Bien souvent, tu fais des trucs chelous quand tu es seul chez soi et ça te parait totalement normal sur le moment. On sait que tu as déjà bu du jus de fruits devant le frigo ouvert, tassé la poubelle avec tes mains par flemme de changer le sac ou fait des petits bruits pour accompagner tes actions. Tout le monde le fait et cela n’a rien de problématique mais il y a aussi des petits gestes du quotidien qu’on fait tous sans trop savoir pourquoi. Ils te mettent mal à l’aise, ils mettent les autres mal à l’aise mais tu ne peux pas t’en empêcher.

1. Parler au téléphone dans le bus

Quand quelqu’un est au téléphone dans les transports, tu trouves ça insupportable et tu lui souhaites tout le malheur du monde. Ah tiens, ton téléphone vibre. Ah merde, c’est ta mère, il faut que tu répondes. Bizarrement, c’est beaucoup moins gênant quand c’est toi qui le fais.

2. Dire des expressions qu'on déteste

« Voili voilou », « c’est dingo », « y a le couvre-fire », « on part là-dessus ? »… Tant d’expressions que tu détestes mais que tu utilises quand même sans savoir pourquoi. Il y a des mots que tu entends tellement souvent qu’ils entrent dans ton vocabulaire et décident de ne plus jamais en sortir. Ma préférée ? À plus dans le bus, évidemment.

3. Porter des trucs moches par flemme de faire la lessive

Il est 9h et tu dois t’habiller pour aller faire les courses. Tu ouvres ton placard et oh, surprise : tu n’as plus rien de propre. Tu hésites d’abord à porter des vêtements sales mais une rapide vérification de l’odeur te convainc du contraire. Alors, tu n’as plus le choix, il te faut porter ces fringues laides qui restent dans ton placard sans raison valable et qui prennent de la place inutilement. Une fois dehors, tu te sens nul et mal habillé mais au moins, tu n’as pas eu besoin d’étendre du linge.

4. Reposter ses stories d'anniversaire

Si vous voulez mon avis, il y a certains trucs qu’il faut arrêter de faire sur Insta. Je n’ai jamais compris l’intérêt de souhaiter publiquement sur internet l’anniversaire de tes potes alors qu’un message privé ou un appel fait tellement plus plaisir. L’idée est probablement de montrer à tout le monde que tu t’en es rappelé. L’avantage, c’est que la personne en face est apparemment ravie de montrer à son entourage qu’elle a tout plein d’amis qui pensent à elle puisqu’elle reposte cette story avec toutes les autres. Merveilleux.

5. Se plaindre de ses voisins dans leur dos mais leur sourire dans l'ascenseur

S’il y a bien un truc typiquement parisien, c’est l’hypocrisie naturelle entre voisins. On se déteste tous mais on ne se le dit jamais et on préfère mettre des mots désagréables dans l’ascenseur (quand on est méchant) ou juste dire « mais quel connard ce voisin » à ses potes (quand on est normal). Dans toutes les grandes villes, on accepte de vivre ensemble et d’entendre du bruit de temps en temps sans se plaindre directement. Oui, je te parle la voisine du 3ème qui a appelé les flics à 21h30 un samedi soir. Je te hais.

6. Faire des signes aléatoires avec tes doigts sur les photos

Depuis l’invention de la photographie, personne n’a jamais su trop comment poser convenablement sur une photo de groupe. Le plus gros challenge est de choisir quel signe gênant tu vas faire avec tes doigts. Vas-tu choisir le classique V ? Ou plutôt l’index et le pouce qui encadrent ton visage ? Ou encore la célébration de Griezmann ? Pire que tout, tu peux aussi faire le signe de Jul. Dans tous les cas, ce sera gênant.

7. Refaire un message vocal parce qu'il s'est supprimé

Discuter en messages vocaux, c’est tout un art. Déjà, il faut un peu de rythme. Ensuite, il faut réussir à paraitre naturel en riant et ce n’est pas toujours facile. Enfin, et c’est le pire qui puisse arriver, il faut réussir à refaire le même message quand ce dernier s’est supprimé. Que celui qui n’a jamais laissé tomber dans cette situation me jette la première pierre.

8. Demander leur avis à des potes avant d'acheter un truc

Tu sais que c’est gênant et que ça trahit un cruel manque de confiance en toi et en ton stylé vestimentaire mais étrangement, tu ne peux pas t’en empêcher. Alors, tu envoies des screens de paires de chaussures en demandant « Vous en pensez quoi ? ». Bah écoute frère c’est des baskets blanches, qu’est-ce que tu veux que je te dise ?

9. Envoyer des smileys morts de rire

La génération Z va probablement se reconnaitre dans ce point : plus personne n’utilise d’emoji mort de rire, le smiley du malaise. Le problème, c’est que tu te sens obligé de l’utiliser avec ta famille ou les gens que tu côtoies qui n’ont pas les mêmes codes que toi. Tu te sens mal à l’aise, un peu sale, mais tu t’en remets.

10. Regarder ses légumes moisir dans le frigo et commander un burger

De temps à autre, tu tentes de changer tes mauvaises habitudes pour une vie plus saine. Alors, tu achètes des légumes, tu t’inscris à la salle de sport et tu commences une langue sur Duolingo. Le problème, c’est que cette motivation a déjà disparu le lendemain. Voilà pourquoi tu regardes chaque jour tes légumes moisir un peu plus en ouvrant le frigo car c’est bien au-dessus de tes forces de les cuisiner.

On rigole on rigole mais il y a aussi plein de trucs qu’on trouvait ridicule au début et normal aujourd’hui.