Chez Topito on aime bien rire avec vous, partager des articles légers et d’autres qui nous tiennent à coeur. On se lance alors parfois dans une modeste vulgarisation de sujets plus sérieux car Topito c’est pas que de la rigolade bon sang de bois. Or je ne sais pas si vous vivez dans une grotte depuis hier, mais il se passe un truc de ouf en Afghanistan. Tellement ouf que Macron s’exprime ce soir sur le sujet.

Donc rapide rappel des faits (si effectivement vous étiez bel et bien dans une grotte) : après 20 ans de guerre (une guerre qui avait commencé je le rappelle après les attentats du 11 septembre en 2001 et qui est la guerre la plus longue jamais menée par les Etats-Unis), les talibans viennent de prendre le pouvoir en Afghanistan. L’actuel président Ashraf Ghani a du se barrer illico. Toutes les ambassades se taillent aussi. Les Afghans quant à eux sont pris au piège d’un gouvernement islamiste qui rétablit la charia. En clair, l’avortement est interdit, les mariages homosexuels aussi, pas de vaccin, pas de science, pas de liberté de la presse (pas de libertés tout court), l’enseignement religieux imposé dans les écoles, l’accès à l’éducation des filles est sérieusement remis en question. Bref, une dictature en bonne et due forme.

1. Comment en est-on arrivé là ?

Historiquement l’Afghanistan a connu plusieurs périodes de tumulte et de confusion au cours de son histoire, il est donc difficile d’établir réellement à quel moment les graines de la situation actuelle ont été semées. Cela dit, l’origine semble principalement remonter à la Guerre Froide lorsque l’Union Soviétique était présente sur le territoire Afghan.

Une guerre civile a éclaté en Afghanistan quand le pays s’est séparé en deux camps après un coup d’état en 1978 qui a installé la République démocratique d’Afghanistan. Si au départ cette arrivée au pouvoir du nouveau président Nour Mohammad Taraki passe mal à Moscou, elle finit par être soutenue par les Soviétiques.

Ce nouveau gouvernement tente de réformer le pays en instaurant par exemple l’école obligatoire pour les jeunes filles, l’abolition de la dette des paysans, l’agrandissement des droits féminins (port du voile non obligatoire, droit de vote…), ce qui divise le pays et fait monter une révolte d’une partie de la population conservatrice courant 1979 et amène les forces armées soviétiques à intervenir en décembre 1979.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : erwinlux

2. L'Union Soviétique est restée combien de temps en Afghanistan ?

On peut découper deux périodes importantes de la présence Soviétique en Afghanistan : de 1979 à 1989 et de 1989 à 1992. L’origine de cette arrivée sur le territoire est en réalité une réponse au soutien des États-Unis pour le Pakistan dans une guerre territoriale locale et la mise en place d’un gouvernement afghan qui travaille conjointement avec Moscou en Afghanistan.

3. Déjà de base, qui sont les talibans ?

Etudiants en religion durant la guerre contre l’Union Soviétique, ils ont fait leurs classes dans les écoles religieuses du Pakistan, des madrasas (ce sont les universités théologiques musulmanes). Ils fondent un mouvement fondamentaliste islamiste autoproclamé depuis 1994. Paradoxalement, ils séduisent progressivement une partie de la population en Afghanistan (rurale, du moins) car ils apportent une forme de sécurité et de lutte contre la corruption contrairement aux chefs Afghans.

4. Contre qui se bat l'armée rouge ?

Avec le nouveau gouvernement en place soutenu par Moscou, des opposants s’organisent et se replient dans les montagnes du pays à mesure que la présence soviétique s’étend dans de nombreuses villes. Ces opposants sont principalement des Moudjahidines (qui veut dire « actif, assidu ») : des soldats et habitants religieux qui veulent garder en place l’ancien régime. Ces résistants reçoivent l’aide de plusieurs états musulmans qui leur fournissent des soldats, des armes et des vivres, mais aussi des États Unis qui utilise en secret la CIA pour leur apporter du matériel militaire et nuire indirectement aux Soviétiques.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Erwin Lux

5. Comment s'est terminée cette période ?

Avec l’aide de l’Arabie Saoudite et d’autres états, les rebelles ont toujours empêché les soldats soviétiques de réussir à contrôler le pays et d’installer le nouveau gouvernement de manière définitive. Les États-Unis ont alors dépensé près de 3,3 milliards de dollars au cours de ces dix années pour soutenir les résistants et faire échouer les Soviétiques, dans le but de faire de la Guerre d’Afghanistan un échec militaire Russe : « le Vietnam soviétique ».

