S’il y a bien un truc un peu relou dans la vie, après la guerre et les cancers, ce sont les coupures. Pas d’électricité, mais cutanée. Ça pisse le sang, c’est sur des endroits nuls, ça met dix plombes à cicatriser et surtout ça fait mal sa grand-tante. Mais il y a plus humiliant que cette blessure de guerre nulle qui donne des envies de se faire amputer : se couper avec un objet qui n’a absolument pas pour but de couper des choses. Si vous avez envie de vous enterrer, c’est normal. Vous pouvez le faire, je vous autorise. Je viendrai peut-être même vous aider à remettre la terre.

1. Avec une feuille de papier

S’il existe quelque part une poignée de gens qui n’ont jamais vécu la douleur de se couper avec une pauvre feuille de papier, je veux bien les rencontrer car j’ai deux mots à leur dire. Déjà « Salut vous ! » et puis surtout leur demander quel est leur secret, parce que moi aussi j’aimerais faire partie des grands de ce monde.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : -2/10, parce que c’est vraiment le truc le plus nul qui puisse vous arriver dans la vie, donc voilà, c’est mérité.

2. Avec un couvercle de crème fraîche

À l’heure où j’écris ces mots, je suis moi-même handicapée d’un doigt sauvagement entaillé par un couvercle en plastique de pot de crème fraîche que je tentais simplement de soulever. Y a des jours où la vie, c’est pas facile.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 5/10, parce que ça veut dire qu’il y a de la bonne bouffe qui s’en vient.

3. Avec une baguette

Imaginez-vous prendre une baguette dans le coin de la tête juste parce que votre pote voulait vous faire une caresse avec son jambon-beurre et vous retrouver avec une cicatrice de 10cm sur la joue gauche pour la fin de l’existence. Oui, cette anecdote est vraie.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 9,5. On approche de la perfection mais l’histoire aurait été encore plus croustillante avec un sandwich végétarien. Mais c’est quand même du pain béni, mdrrr.

4. Avec un opercule de yaourt

Les opercules de yaourt sont des petits vicieux qui se font passer pour des êtres tout mignons avec leur petite bouille, alors qu’en fait, pas du tout, il sont juste là pour vous trancher les doigts en deux.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 6/10 parce que ceux en métal sont vraiment féroces.

5. Avec une miette

On se méfie pas assez des miettes mais on peut vite y laisser des membres si on s’approche trop près sans les prévenir.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 4/10, un peu humiliant mais si c’est une miette de pain sous un coude, on descend un peu l’échelle de la honte.

6. Avec de l'herbe ou une plante

T’es là, tu veux te faire une épée avec les plantes de ta mère ou une bonne bouillabaisse avec ton gazon et tu te retrouves à hurler à la mort avec une entaille de 8 cm dans la main qui laissera sur ton corps une cicatrice indélébile. La nature est bien faite.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 3/10. Tu mériterais de bouffer de la terre.

7. Avec un aliment séché

J’ai avec moi le témoignage poignant d’un collègue répondant au nom de Cléman (je l’ai anonymisé, croyez pas qu’il s’appelle comme ça en vrai), racontant qu’un jour, il a eu la malchance de se couper en grattant de la crème fraîche séchée (encore elle) sur une cuillère. La crème fraîche séchée lui est rentrée dans le doigt sous forme d’écharde et lui a laissé une plaie béante dont il porte encore les cicatrices aujourd’hui…

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 9/10, jamais rien vu d’aussi stylé.

8. Avec une boîte de pansements

Parfois, la vie a vraiment pas envie d’être chouette avec toi.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 10/10, il y a des sacrifices qui doivent être récompensés.

9. Avec sa chaussure

Oui, il y a des gens dont je ne citerai pas le nom qui arrivent à se couper en glissant un doigt entre leur chaussette et leur talon de basket. Et bah je peux vous dire que les conséquences de ces actes peuvent s’avérer très graves.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 10/10. Je veux me couper de cette façon. Donnez-moi une paire de Converse.

10. Avec ses clés d'appartements

Quand on voit ce qu’elles peuvent faire à nos écrans de téléphones, ces petites connasses, on apprend à se méfier et à garder nos patounes éloignées de leurs grandes dents.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 7/10, il y a des combats qui sont plus durs que d’autres.

11. Avec le pêne demi-tour d'une porte

Rien à voir avec le fait de se couper avec une penne, les Italiens n’y sont pour rien dans cette histoire. Si vous ne savez pas ce qu’est un pêne demi-tour de porte, appelez votre serrurier, il sera ravi de vous l’expliquer puis de vous le facturer 50€ de l’heure.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 5/10, parce que ces petits bouts de métal qui permettent de fermer la porte peuvent être vraiment blessants parfois, des vrais harceleurs.

12. Avec son lacet de basket

Oui bah écoute, voilà, on n’a pas tous été logés à la même enseigne à la naissance hein, ça sert à rien de juger ou de se moquer.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 1/10, désolé, j’ai pas mieux.

13. Avec un bouchon de bouteille de soda

Clairement un truc qui n’arriverait pas avec de bonnes bouteilles de jus d’orange, slurp.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 8/10, parce que les petits picots font quand même sacrément mal sa mère.

14. Avec un noyau de pêche

Promis, ce n’est pas Elio de Call Me By Your Name qui est l’auteur de cet incident malencontreux.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 9/10, bravo pour les cinq fruits et légumes par jour, ça nous fout un peu la haine mais félicitations.

15. Avec un couteau

Y a pas de fumée sans feu comme disent les gens censés sur cette planète.

Niveau de classe atteint après une coupure avec ledit-objet : 2/10, un peu trop classique, faut sortir de ces cases où on essaye de nous ranger.

En terme de blessures les plus ridicules du monde, on a fait fort, bravo tout le monde pour la participation et l’effort collectif.