Vous le savez, chez Topito on aime les blagues et les aéroports. Tout ça sans aucune raison particulière, uniquement parce que j’avais pas vraiment de phrase pour commencer ce top et qu’à défaut d’en mettre une qui avait du sens j’ai décidé d’en mettre une qui accrochait le lecteur. Maintenant que j’ai été honnête avec vous là-dessus, je vous propose de découvrir les secrets des gens qui bossent dans des aéroports, des trucs tellement étonnants que vous serez probablement sur le cul, sauf si vous bossez vous même dans un aéroport.

1. Les scanners thermiques sont principalement présents pour voir si vous êtes malade

Ces scanners montrent la température globale des gens avant qu’ils embarquent et servent à repérer quelqu’un qui aurait une température trop élevée. Ce serait con qu’en pleine période de covid quelqu’un de malade refile son virus à tout l’avion, même si ces machines étaient déjà en place bien avant la pandémie. Ces caméras peuvent calculer votre température jusqu’à dix mètres de distance avec une marge d’erreur de 0,1°, du bon matos.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Mnolf

2. Il y a des gens qui sont payés pour regarder les autres (et sont entrainés à le faire)

Vous les remarquerez peut-être si vous faites gaffe, il y a des gens habillés normalement qui surveillent les passants dans l’aéroport et sont entrainés à repérer les comportements suspects. Si vous vous grattez un peu trop l’entrejambe ou parlez tout seul en regardant le sol ils vous choppent direct et vous plaquent au sol super violemment parce que vous semblez trop suspect.

3. Les bacs en plastique devant le portique de sécurité sont le truc le plus sale de tout l'aéroport

Vous voyez les fameux bacs où on dépose sa ceinture, ses objets métalliques, son téléphone portable et toutes ces choses qu’on sort de ses poches avant de passer le portique de sécurité ? Des scientifiques y ont retrouvé plus d’une centaine de microbes différents et des traces de plusieurs virus comme la grippe A. Si on vous donne 10 euros pour lécher le bac refusez donc. Faites le pour au moins 20 euros, faut que ça vaille le coup.

4. Les bagages les plus suspects sont scannés avec plusieurs filtres

Plusieurs réglages de vérification peuvent être utilisés pour voir le contenu d’un bagage qui semble suspect. Si jamais les machines ne remarquent rien mais qu’on a un doute on termine par une bonne vieille fouille manuelle. D’ailleurs si vous transportez du café vous avez plus de chances d’avoir une fouille manuelle parce que c’est l’un des produits les plus utilisés pour masquer une autre odeur.

5. Les scanners d'aéroports sont vraiment réglés au minimum

Si jamais vous flippez de passer sous les scanners parce que ça peut être mauvais pour la santé dites vous que ceux des aéroports ont une puissance de 0,5 microsieverts (unité de mesure de l’impact des rayonnements sur l’homme) alors que ceux utilisés dans le médical sont d’une puissance de 600 microsieverts. Si vous aussi vous avez pensé à « microserviette » et que vous avez un peu ri, vous aurez toujours une place spéciale dans mon coeur.

6. Plus vous êtes en retard, plus vos bagages ont des chances de se retrouver dans le mauvais avion

Si vous arrivez juste avant que l’avion ne décolle et que vos bagages sont vérifiés un peu trop tard ils ne sont plus prioritaires pour ne pas pénaliser un autre vol. Vu que cela risque de prendre plus de temps avant leur vérification ils peuvent se retrouver malencontreusement chargées dans le mauvais vol et très honnêtement vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous en pleurant à chaudes larmes parce que vous devrez racheter un slip de bain.

7. Si vous vous présentez avec un objet interdit vous ne le récupèrerez probablement jamais

Si on vous confisque un objet quelconque en arrivant à l’aéroport parce que vous avez oublié de le mettre dans vos bagages n’espérez pas le récupérer à votre retour, il y a peu de chances que ça arrive. Le truc en question sera jeté ou vendu, parce que c’est un aéroport pas une consigne de gare. Donc respectez la liste des trucs autorisés et arrêtez vos conneries.

8. Il y a certains vêtements qui attirent plus l'oeil des agents de sécurité

Les pantalons cargos larges avec plein de poches, les longues jupes ou les longues robes sont les vêtements qui attirent le plus l’oeil de la sécurité et pourraient vous faire subir une fouille parce qu’on peut facilement y cacher des trucs. Les vêtements près du corps sont logiquement moins suspects, donc oubliez votre sarouel si vous allez prendre l’avion. Étonnement venir tout nu n’est pas non plus une bonne idée, même si c’est pour prouver de bonne foi que vous n’avez rien de suspect sur vous c’est souvent mal vu.

9. Les agents de sécurité changent de poste en permanence

Afin d’éviter des tâches monotones et répétitives qui pourraient faire baisser leur attention et leur concentration il n’est pas rare que les agents de sécurité changent de poste plusieurs fois par jour, parfois même toutes les demi-heures selon les postes. De cette façon ils sont plus concentrés et sont prêts à vous péter la gueule si vous faites un truc de travers. Ouais ils sont un peu à cran.

10. Les chiens d'aéroports ont un entrainement quasi militaire

Ils doivent rester concentrés malgré le bruit ambiant, le nombre de personnes qui passe continuellement et tout le mouvement autour d’eux, c’est pour ça qu’ils ont un entrainement spécial et plus poussés que les autres chiens de sécurité. Lorsqu’ils voient quelque chose de suspect ils ne réagissent pas en aboyant ou en essayant de courir vers la personne, ils utilisent des signes plus discrets comme le fait de remuer la queue s’ils ont repéré une odeur suspecte par exemple.

11. Quand un chien termine sa journée on le récompense mais pas comme vous pensez

On ne donne pas une friandise au chien d’aéroport, c’est une erreur à ne pas faire avec ces chiens, on leur donne pour récompense leur jouet préféré et ils peuvent jouer avec un petit moment. Mais on ne leur file pas comme ça sans raison, on leur fait d’abord renifler plusieurs bagages dont un est chargé avec un objet illégal. S’ils retrouvent son odeur et y réagissent ils ont le droit à leur récompense. Le professionnalisme de ces chiens me fait me remettre en question professionnellement parlant.

12. Les personnes qui travaillent dans les tours de contrôle font des pauses très souvent

Certains s’occupent des avions au sol et d’autres des avions en l’air, ils doivent faire des pauses presque toutes les deux heures et ont des salles prévues pour ça. Leur diction doit être irréprochable pour qu’on les entende clairement dans la radio quand ils donnent des indications et pour ça ils peuvent faire des exercices particuliers. Et en même temps c’est logique, faut pas mettre quelqu’un de crevé et qui bouffe les mots pour guider les avions, ça serait un beau bordel.

Et surtout n’embarquez pas sans avoir lu les secrets de pilotes d’avion et les trucs cool vus dans des aéroports.

Sources : Brightside, GoToAirport, Mental Floss, BoredPanda, The Travel.