Ça y est c’est bientôt la quille ! A nous la liberté, le grand air, le plaisir de retourner au boulot, de croiser les collègues, de refaire le monde avec nos proches. Le temps aussi de réfléchir aux prochaines vacances d’été, qui se passeront fort probablement en France. Réjouissons-nous, c’est plutôt une bonne nouvelle parce que les meilleures destinations voyages de notre appart commençaient à nous gaver.

1. Les Français qui bossent dans le tourisme vont bizarrement être beaucoup plus sympas avec toi

Des restaurateurs tout sourire, des vendeurs en boutiques qui vous accueillent chaleureusement comme un vieil ami de passage, des hôteliers qui accèdent à toutes vos demandes sans chouiner… les Français qui bossent dans le tourisme seront tellement heureux de voir du monde, qu’ils en oublieront leur naturel ronchon. Profites-en, ça risque de ne pas durer.

Source photo : Giphy

2. Economiquement, ça fera du bien à tout le monde

Il paraît que c’est dans les moments difficiles que l’on reconnaît ses amis ! Certes, la France n’est pas une bande de 65 millions de poteaux, mais en ces temps si particuliers, un peu de patriotisme économique ça fait plaisir. Allez lâchez vos tunasses. Vous n’avez plus d’emploi ? Plus d’argent ? Boah pas grave, c’est le moment où jamais de dépenser ses derniers deniers.

3. C'est mieux pour la planète

Limiter les déplacements pendant la transhumance estivale équivaut à réduire sensiblement notre impact énergétique et climatique. Ça fera au moins des vacances pour la planète ! Vous imaginez, faire de vos vacances un geste écologique ?

Source photo : Giphy

4. De toute façon, c’est mort, il n’y aura pas de vacances cet été

Le problème avec l’oisiveté, c’est que, comme le Nutella, on sait que c’est mauvais pour la santé, mais on en devient vite accro ! Sauf qu’économiquement, le confinement est plus que casse-gueule et que certains commencent à parler de repousser, réduire ou carrément annuler les prochaines vacances d’été pour aider les entreprises à sauver les meubles (et les emplois). Super, sauf que s’il n’y a pas de vacances, c’est tout le secteur du tourisme qui va faire la tronche…

Source photo : Giphy

5. C'est bien d'y aller mollo pour une reprise

Partir en vacances au bout du monde alors qu’on vient de passer des semaines confinés, c’est un peu comme reprendre le sport en marathon, après des années à faire la larve sur le canapé : DANGER.

6. Tu auras plus de chance de respecter la limite des 100 km autour de chez toi

Ce périmètre autorisé n’est pas fait pour durer. Ouais, mais ça, c’est sur le papier la dérogation. Car en réalité, le boss, c’est cette saloperie de virus, qui dicte sa loi depuis trop de semaines. Et comme, personne ne sait vraiment s’il est du genre à prendre des vacances pendant l’été, si ça se trouve, il va continuer à charbonner en juillet comme en août, limitant d’autant nos libertés de nous déplacer. Mais bon, quand on a passé 6 semaines dans 20m2, pouvoir circuler librement à 100km autour de chez soi, ça ressemble beaucoup à des vacances !

Source photo : Giphy

7. Ta carte vitale n’a pas l’option internationale

Et que, à tord ou à raison, c’est plus rassurant de choper le coronavirus en France qu’en République Dominicaine, en Thaïlande, ou en Tunisie.

8. Parce que tu es sûr de ne pas être trop dépaysé

Logique…

Source photo : Giphy

9. Tes amis chez qui tu squattes chaque été n’ont pas de baraque à l’étranger de toute façon

Ça t’apprendra à ne pas mieux choisir tes amis !

Source photo : Giphy

10. Si c'est pour lézarder au bord d'une piscine, aucun intérêt d'aller très loin

Les petits plaisirs de la vie ça se limite à pas grand chose en fait.

C’est le moment où jamais de vous rendre dans une de ces villes super connues à l’étranger mais chez nous en France.