À quelques exceptions près, tous les ados sont profondément débiles. Quand on est ado, on veut faire les rebelles alors on dit aux parents « tu peux pas comprendre ce que je vis okay ? » alors que les parents ont vécu exactement la même chose. Ils ont aussi regardé des films pour ados, fait des conneries vraiment stupides et rigolé à des blagues qu’ils trouvent pathétiques aujourd’hui. Eh oui, être ado veut aussi dire avoir un humour de merde, on peut difficilement y échapper.

1. Lire le mot "bite" dans le manuel d'anglais

Apprendre les verbes irréguliers en anglais est toujours un mauvais moment à passer mais certains trouvaient de quoi se marrer au détour des pages. Quand venait le moment d’apprendre le mot mordre, on entendait toujours des ricanements dans les rangs.

Crédits photo : Topito

2. Quand quelqu'un appelle la prof "maman"

Le summum de la honte ultime au collège, juste après arriver en cours en pyjama, c’était d’appeler la prof (ou pire, LE prof) « maman ». Un fou-rire généralisé se répandait alors dans la classe et tu savais que tu allais en entendre parler pendant 6 mois.

3. Déclencher les alarmes incendie

Il y a plein de trucs que les enfants et ados adorent mais que les adultes détestent plus que tout au monde : la neige, les fêtes foraines qui perturbent la circulation et les alertes incendie. Au collège, déclencher une alarme était le plus haut degré de rébellion possible et les élèves étaient toujours très contents de sortir de cours.

4. Saboter le repas de ses potes

Il y a plein de types de collégiens différents mais il y a UN truc qui rassemblait tous les demi-pensionnaires : la joie ultime de saboter le plateau-repas de ses amis. Au self, c’est toujours la guerre pour aller remplir la carafe d’eau et on sait tous pourquoi. Celui qui va la remplir va forcément avoir des surprises à son retour, que ce soit un dessert disparu ou du sel dans son verre d’eau.

Crédits photo : Topito

5. "Ouvrez vos livres à la page 69"

HAHAHAHAHA 69 !!!! Comme la position des gens qui font du sexe ! Peu importe le contexte, les profs savent qu’ils doivent éviter de prononcer ce nombre s’ils ne veulent pas perdre la concentration de 30 enfants de 13 ans en quelques secondes.

6. Poser une question et dire "en fait je m'en fous" quand la personne répond

Être méprisant et sarcastique est une technique qui marche très bien pour se faire apprécier au collège la blague du « je m’en fous en fait » a traversé toutes les générations. Evidemment, le langage évolue : quand j’étais ado on disait beaucoup « ta gueule pour voir ? » et c’était très drôle. Enfin, un peu drôle.

7. Le bruit de prout quand tu te lèves d'un canapé

Peu importe l’âge qu’on a, les prouts c’est toujours marrant. Mais quand on est ado, c’est vraiment LE truc le plus marrant du monde au point de rire même quand un bruit ressemble légèrement à un pet.

8. Les schémas sur le corps humain dans le livre de SVT

Quand on entre au collège, on a les hormones en ébullition et n’importe quelle image de chair peut faire glousser des collégiens immatures. Alors évidemment, certains ados passaient des heures de cours entières à regarder les dessins de corps humain et de reproduction dans les manuels. Un peu triste quand on y pense.

9. Parler de poils pubiens

Une fois adulte, ça n’a plus rien de marrant de parler de poils mais quand on est à l’âge où ils apparaissent, ça fascine beaucoup de gens. Alors, les ados font des blagues pour essayer mettre mal à l’aise les autres et essaient de savoir qui a déjà de la chevelure dans le caleçon.

10. Ecrire "BOOBS" ou "ELLEBESE" sur la calculatrice

Comme tout le monde s’ennuie en cours de maths, on cherche n’importe pour essayer de s’occuper et le truc qui ressemble le plus à un truc marrant, c’est la calculette (y a un écran dessus déjà). On essaie d’installer des jeux et comme on n’y arrive pas, on se contente d’écrire des mots avec la calculatrice. C’était le bon temps…

11. Quand quelqu'un fait tomber son plateau-repas à la cantine

Dans la même lignée que l’humiliation d’appeler un prof « maman », il y a l’humiliation du plateau au self. Faire tomber son plateau est la phobie de tous les élèves un peu réservés parce que 300 élèves se tournent vers toi et rient aux éclats en applaudissant bruyamment. C’était le truc le plus drôle du monde à l’époque.

12. Chanter des chansons paillardes dans le bus

Il n’y a que trois catégories de personnes qui aiment chanter des chansons paillardes au fond d’un bus : les adolescents, les rugbymen et les étudiants en commerce ou en médecine qui partent en week-end d’intégration. En fait, on peut tous les regrouper dans la catégorie « adolescents ».

J’espère que ces souvenirs de collège n’auront traumatisé personne. Et si tu es encore adolescent, souviens-toi que la roue tourne : les gens populaires au collège ont toujours une vie de merde plus tard.