En février 1989, l’armée rouge décide de quitter le territoire et laisse le président de la République Démocratique garder le pouvoir. À compter de ce jour il faudra deux mois avant que les rebelles ne reprennent le pays et que ce dernier démissionne de son poste.

6. Quelles ont été les retombées du départ soviétique ?

Entre 1992 et 2001 le pays a été repris peu à peu par les talibans au cours d’une longue guerre civile. Un nouveau gouvernement mis en place par les résistants a pris le pouvoir et certains historiens estiment que l’Afghanistan est devenu le camp d’entrainement pour le Djihad durant cette période.

Les talibans arrivent au pouvoir en 1997 et veulent faire du pays un état islamique « pur » en effaçant les mesures prises par le parti démocratique. Peu à peu des figures importantes du mouvement se dessinent et un nouvel ennemi est pointé du doigt : l’état Américain. Cette période prend fin, ou plutôt évolue dramatiquement le 11 septembre 2001, date des attentats du World Trade Center qui vont provoquer une nouvelle guerre en Afghanistan, cette fois-ci contre les États-Unis d’Amérique.

Crédits photo (Domaine Public) : National Park Service

7. Que foutaient les Etats-Unis en Afghanistan ?

En réponse aux attentats, les États Unis déclarent la guerre aux terroristes d’Al-Qaïda qui se trouvent sur le territoire afghan. Les soldats américains arrivent en Afghanistan rapidement en 2001, ne pensant rester que deux ans pour reconstruire le pays. Un peu naïfs les gars. Ils sont donc restés jusqu’en 2021. Le conflit est marqué de plusieurs événements importants, mais les talibans perdent peu à peu des territoires essentiels dont la capitale Kaboul en 2001 et n’arrivent jamais à reprendre le dessus sur l’armée américaine.

Crédits photo (Domaine Public) : Officer

8. Depuis quand les troupes américaines se sont elles barrées du territoire ?

En 2018, le président américain Donald Trump fait part de son envie de retirer les troupes américaines du pays, voeux que partage et réalise son successeur Joe Biden. Il est alors acté que les Américains quitteront le territoire en 2021, du mois juillet jusqu’au 11 septembre, date du vingtième anniversaire des attentats et à laquelle les derniers soldats devraient avoir quitté le pays.

Crédits photo (Domaine Public) : Abdulbasir Ilgor (VOA)

9. Que provoque actuellement le retrait de l'armée américaine sur le territoire ?

Le départ des troupes américaines a provoqué en peu de temps un retournement de situation dans le pays, obligeant le président à fuir le territoire et les talibans à regagner peu à peu des points stratégiques dont Kaboul, tombée en une nuit dans leurs mains. Cette prise de pouvoir sans combat a obligé les Américains a faire sortir du pays la plupart de leurs représentants locaux dans la précipitation, mais a également provoqué la fuite d’une partie de la population afghane qui craint la nouvelle reprise du pouvoir.

Alors que les officiels américains quittaient le pays à l’aéroport de Kaboul, des centaines d’Afghans ont tenté de bloquer les avions pour essayer de fuir également, obligeant les soldats à tirer en l’air pour contenir la panique. Dans le même temps, la plupart des pays occidentaux tentent de faire sortir du pays leurs officiels présents dans les ambassades.

10. Pourquoi ce retrait se retourne contre le président Biden ?

Lorsque les troupes américaines ont commencé à se retirer du pays, le président Biden a déclaré que la présence des soldats sur le territoire pour une ou cinq années supplémentaires n’aurait rien changé puisque « le gouvernement et le peuple afghan ne peut ou ne veut pas défendre son propre pays ».

Cette déclaration fait grincer des dents, plusieurs journalistes rappelant que la population afghane se retrouve maintenant aux mains des talibans et que la situation actuelle n’a pas été provoquée par eux, mais par l’agissement de pays extérieurs sur le territoire, dont les États-Unis. C’est un abandon de cette population qui est montré du doigt aujourd’hui et Biden en devient le symbole.

11. A quoi va ressembler la vie en Afghanistan ?

Difficile de savoir ce qui peut arriver dans les prochains jours, prochains mois et prochaines années. Si les talibans se disent ouverts à la communauté internationale, tout nous porte à croire que leur arrivée au pouvoir va assoir un régime autoritaire, menaçant et violent. Le pays pourrait également devenir le point de ralliement de l’État Islamique et de Daech comme il en avait été le terreau pour l’organisation d’Al Qaïda après le départ des troupes soviétiques en 1992. Des voix s’élèvent de partout pour pointer du doigt l’abandon de la population afghane qui ne connait depuis plusieurs dizaines d’années que des guerres, des conflits et des changements de régimes particulièrement violents…

Sources : Wikipédia (1, 2), Le Figaro (1, 2), Le Monde (1, 2), Courrier International.