Normalement, les gens de gauche détestent les personnes de droite et à peu près tout ce qui les caractérise. Enfin ça, c’est la théorie. En pratique, les gens de gauche détestent effectivement les personnes de droite, mais ils aiment beaucoup d’éléments de leur vie, malgré eux. Il est temps de leur montrer la dure réalité : eux aussi sont de droite.

1. Bernard Tapie

L’homme vient de trépasser, mais les éloges se poursuivent et ils viennent de tous côtés : de droite, évidemment, puisque Tapie était un businessman immensément riche – et un petit peu filou sur les bords – mais aussi de gauche. Après tout, il a siégé dans un gouvernement socialiste et s’est opposé à Le Pen : c’est bien assez pour la plupart des gens de gauche. Peu importe le fric et les magouilles. Des détails.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Michaël Bemelmans

2. Les soirées en rooftop

Avoir un rooftop et y inviter ses amis, c’est l’apanage des riches. D’ailleurs, rien ne sonne plus de droite que les termes « soirée rooftop » (à part peut-être « résidence secondaire au Touquet »). Pourtant, secrètement, des milliers de jeunes gens de gauche se réunissent chaque week-end pour déguster des spritz sur de grands toits-terrasses. Et ils adorent ça.

3. L'argent en général

Si les gens de droite ont une relation de pur amour avec l’argent, ceux de gauche souffrent de l’aimer. Ils en voudraient toujours plus. Mais en avoir beaucoup, c’est contraire à ce qu’ils voudraient être. C’est vraiment mal foutu ce système.

4. Le Code Civil

Merci Napoléon de nous avoir donné le Code Civil, l’un des piliers de notre Justice. QUOI, ATTENDEZ, on vient de remercier Napoléon, ce mec qui a rétabli l’esclavage et envoyé des tas de soldat au casse-pipe juste pour être à la tête d’un Empire ? Fait chier. Pourquoi tout n’est pas tout noir ou tout blanc ? Enfin, tout droite ou tout gauche ?

5. Prendre le Uber

Partir de soirée. Commander le Uber. Rentrer dans le Uber. Sortir du Uber. Noter le Uber. Ne jamais réfléchir au fait que le chauffeur ne dispose d’aucune protection salariale. La routine quoi. En même temps vous voulez que les gens de gauche rentrent en bus ? Ça va pas là…

6. Se faire livrer tous ses repas

Vous classeriez plutôt à gauche ou à droite le concept de « payer quelqu’un au lance-pierre pour qu’il vous apporte de la bouffe, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige » ? À droite, bien évidemment. Et qui, à part les gens de droite, commande des plats en livraison environ 12 fois par semaine ? Les gens de gauche. Bien évidemment.

7. Les brunchs trop chers

Payer 40 balles pour manger un œuf, une tranche de saumon fumé et une brioche, c’est légèrement un truc de privilégiés. Un truc de bourges quoi. C’est pour ça qu’on a inventé l’expression « bobo », soit « bourgeois bohème », pour ne pas dire « bourge qui ne s’assume pas et qui écoute France Inter ». C’est hyper malin.

8. Les livres de Houellebecq

Tout l’art d’aimer Houellebecq quand on est de gauche est de faire croire qu’en fait, Michel, ben il est pas autant de droite que ce qu’on raconte. Si on le dit avec beaucoup d’assurance et une ou deux citations bien placée, on peut réussir à convaincre ses interlocuteurs. Mais c’est chaud quand même.

9. Le bleu

Y’a qu’à voir la couleur de leurs jeans. Jeans qui, soit dit en passant, sont très probablement fabriqués par des mineurs. Mais CHUT.

10. Les chats

Bien sûr que les chats sont de droite : ne rien branler de la journée en attendant que son esclave apporte de la nourriture, c’est totalement capitaliste. Mais si vous préférez vous voiler la face, faites ce que vous voulez.

Par contre, s’il y a bien deux choses différentes, c’est le sexe de gauche et le sexe de droite.