La faune française est connue. Malgré tout, divers facteurs ont entraîné l’introduction sur nos terres (mais aussi dans l’eau) d’animaux assez inattendus. Certains sont parfaitement inoffensifs et mêmes bienveillants mais d’autres s’avèrent plus flippants. Petit tour d’horizon des créatures atypiques qu’il est possible de croiser chez nous.

1. Le lynx

On dénombre à ce jour à peu près 150 lynx sur le territoire français. Le nord de la Côte-d’or en compte notamment pas mal. Pas gênants du tout, sauf pour les renards et les chevreuils qu’ils chassent, les lynx sont pourtant victimes du braconnage.

2. Le gecko

On parle ici plus particulièrement de la tarente de Maurétanie. Un bon gros gecko de couleur beige qui aime bien rendre service aux gens en bouffant les insectes. À la base cantonné au pourtour méditerranéen, il a ces dernières années tendance à remonter à cause du réchauffement climatique. Présent à Toulouse, il a même été signalé à Grenoble.

3. La veuve noire

Redoutée pour sa morsure, potentiellement mortelle, la veuve noire est bel et bien présente en France. Dans l’Hérault notamment, on en trouve au lac du Salagou. Heureusement, les experts se montrent rassurants à son propos. Le venin de la veuve noire française n’est pas mortel car elle se trouve à une latitude septentrionale. Enfin un truc du genre. Elle est très peu agressive et ne mord que si on s’amuse vraiment à la chercher. Profitons-en d’ailleurs pour souligner que non, la morsure d’une veuve noire ne vous donnera pas de super-pouvoirs. Elle provoquera en revanche une douleur intense, des crampes, une rigidité musculaire, et éventuellement des nausées, de l’anxiété, des maux de têtes, des gonflements…

4. Le piranha

Vous vous rappelez de ce piranha que quelqu’un a péché dans la Seine en septembre 2013 ? Un an auparavant, c’était dans le canal Saint-Martin qu’un poisson de la même espèce avait été récupéré. Un piranha réputé pour s’attaquer aux testicules. Sympa… Je vous invite à ce sujet à voir tous les animaux chelous qu’on a trouvé dans la Seine c’est déroutant.

5. La grenouille taureau

Cette charmante bestiole de 40 cm peut facilement atteindre les 2 kg. En Floride, d’où elle est originaire et où elle aurait dû rester, elle bouffe même de petits alligators. En 1968, un mec pété de thunes qui ne savait pas quoi mettre dans l’étang de son château a décidé d’en importer une dizaine. Rapidement, les grenouilles ont proliféré pour mettre un gros bordel dans l’écosystème local. On en trouve surtout dans la région sud-ouest mais bientôt, elles domineront le monde !

6. La tortue serpentine

Aussi appelée tortue hargneuse, ce qui en dit long sur son caractère, cette tortue a été introduite en France par les animaleries. Alors qu’elle aurait dû rester en Amérique du Nord, elle est aujourd’hui présente chez nous. Elle mord, peut couper un doigt et sa bouche pleine de saloperies peut provoquer de méchantes infections.

7. Le cerf d'Écosse

Comme son nom l’indique, ce cerf vient donc d’Écosse. En 2012, plusieurs animaux se sont échappés d’une réserve près de Saubrigues dans les Landes. Depuis, ils se sont reproduits. Le cerf d’Écosse fait l’objet d’une éradication approuvée par le gouvernement.

8. Le wallaby de Bennet

Pourquoi payer une blinde pour aller en Australie quand on peut voir des wallaby dans la forêt de Rambouillet ? Merci au zoo de Sauvage à Émancé duquel un petit groupe s’est échappé en 1970 pour finalement s’installer dans les bois, profitant de conditions plutôt favorables à leur développement.

9. Le scorpion

Celui-là commence à devenir courant mais il se devait tout de même de figurer dans notre top. On trouve 6 espèces de scorpions en France et elles sont toutes présentes dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Oui, le scorpion est un peu élitiste. Les scorpions ne sont pas nécessairement mortels mais il est préférable d’appeler les secours si on est piqué.

10. La physalie

Avec ses faux airs de méduse et ses couleurs incroyables, cette créature marine a été introduite en France par le biais des courants marins. En temps normal située dans les mers tropicales et subtropicales et les océans Atlantique et Indien, elle est aujourd’hui résidente permanente des plages de Bretagne. Et ce n’est pas une très bonne nouvelle compte tenu de son venin. Une piqûre est généralement suivie d’une méchante douleur et peut entraîner une gêne respiratoire, une crise hémolytique aiguë ainsi qu’une défaillance rénale. Il est également bon de savoir qu’une physalie échouée reste dangereuse pendant plusieurs semaines, y compris si elle a l’air toute séchée.

France is the new Australia.

Sources : Wikipedia, France Bleu