La guerre, les gens qui meurent, les enfants soldats, toutes ces tristes réalités qu’on met dans un coin de sa tête avant d’allumer NRJ12. Amnesty a dit stop. L’organisation a placardé 200 affiches trompe l’œil dans les rues de Zurich. Histoire que les Suisses puissent prendre le bus sereinement et dans un climat de paix. Ça ne passe pas ici, mais ça se passe maintenant.

1.

2.

3.

5.

7.

8.

10.

11.

12.

On a hâte de voir la prochaine campagne d’affichage sur les conditions de travail au Qatar, un pays qu’il est bien.

Source: Amnesty International via Fubiz.net