Franchement, qui aurait l’idée de venir l’été à Lyon alors que l’on pourrait profiter ailleurs au bord de l’eau, d’une promiscuité qui nous a tant manquée ces derniers mois ? Ben, toi pas exemple, surtout après que tu auras jeté un oeil à tout ce qu’il y a de bien à faire dans la capitale de Gaules à partir de fin juin.

1. Parce que c’est le retour des Nuits de Fourvières

Fourvières pour ceux qui ne le savent pas, c’est plus qu’un tunnel ou encore une basilique, c’est aussi un énorme festival estival dédié à la musique… ou plutôt aux musiques, de Philippe Katerine, à Asaf Avidan, en passant par des polyphonies d’Afrique centrale, un opéra dans un amphithéâtre romain, ou encore le local de l’étape, un certain Woodkid ! Egalement au programme des festivités, du théâtre, du cirque, de la danse… De quoi réunir pas mal de monde autour de la culture jusqu’au au 30 juillet 2021 avec quelques belles nuits en perspective.

2. Pour refaire le monde jusqu’au bout de la nuit sur les quais de Saône et de Rhône

Heureusement que le monde ne se refait pas que sur les plateaux de BFM TV, de Cnews ou encore de TPMP. Depuis la nuit des temps – au doigt mouillé – la jeunesse de France et ses aînés, partent aux beaux jours à l’abordage des quais lyonnais pour faire résonner leurs voix et celle des bouteilles qui sifflent entre leurs lèvres. Des petits plaisirs simples à savourer sur place, au bar des péniches le long des quais de Rhône, ou à emporter après un passage à la supérette du coin.

3. Pour se nourrir d’infrabass lors des Nuits Sonores

C’est le grand retour des Nuits Sonores à Lyon cet été, le festival des musiques électroniques et indépendantes qui fait vibrer (presque) chaque année des lieux emblématiques de la ville, tout en les drapant d’événements artistiques et d’expos éphémères. Ça se passe sur 5 jours entre le 20 et le 25 juillet dans les anciennes usines Fagor-Brandt, au cœur du quartier de Gerland. Mesures barrières obligent, il faut réserver avant en ligne.

4. Pour jouer les enquêteurs pendant les Quais du Polar

Du 2 au 4 juillet 2021, le festival Quais du Polar frappe de nouveau après un séjour à l’ombre l’été dernier. Les berges du Rhône et autres lieux emblématiques autour de la Presqu’île se couvrent de noir, à l’image des histoires des romans que l’on célèbre au travers de multiples événements en plein air. Entre ballades littéraires, rencontres et échanges avec des auteurs de fictions policières et d’autres comme Florence Aubenas, plus ancrés dans la réalité, sans oublier la grande enquête interactive, ces quais du Polar 2021 n’attendent que ses complices pour passer à l’acte.

5. Parce que tu es du genre frileux/frileuse

Que ceux qui pensent qu’« il n’y a plus de saison ma p’tite dame », viennent l’été à Lyon ! Ici les températures atteignent facilement plus de 30 degrés à l’ombre et baissent rarement en-dessous de 23 degrés y compris à 5 heures du matin !

6. Parce que tu préfères vivre la nuit

Et que l’été, les nuits lyonnaises sont souvent plus belles que les jours, parce qu’il y fait moins chaud (cf point précédent) et que les âmes noctambules sont généralement plus festives entre Rhône et Saône pendant les mois d’été.

7. Parce que les Lyonnais se seront tous barrés en vacances

Lyon sans ses Lyonnais, c’est comme Paris débarrassée de ses parigots : une ville avec des tonnes de choses à vivre et à découvrir, sans la cohue habituelle. L’occasion de découvrir que Lyon sait soigner ses visiteurs, de France et d’ailleurs, la capitale des Gones étant régulièrement citée dans les classements touristiques des plus belles villes européennes à découvrir.

8. Parce que c’est sur ta route

Le tunnel de Fourvière est comme un furoncle en plein visage. Un tue l’amour qui coupe l’envie à des centaines de milliers de touristes de découvrir la ville pour au moins un flirt d’été. Plutôt que de subir les embouteillages de cette porte des enfers autoroutière, autant en profiter pour découvrir les charmes de la capitale des Gaules, entre patrimoine, fêtes en bords de Rhône et Saône, et festivals d’été.

9. Pour faire le combo concert, arts de rue et éco-citoyenneté au Woodstower Festival

Ce festival créé en 2003 mixe autant les idées, les événements culturels (concerts, comedy club, éco-ateliers participatifs) que les gens grâce notamment à une politique tarifaire accessible qui mêle petit prix et gratuité. Le tout dans le parc de Miribel-Jonage à 20 minutes de Lyon réputé pour offrir un peu de fraîcheur aux locaux en période estivale. Ça se passe du 24 au 29 août 2021 et les réservations sont déjà ouvertes.

10. Pour passer tes jours et tes nuits à la Cité des Halles

Nouveau spot à la cool dans le 7ème arrondissement lyonnais, la Cité des Halles accueille dès juillet, et au moins pendant tout l’été, les curieux, amateurs de farniente, de pétanque, d’art urbain, de friperie et de bouffe dans des camions (#footruck). 7000 m2 de bonheur accessible sur un simple abonnement de 2 euros versé à l’association qui organise. Plus d’infos sur leur page facebook.