On dit assez souvent que la nature est bien faite, même si ça ne se vérifie pas toujours complètement. Dans cet ordre idée on trouve des animaux très intelligents mais également des animaux très débiles parce que c’est comme ça, tout le monde n’est pas égal. Dans la même veine on a décidé aujourd’hui de vous faire une petite liste des animaux qui n’ont absolument aucun instinct de survie, ou du moins qui ne sont pas bien finauds quand il s’agit de trouver un moyen de survivre. Ceux qu’il faut qu’on protège nous-même sinon ils vont probablement disparaître.

1. Le panda

Forcément on se doit d’aborder en premier lieu le problème des pandas. D’abord il faut savoir que ces animaux descendent d’ours carnivores, ce qui veut dire que leur corps n’est pas forcément fait pour digérer uniquement du bambou (qu’ils digèrent très mal). Du coup ils doivent manger et dormir toute la journée, mais en plus de ça ils ont beaucoup de mal à se motiver pour se reproduire, et quand ça arrive (rarement) la mère ne se gêne pas pour buter un de ses petits. Donc si on résume ça donne des animaux qui ne foutent rien, qui ne se reproduisent que très peu et quand c’est le cas arrivent à tuer eux mêmes leur progéniture. Pas super encourageant.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : J. Patrick Fischer

2. Le pluvier kildir

Quand leur progéniture est menacée, les kildirs ont tendance à faire semblant de voler avec une aile cassée pour paraître plus faible et se faire bouffer par le prédateur à la place de leurs enfants. Sauf qu’en faisant semblant de « mal voler » ils finissent souvent par se tuer eux-mêmes et laisser leurs petits sans défense. Une de leurs autres technique de défense est de baisser la tête et foncer sur un prédateur, ce qui revient à ne pas regarder la route quand on conduit par exemple : ça se termine généralement mal.

Crédits photo (Domaine Public) : National Park Service Digital Image Archives

3. L'autruche

Une énigme cet animal. Par exemple vous saviez que des autruches ont déjà tué des lions ? Parce qu’à la base l’animal peut se montrer plutôt violent quand il se défend, surtout avec les griffes dont il est pourvu, mais on ne sait pas trop pourquoi, quand il y a une grosse menace il a plutôt tendance à enfoncer sa tête dans le sol et penser qu’il est invisible. Certains avancent que c’est parfois pour protéger ses oeufs, mais ça n’enlève pas le côté un peu contreproductif de la défense.

Crédits photo (Domaine Public) : Andrew massyn

4. Le paresseux

Ce n’est pas forcément la lenteur des paresseux qui les tue, du moins pas directement, mais étonnement leur façon de déféquer. Si la plupart des mammifères qui vivent dans les arbres ne s’embêtent pas pour faire leurs besoins et font directement du haut d’une branche, les paresseux descendent de l’arbre, creusent un trou et font sur le sol avant de le recouvrir. Le tout avec la vitesse et la dextérité d’un nonagénaire sous tranquillisant. Vous l’aurez probablement deviné, une fois au sol ils font une cible de choix pour les prédateurs.

Crédits photo (Domaine Public) : Stefan Laube (Tauchgurke)

5. Les pieuvres

Alors attention, les pieuvres font partie des animaux les plus intelligents de notre planète, cela ne fait aucun doute. Elles sont capables de se défendre sans problème mais c’est à cause de leur mode de reproduction qu’elles entrent dans ce top. Déjà le mâle meurt peu de temps après avoir fécondé la femelle, et la femelle surveille par la suite ses oeufs jusqu’à leur éclosion en arrêtant tout simplement de se nourrir. Du coup elle meurt juste après la naissance de sa progéniture. Donc si on résume : le père meurt direct après l’acte sexuel, la mère juste après la naissance et les enfants sont supposés survivre en se basant sur leur mémoire collective. Pas ouf.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : albert kok

6. Le kakapo

Le problème avec ce joli perroquet c’est qu’il a tendance à se défendre en ne bougeant plus. Un peu comme l’autruche mais sans faire l’effort de cacher sa tête, il s’arrête net et espère que personne ne le verra. Une autre particularité est que les mâles ont tendance à vouloir se reproduire avec tout ce qui fait à peu près leur taille. Dès qu’ils voient un truc qui bouge ils tentent, même si c’est un prédateur… Un peu con.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gnomon sur Wikipédia hongrois

7. La rhytine de Steller

Si vous n’avez jamais vu cette « vache de mer » c’est pour la simple et bonne raison qu’elle n’existe plus depuis 1794, exactement 27 ans après sa découverte par l’homme. Pourquoi ? Parce qu’elle a été littéralement décimée par nous vu que l’espèce était très peu méfiante. En gros elle approchait l’homme et se laissait tuer. Évidemment le coupable c’est pas elle, c’est bien notre espèce de gros enfoirés, mais pendant les 27 années où elle a été découverte elle s’est laissée tuer sans jamais se défendre ou apprendre à se méfier. Et nous on en a profité.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Em?ke Dénes

8. Le babiroussa

Ce type de « porc sauvage » possède deux défenses qui se recourbent avec l’âge en direction du crâne. Si chez les femelles les défenses sont souvent absentes ou atrophiées, chez les mâles elles finissent avec l’âge par transpercer la peau et provoquer des infections qui peuvent s’avérer mortelles. On a donc un animal qui possède un système de défense qui finit souvent par le tuer, encore une fois assez contreproductif comme système.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Meldy Tamenge

9. Les yorkshires

Réfléchissez à deux fois avant d’adopter un yorkshire terrier : cet animal est l’antithèse de la survie. Déjà il n’a aucun moyen de se défendre à part mordiller le mollet, ce qui ne mène pas à grand chose, mais il a surtout une étonnante manie qui consiste à toujours aboyer sur les chiens plus gros que lui. Du coup ça énerve assez naturellement les autres chiens qui décident de lui offrir un tour de montagne russe gratos dans leur gueule, ce qui est généralement fatal pour le petit animal. Son seul moyen naturel de défense est la plupart du temps la petite vieille à l’autre bout de la laisse.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Pelz

10. L'être humain

Comment une espèce qui défonce littéralement son milieu naturel, pollue à outrance, ignore les alertes scientifiques sur le réchauffement climatique, tue les autres espèces, surproduit, détruit les sols et sa planète de manière générale ne peut pas se retrouver dans ce top ? On est peut-être au sommet de la chaîne alimentaire et on a de belles bagnoles mais on fait aussi partie des êtres les plus cons qui peuplent la Terre, désolé de vous le dire.

Crédits photo (Domaine Public) : Michel-Ange

Afin d’éviter d’en perdre trop on vous propose de voir les erreurs qu’on fait avec nos animaux, et afin de ne pas crever bêtement vous pouvez aussi aller voir les animaux mignons mais agressifs, vous serez prévenus.

Sources : Listverse, A-Z Animals, Quora, Eurekalert.