qui a fini par lui faire quitter définitivement la musique et signer la mort du groupe. La fin des bandes blanches.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Forever 27 de N/A

3. Rihanna

Oui, on peut être une des plus grosses stars de la pop et être une grosse stressée de la vie. C’est le cas de Riri qui a déjà confié avoir fait des grosses crises d’angoisse avant et après être montée sur scène. D’ailleurs, si vous voulez tout savoir, elle a aussi raconté que le stress lui provoquait un engourdissement du cuir chevelu. C’est chelou, mais avec le stress tout est possible.

Crédits photo (CC BY 3.0) : SIGMA

4. Ozzy Osbourne

Ozzy, c’est le genre de mec avec une aura dark et sulfureuse. C’est celui qui avait arraché une tête de chauve-souris avec les dents sur scène (bon, elle était en caoutchouc la bestiole, mais ça fait mieux de ne pas le préciser). Bref, c’est pas le genre de mec qu’on imagine être sujet au stress. Et pourtant, le Prince des ténèbres, ou le Parrain du heavy metal si vous préférez, a révélé dans son autobiographie que oui, il se tapait des grosses crises d’angoisse à l’idée de monter sur scène. Ça fout un peu en l’air la légende.

Crédits photo (Domaine Public) : F darkbladeus

5. Luciano Pavarotti

C’était le ténor le plus célèbre du monde, et peut-être aussi le plus anxieux. Avant de rentrer sur scène, le gars se répétait « je vais mourir » et pensait qu’il allait chanter faux devant tout le monde. Mais il finissait par monter sur les planches et chanter juste. Parce que c’était un bon, le Luciano.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Kingkongphoto & www.celebrity-photos.com from Laurel Maryland, USA

6. Andrea Bocelli

Après que Pavarotti a amené l’opéra au grand public, Bocelli a pris le relais avec talent. Mais l’interprète de (l’excellent) Con te partirò a aussi pris le relais du trac, comme il l’a révélé dans plusieurs interviews. Avant de se produire, le gars a toujours peur de ne pas satisfaire les attentes du public, mais nous on lui dit : tout va bien Andra, tu chantes bien, on t’aime.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Jakub Janecki

7. Adèle

C’est probablement l’une de nos meilleures chanteuses, mais ça ne l’empêche pas de stresser de ouf avant chaque concert. Encore plus chiant : selon elle, son trac empire avec les années. Elle en a parlé en interview, en expliquant au passage qu’elle avait peur de décevoir les gens. Tout comme Bocelli finalement.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Vogue Taiwan

8. Katy Perry

Elle en parle peu, mais Katy a admis avoir déjà pris des médocs pour lutter contre l’anxiété qu’elle ressentait en regardant la foule pendant ses concerts. Ça vous en bouche un coin hein ?

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Joella Marano from Manhattan, NYC

9. Rod Stewart

Un rockeur anglais, normalement, ça fume, ça boit, ça baise, ça se drogue, mais ça stresse pas. En tout cas, pas dans l’imaginaire des gens. Mais à ses débuts, Rod Stewart n’en a rien eu à foutre des clichés et a stressé bien comme il fallait pendant ses concerts, chantant caché derrière les amplis pour ne pas avoir à affronter la foule. Pas très rock’n’roll tout ça.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Allan warren

10. Eddie Van Halen

La légende de la guitare décédée en 2020 a toujours détesté jouer en public à cause du trac. Heureusement, dès ses débuts, son papa lui a donné un super conseil (non) : boire avant de monter sur scène. À cause de ça, Eddie a longtemps vécu avec une addiction à l’alcool (et aux drogues, sinon c’est pas marrant). Parfois, vaut mieux juste stresser.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Carl Lender

Bon maintenant on se détend avec des memes sur le stress ok ?