Il y a naturellement une grosse opacité sur les contrats d’acteurs et quelque part c’est normal parce que toi ton contrat de travail, il n’est pas exposé sur la place publique. Ceci étant dit, quand on est une star les gens s’intéressent vachement plus à ce genre de choses et on vous livre ici quelques clauses de contrat ultra claquées du slip.

1. Steve McQueen un peu chipoteur sur le nombre de mots à dire dans le scénario

Il faut savoir que Steve avait un petit souci de jalousie. Alors que Paul Newman est son aîné de 5 ans, son ambition est de briller d’une gloire au moins aussi intense. Lorsque les deux acteurs se retrouvent sur le tournage de La Tour Infernale en 1975, ils sont aussi connus l’un que l’autre, deux stars ultra viriles qui dominent le modèle masculin de l’époque. Alors au moment de relire le scénario, Steve McQueen a exigé d’obtenir 12 lignes de plus afin d’avoir le même temps de parole que son acolyte. Vous parlez d’une histoire de blabla.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

2. Samuel L. Jackson et sa passion du golf

Etant ultra fan de ce « sport » (ouais j’assume totalement les guillemets, arrêtez de me faire croire que le golf c’est un vrai sport), l’acteur a exigé dans son contrat de disposer d’un accès pour jouer au golf au moins deux fois par semaine durant ses tournages. Bon franchement, pas non plus de quoi être choqué par rapport aux exigences de thunasses de certaines autres big stars.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Toglenn

3. Queen Latifah est immortelle

Queen Latifah a un blème, elle est très forte en ce qui concerne le fait de jouer la mort. Voilà pourquoi, après une performance marquante dans Le Prix à payer elle a exigé de ne plus se voir mourir à l’écran. L’explication est on ne peut plus claire : « Si je meurs, je ne peux pas jouer dans une suite ».

4. Jean Dujardin se chauffe pour que son nom soit en haut de l'affiche

Cette clause est notamment apparue pour le tournage du film Un homme à la hauteur, pour lequel il était exigé que l’acteur voit son nom en premier sur l’affiche (donc avant celui de Virginie Efira). Par ailleurs, pour le film Ca$h il était aussi stipulé dans son contrat que « Aucun membre de l’équipe artistique ou technique ne sera mieux traité que l’artiste, tant en ce qui concerne les transports, les défraiements que les commodités de tournage. ». Sympa non ? Mais je vous rassure c’est une exigence qui existe chez quasiment toutes les stars.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Georges Biard

5. Franck Dubosc est BMWphobe

C’est à l’occasion du tournage de Camping 3 qu’on a découvert que Franckie exigeait dans son contrat que tous ses déplacements soient effectués dans une berline pas dég’ (mais pas une BMW). Alors n’allez pas lui proposer un petit ride en Fiat Multipla. Ni en BMW non plus d’ailleurs.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

6. Steven Seagal et son profil parfait

Steven Seagal il est un peu comme moi, il a un profil nul et un profil de dieu. Et Dieu c’est un peu la personne pour laquelle se prend Steven Seagal sur un plateau à tel point qu’il dirige lui-même le réalisateur sur comment il doit le filmer. Ainsi, pas de plan filmant son profil, ou de plan montrant un début de double-menton, et encore moins un plan qui laisserait entrevoir sa postiche (oui…).

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

7. Roger Moore, fumeur pro

L’un des meilleurs agent 007 exigeait sur ses tournages de disposer d’un stock illimité de cigares cubains. C’est d’ailleurs comme ça qu’il a popularisé ce modèle plutôt que la clope classique. Toutefois, il a du revoir ses exigences à la baisse quand il a commencé à avoir des problèmes de santé rapport au fait que fumer des cigares, bah en fait c’est pas bon pour la santé.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Allan warren

8. Isabelle Huppert, mauvaise mère

Jouer dans un film avec Isabelle Huppert, c’est plutôt cool. Jouer dans un film avec Isabelle Huppert quand on est la fille d’Isabelle Huppert c’est un peu moins cool. Surtout quand ta mère exige que son nom apparaisse sur l’affiche au-dessus du titre et évidemment avant celui de sa fille Lolita Chammah. C’est ce qui s’est passé sur le film Copacabana.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Georges Biard

9. José Garcia

Vous vous souvenez avec Jean Dujardin quand on parlait de clause de contrat visant à ce que l’acteur soit le plus favorisé du tournage ? Bon bah là c’est pareil. Autant vous dire que cette clause de starlette à l’ego démesuré est très courante. Sur le film A fond, le contrat de l’acteur stipulait ainsi « Tout avantage quelconque accordé à quiconque en matière d’hébergement, de transports, de défraiement, etc., et dont ne bénéficierait pas l’artiste; lui sera ispo facto attribué. » Clairement, ces acteurs feraient de très mauvais délégués du personnel.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Georges Biard

10. Tom Cruise ne laisse personne courir à côté de lui

C’est du moins ce qu’a révélé Annabelle Wallis après le tournage de La Momie. Allez comprendre, l’acteur connu pour être un peu tapé refuse de tourner des scènes dans lesquelles on le voit courir à côté d’une autre personne. Il paraît qu’il refuse aussi que ses personnages meurent, et vous remarquerez en effet que les morts de Tom Cruise au cinoche sont assez rares.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

Fascinant n’est-ce pas ?

Source : Boursorama, Vanity Fair , L’internaute, Allociné