Dans la liste des trésors de l’humanité détruits par les hommes au cours des siècles, les Bouddhas de Bâmiyân sont tragiquement incontournables. Deux magnifiques statues, anciennes de plusieurs siècles, qui ont survécu à tout, jusqu’au jour où les talibans décidèrent de les abattre. Deux monuments qui ont pendant si longtemps raconté l’histoire de tout un pays, que l’obscurantisme a transformé en vulgaires cibles…

1. On ne sait pas exactement quand les statues furent construites

Les archéologues estiment néanmoins que les Bouddhas auraient été construits entre 300 et 700. Le plus ancien des deux serait celui que l’on surnommait le petit Bouddha. Une statue de 38 mètres qui aurait vu le jour dans le courant de la seconde moitié du VIe siècle, vers l’an 570. Le plus grand Bouddha, celui qui mesurait 55 mètres daterait quant à lui du VIIe et aurait vu le jour en l’an 618 après J.-C.. Néanmoins, certaines sources se contredisent à ce sujet.

2. Il existait une troisième statue

Elle se trouvait à Kakrak, non loin de Bâmiyân, près de plusieurs grottes autrefois habitées par les moines bouddhistes. Un Bouddha plus petit, de facture plus grossière, mesurant environ 6 mètres. Il fut lui aussi détruit par les talibans dans la foulée des deux autres…

3. On raconte qu'il aurait même existé un quatrième Bouddha

Un gigantesque Bouddha couché de 300 mètres de longueur se cacherait dans le sol de la région. Les recherches destinées à le mettre à jour permirent d’en sortir un autre de la terre, plus petit, mesurant « seulement » 19 mètres. Ce fameux quatrième Bouddha est par ailleurs mentionné dans certains anciens textes.

4. Ils étaient creusés à même la falaise

Des statues sculptées en haut-relief, directement dans le grès de la falaise et aménagées dans deux monumentales niches.

5. Ils étaient en couleurs

Des couleurs effacées par le temps. La peinture qui avait été utilisée pour souligner les expressions des Bouddhas mais aussi mettre en valeur leurs mains et leurs vêtements. Le plus grand était ainsi habillé de rouge carmin tandis que le petit était plus bariolé.

6. Il s'agissait des plus grandes statues de Bouddha debout dans le monde

Car si le Bouddha géant de Leshan, en Chine, culmine à 71 mètres, il est assis.

7. Les statues étaient entourées de plusieurs peintures

Plusieurs grottes se trouvaient tout autour des cavités dans lesquelles étaient les Bouddhas. Des grottes riches en peintures qui sont considérées comme une parfaite synthèse de l’art bouddhiste et de l’art Gupta. Ce dernier étant originaire d’Inde. Peintures qui racontaient notamment des événements survenus entre le VIe et le VIIIe siècle, jusqu’aux invasions islamiques.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Buddha_Bamiyan_1963.jpg: UNESCO/A Lezine; Original uploader was Tsui at de.wikipedia.

8. Les Bouddhas ont essuyé plusieurs attaques au cours des siècles

L’un des premiers à s’y attaquer fut Gengis Khan. Malgré tout, ce dernier a semble-t-il décidé de ne pas y toucher. Babur, le fondateur de l’empire Monghol décida plus tard, au XVIe siècle, de pulvériser les deux statues mais finalement, la destruction n’eut pas lieu. L’un de ses successeurs, l’empereur Aurangzeb, est parvenu des années plus tard à détruire les jambes des statues. Au XVIIIe siècle, c’est le roi perse Nader Afshar qui les abîma un peu plus en tirant dessus avec des canons. Puis vint le roi afghan Abdur Rahman Khan qui, au XIXe, s’attaqua au visage de la plus petite statue.

9. La destruction par les talibans prit plusieurs semaines

C’est le 13 septembre 1998 que Bâmiyân tombe aux mains des talibans. Très vite, ces derniers décident de détruire les Bouddhas. Ils commencent à percer des trous dans les statues afin d’y placer des explosifs mais se ravisent, évoquant la possibilité de les conserver. Malgré tout, c’est le 27 février 2001 que la décision finale est prise. Dans le monde, l’indignation est générale. Alors que tous condamnent la destruction, l’Inde propose de démonter les Bouddhas pour les reconstruire ailleurs. Le Japon fait une proposition similaire, offrant aux talibans une importante somme d’argent. Ces derniers refusent également et commencent à tirer sur les Bouddhas avec des canons antiaériens. Voyant que ce n’était pas si simple, ils utilisent de la dynamite pendant des semaines et parviennent finalement à totalement les détruire.

10. Les Bouddhas ont été reconstitués en 3D

En 2015, des représentations holographiques des Bouddhas furent projetées dans les cavités désormais vides. Un projet soutenu par l’Unesco et le gouvernement afghan. Il existe également plusieurs répliques en Chine, au Sri Lanka, en Pologne et en Inde.

Suite à la destruction, il fut décidé que la reconstruction des Bouddhas n’aurait très probablement jamais lieu… Bon cela dit, à côté des talibans il y a aussi les villes qui ont été détruites par des catastrophes naturelles.

Source : Wikipedia, Britanica, New York Times