THIS IS THE VOIIIICE.

Hé oui, ca existe encore.

Hé oui, c’est reparti la semaine dernière.

Hé oui, y’a encore des gens qui regardent.

Hé oui.

1. Le manque d'envie de regarder

« Ah tiens y’a The Voice qui reprend, t’as vu ? Ouais bon je sais pas si je vais regarder, c’était pas terrible l’an dernier. Oui moi j’aimais trop Mika alors bon … Je vais plutôt regarder Netflix je pense. »

Et puis à 21H10 le samedi, t’es quand même devant TF1 et c’est reparti. Tous les ans, la même chose. Ils sont forts les salauds.

2. Nikos

Bien sûr, le taulier est toujours là. Dix ans après la première saison, le plus grec des animateurs français tient encore la baraque. On sent bien que même lui en a plein le cul, mais il est toujours là. En pilotage automatique, avec quelques bafouillements un peu forcés pour le bêtisier. Mais il est toujours là.

3. Le concept

Là aussi, rien de bien nouveau : on attend que les prestations à l’aveugle car c’est un peu excitant.

Et puis après on regarde sans trop de convictions, juste pour être au courant. Mais le petit frisson des fauteuils qui se retournent sur la voix d’une chanteuse qu’on a aimé dés la première note, ça ne bouge pas. Après les duels tout ca, rien à battre. Mettez-nous une saison entière de prestations à l’aveugle et on sera les plus heureux du monde.

Source photo : Giphy

4. Le ringard

Tous les ans, on y a droit : l’artiste un peu has been qui tente un come back incognito.

Ginie Line, Sophie Tapie, Gage, Claire des L5, Sonia Lacen, Kareen Anton ou Chris des G-Squad. Personne n’a gagné et même si certains ont fait de belles performances, ça fait toujours un peu de peine de les voir essayer de percer 15 ans après. Courage !

5. Florent Pagny

Bon ok, on triche un peu car il n’a pas fait les deux dernières saisons. Mais bon, quand même : Florent fait partie des meubles. Et si au départ il ne prenait que des chanteurs d’Opéra, il a su évoluer et est devenu un coach très correct.

Plutôt marrant, à l’aise et il envoie des vannes à Nikos, c’est donc oui de notre côté. Et puis c’est toujours mieux que Bertignac.

6. Le taré

Ça non plus on n’y échappe pas, le mec qui vient en général avec son instrument sorti de la planète Nuptarus et qui scotche tout le monde.

Et puis après il parle et on se rend compte que c’est un giga taré.

7. Le nouveau jury

Julien Clerc y’a deux ans, Amel Bent et Marc Lavoine l’an dernier, Vianney cette année. Tous les ans, un petit nouveau.

Certains vous diront que c’est pour renouveler un peu le concept, d’autres vous diront que c’est pour vendre des disques et les concernés vous parleront d’expérience humaine fantastique. Enfin bon, dans tous les cas : rendez nous Mika.

la dream team

8. La frustration

« Wow putain la voix !!!! MAIS RETOURNEZ VOUS BORDEL »

Toi devant ta TV devant ton candidat préféré. Chaque année. Et personne se retourne. Chaque année.

Source photo : Giphy

9. Nikos génant

Ça aussi c’est le rituel : Nikos est gênant au moins une fois par émission. C’est même sûrement dans son contrat en fait. Surtout avec les familles en coulisses.

« Halala il doit être fier le papa ? »

« Non moi je suis le tonton, le papa est mort en 1978 »

« TROP BIEN TONTON »

Au secours.

10. Le gagnant qui passe partout sur TF1 après

La recette fonctionne : TF1 fout le gagnant dans TOUTES les émissions pendant deux ans (même la météo, on s’en fout) afin qu’on soit complètement lobotomisés et que les ventes décollent. Et le pire, c’est que ça marche à chaque fois.

L’année dernière, on a vu plus souvent Slimane (et Vitaa) que nos parents. Terrible.