Après, l’erreur d’arbitrage du match Mali-Tunisie (l’arbitre arrête le match à la 85eme minute, apparemment il avait un truc plus important à faire), on s’est rendu compte qu’il y avait quelques histoires sympas où des arbitres ont peté un câble en plein match.

Des histoires de joueurs qui malmènent les arbitres, on en connait plein, mais des anecdotes d’arbitres qui partent en freestyle, il y en a pas tant que ça.

Tout le monde n’est pas Pierluigi Collina (si vous n’avez pas la référence vous n’avez rien à faire sur Topito Foot), et voilà quelques exemples d’arbitres qui devraient peut-être penser à une reconversion.

1. Tony Chapron, l'arbitre tacleur

Déjà son surnom « l’arbitre tacleur » veut bien tout dire, il y a quelque chose qui ne va pas dans l’arbitrage.

En 2018, lors d’un match Nantes-PSG, le défenseur Diego Carlos pousse INVOLONTAIREMENT l’arbitre et le fait tomber. Tony Chapron, donc l’arbitre, prend le seum et décide de faire un croche-pied au joueur (on est où là), après ça, il lui met un carton rouge, et hop le joueur est expulsé.

Bref Tony Chapron arbitre très clairement comme si c’était un five entre potes, et c’est bien ça le problème.

2. Brian Savill, le seul arbitre à marquer des buts

Brian Savill, arbitre anglais en ligue amateur, a lors d’un match opposant Earls Colne et Wimpole 2000, décidé de prendre le ballon et d’aller marquer un but.

On explique : la rencontre était très déséquilibrée comme ça arrive parfois chez les amateurs, et Wimpole était menée 18 à 1 (oui c’est beaucoup), donc 10 min avant la fin du match, l’arbitre est pris d’une « pulsion » et décide d’intercepter le ballon pour mettre un but pour sauver l’honneur de Wimpole (mais bon ils perdent quand même 18-2, pas ouf).

Personne n’a vraiment compris ce geste, mais comme l’arbitre fait partie du jeu, le but a bien été pris en compte. Par contre il a été suspendu pendant 7 semaines pour cet acte de bravoure, qui n’a malheureusement servi à rien.

3. L'arbitre qui voulait prendre un selfie

Lors d’un match de gala en Israël « pour la paix », le brésilien Kaka s’est fait siffler par l’arbitre, pour rien.

Obligé de s’arrêter pour constater le carton jaune, l’arbitre a en réalité fait uniquement cela pour prendre un selfie avec la star qu’elle admirait. Le pire c’est que cette action a donné l’idée à un arbitre assistant, qui utilise donc la même technique sur Roberto Carlos pour avoir sa photo. Un match qui part en séance photo : tout est normal.

4. Mike Dean, trop heureux lors d'un match de Premier League

Lors d’un match opposant Tottenham et Aston Villa en 2015, Mike Dean a explosé de joie lorsque Tottenham a marqué un but.

Pour nous c’est marrant, mais quand on sait que l’arbitre est censé représenter l’équité et tout le reste, ça change tout de suite la donne.

5. Une arbitre brésilienne qui n'hésite pas à remettre à sa place un joueur

Un certain Bira, joueur brésilien remet en cause la décision de Tatiane Sacilotti, pendant un match entre Ponte Preta et Sao Paulo,

L’arbitre de touche, n’hésite pas une seconde à remettre le joueur à sa place en lui hurlant dessus et en lui lançant un regard à glacer le sang, sympa.

6. L'arbitre qui s'est pris un carton rouge

Cette fois-ci, l’arbitre n’a pas tellement peté un cable, mais ne semble juste pas trop avoir d’humour.

En 2016 lors d’un match opposant Galatasaray et Trabzonspor, un joueur de Trabzonspor est expulsé du match suite à la décision de l’arbitre.

Et c’est là que la suite de l’histoire fait débat : certains affirment que Salih Dursun, coéquipier de Luis Cavanda (celui qui venait de se faire exclure) aurait ramassé le carton de l’arbitre qui serait tombé par terre et l’aurait brandit sur l’arbitre pour rigoler. La version plus trash (et plus probable) serait qu’il aurait carrément volé le carton de l’arbitre suite à sa décision, et lui aurait pointé à la gueule, toujours « pour rigoler ».

Bref, dans tous les cas l’arbitre Deniz Ates Bitnel n’a pas du tout apprécié et a exclu le joueur qui a aussi été suspendu pendant 3 matchs.

7. Au Koweit, un match qui termine en free fight

C’était en 2013 lors d’un match de coupe de l’émir du Koweit.

Alors que l’arbitre venait d’accorder un penalty à Al Arabi (certes discutable), l’équipe d’Al Nasr commence à remettre en question cette décision et les joueurs s’énervent contre l’arbitre. Ce dernier pète les plombs et fout une droite à l’un des joueurs et un chassé à un autre, tout en continuant à distribuer des cartons rouges à tout le monde (quand même, on reste pro).

La scène se termine par un penalty réussi par Al Arabi, mais un des attaquants tire ensuite directement sur l’arbitre, qui manque de se prendre un ballon dans la gueule et sort un nouveau carton rouge.

8. L'arbitre Howard Webb dribble un joueur et se fait tacler

Pendant un macth de gala opposant les Spurs à une sélection de joueurs choisis et retraités, Howard Webb célèbre arbitre anglais, s’est pris au jeu du match, a intercepté le ballon et a dribblé un joueur.

Le joueur allemand Lewis Holtby n’a pas hésité a saisir l’occasion et a gentiment taclé l’arbitre. Tout ça évidemment dans la bonne humeur et pour rigoler étant donné qu’il s’agissait juste d’un match de gala.

Vaudrait mieux pas tenter l’expérience en Premier League.

9. Encore une histoire de tacle, mais pas volontaire cette fois-ci

Un arbitre espagnol, Eduardo Iturradle Gonzalez, dans un match qui opposait Grenade et Valence, glisse et fait un tacle parfait à Sergio Canales, un joueur de Valence.

Finalement Sergio Canales inscrira quand même un but, mais ne sera pas très fier de s’être fait tacler par l’arbitre (c’est vrai que c’est un peu la honte).

10. Le désormais légendaire arbitre du match Mali-Tunisie

Janny Sikazwe, celui qui arbitrait le match Mali-Tunisie il y a quelques jours est maintenant connu, mais malgré lui.

En effet il a sifflé la fin du match alors que le chrono affichait 89 minutes et 45 secondes, sans laisser le moindre temps additionnel. Cinq minutes plus tôt, le Zambien avait déjà arrêté la partie avant de se rendre compte qu’il faisait une connerie (décidément).

Apparement, il aurait été victime d’une insolation, d’où ses incohérences d’arbitrage.

En même temps à force de se faire toujours pourrir par les supporters, on peut comprendre qu’ils perdent un peu pied de temps à autres nos petits arbitres.