Ce n’est généralement pas une bonne idée de regarder la vie dans le rétroviseur, mais parfois il faut aussi savoir visualiser ce qui nous a précédé pour savoir où on va. Je paraphrase Gandalf et vous n’avez rien vu. La question de savoir quelles étaient les espèces disparues vraiment stylées se pose évidemment parce qu’on peut assez justement se demander quels animaux fantastiques on aurait eu la chance de croiser si on avait vécu à certaines époques, ces pokémons légendaires à nous que l’on n’aura plus jamais la chance de toucher, d’apprivoiser ou de manger comme ces espèces animales disparues à cause de l’homme.

1. Le tigre à dents de sabre

Aussi appelé le Smilodon, ce noble animal avait le pelage soyeux bien que dru et des dents assez longues pour ouvrir des boites de conserves. Il aurait vécu pendant une période s’étendant entre il y a 10 000 ans et 2,5 millions d’années donc pas de regret de ne pas l’avoir croisé vu que ça fait un moment. Vous le voyez sur cette image en train de revendiquer le cadavre d’un gros cochon, son passe-temps favori. La classe.

Crédits photo (Domaine Public) : Robert Bruce Horsfall

2. Le mammouth

En deux mots c’est un éléphant en beaucoup plus gros et beaucoup plus velu, l’équivalent de mon oncle par rapport à moi. On estime que les derniers représentants de ces fières créatures se sont éteintes il y à 15 000 ans ce qui est peut-être mieux pour eux vu que l’humain aurait probablement lancé une mode de manteaux en fourrure de mammouth s’ils existaient encore.

Crédits photo (CC BY 2.5) : Mauricio Antón

3. Le dodo

Une sorte de gros poulet tout mignon qui a été littéralement décimé par les hommes arrivés sur l’île Maurice parce qu’ils n’avaient pas du tout peur des prédateurs. Triste histoire parce qu’ils avaient l’air non seulement tout mignons, mais en plus drôlement sympathiques. Niveau combat par contre ils semblaient vraiment nullos.

Crédits photo (CC0 1.0) : Jebulon

4. Le thylacine

Ce loup marsupial (mammifère dont la progéniture se développe d’abord sous forme de larve, c’est assez moche) était le parfait mélange entre un loup dont il avait la taille et un tigre dont il avait le pelage. C’était un chasseur solitaire qui pouvait tout de même vous faire tomber un kangourou, donc il ne fallait pas trop l’emmerder. Enfin ça, c’était avant que l’espèce s’éteigne à cause de la chasse, heureusement qu’on leur a bien régulé leurs petites gueules à ces animaux dangereux.

Crédits photo (Domaine Public) : Baker; E.J. Keller.

5. Le grand pingouin

Ce qui est triste avec le grand pingouin, c’est qu’il y a eu des lois pour tenter de le sauver tellement la chasse était devenue importante et que son nombre décroissait rapidement. Mais ça n’a rien changé. Ce bel oiseau dont la taille pouvait atteindre les 85 centimètres était un excellent nageur et pêcheur, il aurait probablement mis la misère à tout le monde aux Jeux Olympiques, mais ça malheureusement on ne le saura jamais.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Quelle: selbst fotografiert Robert01

6. L'auroch

Le roi des bovins, plus grand, plus costaud, plus solide. Un genre de gros bœuf pouvant atteindre les 1000 kilos qu’il ne fallait pas trop emmerder. Les scientifiques n’arrivent pas trop à statuer sur une taille définitive vu que les squelettes complets sont rares, mais certains avancent qu’il pouvait mesurer jusqu’à deux mètres au garrot, ce qui commence à faire une belle bête. C’était un animal paisible, mais qui n’hésitait pas à défoncer du loup le weekend pour le sport.

Crédits photo (Domaine Public) : Heinrich Harder (1858-1935)

7. Le crapaud doré

Sorte de vif d’or, mais en crapaud, l’Incilius periglenes de son petit nom était un joli crapaud tout doré pour le mâle et de couleur verte avec des taches jaunes pour la femelle. On pense qu’il vivait la majeure partie de sa vie sous terre vu qu’on en voyait que rarement et seulement en période de reproduction. On estime que l’espèce a disparu depuis 1989 à cause du réchauffement climatique, même s’il y a encore des gens qui croient que c’est une invention des écolos (le réchauffement climatique, pas le crapaud doré).

Crédits photo (Domaine Public) : Charles H. Smith

8. La vache de mer

On l’appelle Rhytine de Steller, ou plutôt on l’appelait vu qu’elle a disparu en à peine 27 ans tellement elle était amicale et se rapprochait des chasseurs en voulant s’amuser avec eux. Bon, le projet des chasseurs n’était pas le même vu qu’ils les butaient purement et simplement pour en récupérer leur graisse et leur lait. Elle pouvait mesurer jusqu’à huit mètres de long quand même, c’était donc une créature imposante, mais amicale.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Em?ke Dénes

9. La roussette rougette

On n’appelle plus ça une chauve-souris, mais un renard volant à cette taille, et rien que ça, c’est classe. On la trouvait à La Réunion et à l’île Maurice et elle se nourrissait de fruits en habitant principalement dans les troncs d’arbres creux. Une belle bestiole qui malheureusement a été victime de la déforestation. Elle pouvait atteindre la taille de 18 mètres de long et on pouvait l’utiliser comme moyen de transport, c’est l’ancêtre des avions. Cette dernière phrase est évidemment fausse.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : citron

10. Le pachylemur

Jugé « animal qui a le plus de classe quand il mange, mais que ça n’a pas l’air confortable » le pachylemur est l’une des nombreuses sous-espèces des lemuridae à s’ être éteinte. Sa robe multicolore permettait de le différencier de ses nombreux cousins, mais ça c’était évidemment avant que tous les spécimens soient morts. Super agile et très beau, c’était un genre de Tom Holland version lémurien.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Smokeybjb

Et si vous n’avez pas assez chialé allez voir les espèces d’animaux qui ont bien souffert récemment et les derniers spécimens d’espèces disparues mais je vous préviens, c’est pas joyeux.

Source : Wikipedia.