Tu veux te poser quelque part en France, acheter une maison et pourquoi pas y rester une bonne partie de ta vie ? Eh bien fais bien attention, car avec le dérèglement et réchauffement climatique, certaines régions de notre beau pays vont devenir de plus en plus invivables. On a jeté un oeil sur l’avenir et clairement le littoral français et l’Est de la France sont les zones les plus à risques.

1. Saint-Nazaire

Hélas, la ville de Saint-Nazaire risque de prendre très cher d’ici la fin du siècle. Elle devrait être touchée par la montée des eaux, voir son parc régional de Brière et toutes les petites villes alentours comme Mesquer, Le Croisic, Piriac-sur-Mer quasiment submergées. Ensuite, Saint-Nazaire fait aussi partie des 20 villes qui verront leurs périodes de canicules augmenter le plus intensément. Double peine pour Saint-Nazaire.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : ND44

2. Annecy

Hélas pour la ville la plus agréable et la plus sportive de France, les prochaines décennies risquent d’être difficiles. Située loin du littoral, et entourée des Alpes, ses périodes de canicules vont grandement augmenter en 2040 avec en moyenne 16 jours et 11 nuits. Ça parait pas énorme comme ça, mais si les périodes de canicules augmentent, alors les journées chaudes et très chaudes aussi.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Tiia Monto

3. Bordeaux

Ville envahie par les Parisiens ces dernières années, Bordeaux deviendrait une ville envahie par les eaux. Située dans le sud-ouest et sur les bords de la Garonne, la ville prendrait un peu cher avec le débordement du fleuve. Avec 4°C en plus, c’est carrément la cathédrale qui se retrouverait les pieds dans l’eau. Sympa l’ambiance quand tu pries le petit Jésus.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Menthe 555

4. Nice

Avec 3°C en plus, certains quartiers de Nice seraient carrément sous l’eau. Terminées les petites bronzettes sur les plages de la ville, terminées la course à pied sur le Promenade des Anglais. A la fin, tout le monde vivrait sur le Mont-Boron et se marcherait dessus. Personne ne veut ça.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Hgp01

5. Lyon

Lyon devrait connaître le même sort que Annecy. Situéé proche des montagnes, donc loin des vents du littoral, la ville devrait grandement se réchauffer tout en gardant ses petits pics de pollution qu’on adore. Après Annecy, elle est la ville qui gagnera sans doute le plus de périodes de canicules. Heureusement que les gens pourront profiter du Rhône mdr.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Andrew Mcmillan

6. Paris

Déjà de base, Paris n’est pas un oasis de bien-être, mais avec le dérèglement climatique, ça va devenir pire. En effet, la ville est un « îlot de chaleur urbain », et cette petite bulle va continuer de chauffer avec les années, augmentant les différences de températures avec les villes voisines. Plus de pluie, moins de soleil, et sans parler des multiples pollutions qui vont s’intensifier, Paris va devenir un enfer.

7. Dunkerque

La question n’est pas de savoir si à la base il faisait bon vivre à Dunkerque, mais plutôt de savoir ce que ça va devenir. On pourrait penser que les Hauts-de-France sont safe mais non. Toutes les villes du littoral seront touchées par la montée des eaux, Dunkerque en première, avec Calais, Grande-Synthe et Saint-Omer. Evidement, ce ne sera pas toute la ville, mais assez pour faire reculer les populations dans les terres.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Phileole

8. Le Havre

Eh oui, même la Normandie sera touchée par le dérèglement climatique, mais plus par la montée des eaux que par un réchauffement conséquent. La Seine débordera fortement, bien plus que partout et ainsi, il fera toujours moche au Havre, et en plus tu auras les chaussettes trempées.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Ville du Havre

9. Biarritz - Anglet

Je mets les deux villes en même temps car elles sont voisines. Avec seulement 2°C de plus, Anglet serait principalement touché par le débordement de l’Adour. Biarritz aussi, mais dans une moindre mesure. Tu l’as compris, toutes les côtes et estuaires finiront sous l’eau.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Florian Pépellin

10. Saint-Malo

Parce que personne n’est à l’abri, la Bretagne aussi se verra touchée. Avec quelques degrés en plus, trois-quarts de la ville de Saint-Malo seront submergés par les flots. Et même si c’est en Normandie, je le mets ici, mais le Mont-Saint-Michel c’est ciao direct.

Crédits photo (CC BY 3.0) : This photo was taken by Eusebius (Guillaume Piolle).Feel free to reuse it, but always credit me as the author as specified below.

Et encore je ne parle pas de toutes les îles qui réduiront en surfaces pour finir par disparaître. Clairement il ne restera plus grand chose en France pour vivre au sec et au frais à part Angers, Reims et Chartres. Go faire de Angers la 1ère mégapole française alors.

Sources : Geo.fr, Geo.fr, Geo.fr, Francetvinfo, Cnews, Le Figaro, apc-paris