Un peu d’eau, quelques canaux qui serpentent entre de vieilles demeures… l’étiquette de Venise régionale est à la mode. D’ailleurs, avec un peu de chance, il existe une Cité des Doges pas très loin de chez vous… A condition, quand même, d’avoir un minimum d’imagination. Venise Vidi vici !

1. Pont-Audemer : la petite Venise normande

Le centre-ville est l’un des rares de la région à ne pas avoir été salopé par les feux d’artifices alliés lors de la Seconde Guerre mondiale. Résultat, Pont-Audemer conserve aujourd’hui encore ses maisons à colombages, rafraîchies par un réseau de cours d’eau qui longent leurs façades. Un petit air de Venise à quelques kilomètres de Deauville seulement qui attirent les curieux notamment l’été lors du Festival des Mascarets.

2. Colmar : la petite Venise de l’Est

Selon que l’on soit touriste de passage, ou étudiant, le quartier de la Krutenau à Colmar affiche des charmes différents. Temple de la vie étudiante à une époque où les masques étaient encore réservés aux soirées déguisées, cette petite Venise du Haut-Rhin est également réputée pour les canaux qui longent les maisons colorées et leurs terrasses fleuries. Un joli coin pour des balades en vélo, à pied, en bateau… ou une bouteille de Jenlain à la main !

3. Sète : la petite Venise languedocienne

Située entre les rives de la mer Méditerranée et les berges de l’étang de Thau, la reine de l’Hérault sert de frontière entre terre et mer, eau salée et eau vive. Balayé par l’air marin, on se laisse facilement tanguer de pont en pont et surtout de terrasse en terrasse, le long du canal Royal, sorte de Champs Élysée de cette petite Venise languedocienne.

4. Annecy : la Venise des Alpes

Quand les touristes ne paradent pas, petit pull sur les épaules, avec leur landau sur les bords du lac, ils rêvent de séjour vénitien du côté du Palais de l’Isle, où se rejoignent les deux rives du Thiou, dans une carte-postale qui rappelle furtivement les charmes de la Cité de Doges. Le centre historique est ainsi parcouru de canaux ancestraux qui n’attendent que les gondoles pour parfaire leur panoplie de Venise des Alpes.

5. Martigues : la Venise provençale

Ouverts à la fois sur l’étang de Berre et sur la Méditerranée, plusieurs quartiers de la ville sont traversés de canaux qui valent à la cité son surnom de Venise provençale. Ici les petits voiliers appelés « pointus » remplacent les voitures pour circuler le long des quais, ravivant au passage, le passé de pêcheurs de la ville, aujourd’hui prise dans les filets de l’activité industrielle.

6. Amiens : la petite Venise du nord

Autrefois utilisés par les maraîchers pour irriguer leurs parcelles, les canaux du quartier des Hortillonnages en plein cœur d’Amiens sont aujourd’hui des jardins flottants que l’on découvre au gré d’une balade en barque, ou à vélo grâce à de jolies passerelles (garanties sans cadenas porte-bonheur).

7. Brantôme : la Venise du Périgord

Sans doute un des rares lieux du Périgord où l’on marche à l’eau ! Cette petite Venise des bords de la Dronne se découvre en bateau jusqu’au pied de l’abbaye bénédictine du XVIIIe, avant d’accoster un peu plus loin dans un petit restau typique pour poursuivre la découverte gastronomique du gras des plaisirs de la région.

8. Port-Grimaud : la petite Venise du Sud

C’est l’autre Venise provençale du coin. Située au coeur du golfe de Saint-Tropez, le Port-Grimaud est le fruit de l’imagination d’un architecte opportuniste qui transforma à partir de 1966 des terrains marécageux en cité lacustre. A défaut d’être écolo, le projet donna naissance à une marina privilégiée parcourue par de larges canaux et avec pour chaque maison, un accès par la mer et par la terre.

9. Salies-de-Béarn : la Venise béarnaise

Traversée par le Saleys, rivière qui parcourt son cœur médiéval, la Venise béarnaise a gagné son surnom grâce à ses canaux et ses demeures bâties sur pilotis. L’été, la cité du sel et des cures thermales se parcourent aussi à bord de gondoles révélant les charmes de la ville et son patrimoine sauce béarnaise.

10. L’Isle-sur-la-Sorgue : la Venise comtadine

Construit initialement sur pilotis pour échapper aux marais, cet ancien village de pêcheurs a attiré dans ses filets de gros poissons, amateurs d’antiquité, qui se sont accaparés peu à peu les lieux. La ville n’en garde pas moins un charme bien actuel grâce notamment à ses multiples canaux nés de la rivière Sorgues qui sillonnent la ville et mettent en valeur son riche patrimoine architectural.

Et puis si ça vous suffit pas on as aussi les trucs moins connus à faire à Venise. La Venise d’Italie.