Citez-moi un meilleur Didier que Didier Deschamps.

Didier Barbevilien ? Sûrement pas. Didier Bourdon ? Plus ce que c’était ? Didier Morville ? Y’a débat. Didier Gustin ? Bon, vous voyez bien que ce n’est pas possible. Joueur de légende, coach tout aussi légendaire, Didier Deschamps est un monstre. Il a (presque) tout gagné et son talent n’est plus à prouver. On peut contester ses choix sportifs mais la vérité est implacable : il est trop fort. Et comme tout les sportifs ou coachs de légende : il a aussi de la réussite. Bien sûr, il la provoque. Ça ne tombe pas du ciel, ça demande du travail et d’être là au bon endroit au bon moment. Respect Didier.

Mais bon quand même, quelle chatte …

1. Il récupère un monstre.

Quand certains entraineurs ont du composer des années avec des Marvin Martin, des Pascal Chimbonda ou des Steeve Savidan, Didier il arrive et POUF, M’Bappé explose complètement.

Après est-ce que M’Bappé est vraiment plus fort que Steeve Savidan ? Pas sûr.

2. La poule de la vie.

Le 1er décembre 2017, c’est le tirage pour la Coupe du Monde.

Et on réussit à avoir l’une des poules les plus faciles (sur le papier, bien sûr) : l’Australie, le Pérou et le Danemark. C’est vraiment comme si vous tombiez sur un Dracaufeu Shiny avec votre premier paquet de cartes Pokémon. On n’est pas du tout sûrs de cette comparaison.

3. La blessure de Cavani.

Meilleur joueur uruguayen de la Coupe du Monde 2018, auteur d’un énorme doublé face aux Portugal : EDINSON CAVANI.

La France a peur. La France tremble.

Finalement, Cavani se nique le mollet et fera forfait face aux Bleus en quarts. Vraiment pas de chance …

4. L'euro annulé.

Pogba remplaçant à Manchester. Griezmann en difficulté à Barcelone. Giroud remplaçant à Chelsea. N’Golo Kanté épuisé. Hernandez blessé.

Et BOUM, finalement l’Euro est reporté d’un an et tout ces joueurs-là reviennent en forme.

Bravo Didier.

5. Le penalty contre l'Australie.

La France rentre dans l’histoire avec ce match contre l’Australie : premier pays à bénéficier d’une décision avec support vidéo. La VAR est née.

Et on récupère un péno discutable après un début de match dégueulasse. Bravo Didier.

6. Les barrages.

Match de barrages pour la Coupe du monde 2014 contre l’Ukraine. Battus 2-0 à l’aller, la France mène 1-0 au retour. Benzema marque, mais le but est refusé pour un hors-jeu inexistant.

Deschamps décide alors de harceler le 4ème arbitre pendant tout le match. Et personne n’a envie de voir Didier en colère (ni ses dents, à l’époque). Plus tard dans le match, Benzema marque à nouveau, cette fois en position de hors-jeu. Le but est validé, les Bleus sont qualifiés. Bravo Didier.

7. Historique.

De toute l’Histoire de la Coupe du Monde, jamais personne n’avait marqué contre son camp. Jamais.

Mais ça, c’était avant. En 2018, Mandzukic crée l’exploit et devient le premier CSC de l’histoire des finales en trompant son compatriote Subasic. Bravo Didier.

8. La chatte de la Coupe de France.

En 21 matchs de Coupe de France disputés en tant qu’entraineur, Didier a rencontré seulement cinq clubs de première division. C’est le record dans ce domaine.

Pire, en trois saisons avec l’OM, il n’a même rencontré qu’une seule équipe de L1.

Une chance incroyable mais qui a un revers : ça s’explique aussi par le fait que les clubs de DD se faisaient sortir rapidement. Bon bah on peut pas tout avoir.

9. Il est pote avec Dieu.

Franchement, c’est surement le truc où il est le plus chanceux.

Crédits photo (CC BY 4.0) : Hadi Abyar

10. La blessure de CR7

Autre blessure : celle de Cristiano Ronaldo en finale de l’Euro.

Personne ne se réjouit de voir un joueur blessé mais faut bien admettre que c’est quand même un giga soulagement. LA CHATTE.

Bon enfin ça, c’était avant de se prendre un but de merde qui nous fait perdre la finale. Foutu Eder. Comme quoi, même la chatte à DD a ses limites.

Alors, chatte ou pas chatte ?

Hé bien ici on a tranché : pas chatte. Mais beaucoup de réussite, ça c’est sûr. Mais la réussite ne vient pas de nulle part, elle se crée. J’ai entendu ça dans une vidéo de ThiboInShape donc c’est forcément vrai. Donc non, Didier n’a pas une chatte monumentale : il a juste des petits coups de pouce du destin.

Et on espère que cette réussite sera encore là pendant l’Euro de cet été ! Allez les Bleus ! Allez Deschamps ! Allez la chatte !