Les voyages en van, ça fait rêver tout le monde. La preuve on vous a même déjà réuni les raisons de voyager en van. Se réveiller devant des paysages somptueux… dormir n’importe où… Ne dépendre d’aucun transport public… Bref être libre ! Pas étonnant dans ce contexte que le hashtag #vanlife réunisse plus de 7 millions de publications sur Insta. Le van, c’est sexy. Et comme en parlait très bien cet excellent article de Vice, on va ici briser tous vos rêves de glam. Parole de moi (ex proprio d’un combi T3), les vans c’est cool mais c’est bien galère.

1. Quand tu dors dedans, il fait toujours trop chaud

C’est sympa hein de dormir dans un van mais forcément l’espace étant réduit et mal isolé, on peut vite avoir une sensation d’étouffement. Autant cet effet « sauna » se dissipe quand tu conduis avec les fenêtres ouvertes mais pour la nuit, faut pas espérer un confort maximal.

2. ...Et trop humide

C’est à dire que même quand tu dors dedans un plein hiver emmitouflé dans une dizaine de sacs de couchage, tu n’arriveras pas à te réchauffer parce que tout est humidifié par la condensation. Prévois un petit mal de gorge au réveil. Mais un mal de gorge devant un putain de beau paysage. Ça vaut bien le coup de se payer une cuillère de miel sans sulfite.

3. Quand il pleut dehors, il pleut un peu dedans aussi

Bah quoi, vous avez un problèmes avec les petites gougouttes ?

4. Le ressenti du vent est multiplié par 1000

Perso j’ai déjà dormi en haut d’une falaise d’Etretat avec des bourrasques à 80 km/h. J’ai vu ma vie défiler. Mais genre défiler toute la nuit. C’était hyper long et chiant. Ma vie est nulle. Je mérite de mourir renversée par un coup de vent.

5. Quand tu dors en ville, le monde qui t'entoure devient vite une jungle hostile

N’oublions pas que beaucoup de personnes finissent par vivre dans un van, pas par plaisir, mais parce qu’ils n’ont plus de logement (vous le voyez partir au loin le côté instaglamour ?) et dorment parfois dans leur véhicule-maison en ville. Et là je peux vous dire que les mecs bourrés, vous les craignez comme la peste. Dans la mesure où vous êtes à côté de la fenêtre et qu’ils passent à côté de la fenêtre et donc que spatialement ils passent donc juste à côté de votre tête.

6. C'est plus pratique d'avoir un pote réparateur dans tes amis proches

Les combis c’est cool, c’est vintage, et l’avantage c’est qu’on peut toujours les rafistoler ces vieilles biques. Encore faut-il avoir la main bricoleuse parce que les pannes, les galères de moteur, le toit qui s’envole, les roues qui prennent feu… rien de bien fou, mais disons qu’on va plus souvent chez le garagiste. Et précisons que tous les garagistes ne réparent pas les vieux combis ou certains vans ce qui réduit potentiellement ton périmètre de réparation.

7. C'est ultra polluant

C’est bien beau de se la jouer routard citoyen du monde mais à moins qu’on embarque 5 autres potes dans son van, le combi seul ou en couple génère une empreinte carbone de bâtard de chien de la casse (comme on le dit dans le jargon de l’écologie).

8. Il y a rarement de quoi se doucher

Alors en été tu peux trouver des astuces, foutre une poche de flotte sur le toit qui te permet de te doucher avec de l’eau chaude tranquillou. Tu peux aussi avoir un point d’eau dans le van mais c’est pas systématique. Bref, c’est sympa de puer des ièps mais quand tu fais un voyage de plusieurs semaines et que ton seul lavage quotidien se fait à l’eau de mer, ça commence à grattouiller. Faut aimer les mycoses.

9. Tu roules lentement... mais genre vraiment lentement...

Bon a priori si tu roules en van c’est que tu n’es pas spécialement branché par les autoroutes et que tu leur préfères les routes nationales, plus tranquillou. Tu as bien raison. La lenteur, y’a que ça de vrai. Mais quand tu mets 6h à faire un Paris/Rennes, bah voilà disons-le : c’est chiant.

10. Les flics te contrôlent systématiquement

En gros, il faut bien comprendre que conduire un van c’est un peu comme porter un drapeau « JE FUME DES GROS JOINTS LES GARS ET JAI EU MON PERMIS SOUS LSD ». Alors voilà, dans le doute ils contrôlent. La bonne nouvelle c’est que le van attirant une grande sympathie, les contrôles se soldent le plus souvent par une admiration de la part des forces de l’ordre. N’hésitez donc pas à vous lancer dans le trafic de drogues. Voire le trafic humain.

Et si tu veux te faire un road-trip KALI, n’oublies pas d’avoir en stock tous les accessoires indispensables pour aller camper.