Vivre en Bretagne n’est pas une décision à prendre à la légère car on nait Breton, on on ne le devient pas. L’intégration est souvent difficile et il faut s’équiper des indispensables pour vivre en Bretagne pour se fondre au mieux dans la foule. En tant que véritable bretonne pure beurre salé (avec les cristaux, pas votre demi-sel de faible), j’offre quelques conseils à ceux qui envisagent de déménager dans notre belle région. Pour mes potos Bretons, n’hésitez pas à partager ce top pour rire des défauts de notre patrie, il en faut bien quelques uns.

1. On est incapable de se mettre d'accord sur le nom de la bouffe

D’un département à l’autre, les mots changent de sens et c’est désagréable. En Côtes d’Armor, on dit GALETTES pour la recette au sarrasin et crêpes pour la recette à base de farine de blé mais apparemment, personne n’est d’accord. Les galettes font la fierté de notre région, soyons unis pour les défendre (par pitié).

2. Les gens qui critiquent la région mais viennent envahir les plages dès qu'il fait 20°C

Un des plus gros problèmes de la Bretagne, ce sont les touristes. Oui oui, ces gens qui adorent dire du mal de la région à base de blagues sur la pluie mais qui envahissent le territoire dès le mois de mai. Parfois, ce sont des gens qui se disent « Bretons » parce que leur grande-tante est née à Quimper, on les reconnait à l’autocollant « À l’aise Breizh » à l’arrière de leur voiture.

3. Les trajets en voiture qui te font passer par 45 villages

Les gens aiment beaucoup dire qu’en Bretagne, les autoroutes sont gratuites. Alors non, il n’y a juste pas d’autoroute et on roule à 110km/h de Brest à Rennes. Pour rejoindre certaines petites villes, il n’y a même pas de quatre-voies et on doit donc passer par un million de petits villages. Certes, c’est bien mignon mais personne n’aime passer de 80 à 50 puis même à 30km/h toutes les 15 minutes.

4. Les restaurants qui n'ont que du Breizh Cola et du Breizh Tea

En Bretagne, tu as intérêt à être patriote si tu ne veux pas te faire des ennemis. Malgré mon affection pour mon pays de l’Ouest, j’aime le Coca-Cola, le vrai de vrai. Alors non, je ne veux pas de Breizh Cola ou de Breizh Tea (plus chers que les originaux en plus) et j’aimerais bien que le serveur arrête de me fixer avec ce regard méprisant.

5. On te pose toujours les mêmes questions nulles

« Alors t’en penses quoi du Mont Saint-Michel ? », « Eh le kouign amann ils pourraient mettre un peu de farine nan ? », « Ah mais tu te baignes vraiment là ? », « Et tu parles breton un peu ? », « Mais Nantes c’est breton alors ou pas ? »… Être breton, c’est devoir entendre toute sa vie les mêmes questions nulles de la part des non-bretons. Alors non, je ne dors pas avec mon drapeau comme un Doudou mais il est vrai que je ne l’oublie jamais pour partir en festival.

6. Le vent quand tu habites près des côtes

Les touristes adorent faire des blagues sur la Bretagne et la pluie alors qu’en réalité, ils ne pleut pas tellement plus qu’en Normandie ou qu’à Paris. Par contre, il fait souvent gris (c’est indéniable) et si tu habites près des côtes, tu connais la douleur du vent breton qui fait mal aux joues. Été comme hiver, même en pleine canicule (qui commence à partir de 25°C en Bretagne), il y aura toujours du vent et c’est insupportable.

7. Le temps super instable

En ouvrant les rideaux ce matin, tu es ravi de découvrir un grand ciel bleu avec du soleil. Le temps de t’habiller pour sortir, il pleut des cordes et le ciel est gris. Tu te poses sur le canapé et magie, la pluie s’est arrêtée. Tu sors dans le jardin et voilà qu’il grêle. C’est la Bretagne.

Comme les températures ne sont jamais très basses et jamais très hautes non plus, on vit constamment entre 5°C et 20°C. Résultat, on n’a jamais de neige et on ne peut jamais se balader en maillot de bain. C’est triste, mais c’est comme ça.

8. On est super loin de la montagne (on ne peut pas faire plus loin en fait)

On ne peut pas être plus loin de la montagne en France qu’en habitant en Bretagne, la région loin de tout (si tu vis à Brest, c’est encore pire). Déjà que les vacances à la montagne coutent trois reins et deux bras, cela devient presque impossible quand on habite en Bretagne. Qui est chaud pour 12h30 de voiture ?

9. L'odeur de chou-fleur un peu partout

En s’éloignant légèrement des « grandes » villes bretonnes, on se rapproche vite des champs et donc des odeurs. En Bretagne, on élève des porcs, des volailles, des vaches mais on élève aussi de gentilles patates et des choux fleurs très très odorants. Et comme il y a du vent, on le sent à des kilomètres à la ronde (un bonheur).

10. Les prénoms moyennement harmonieux

Quand on vit en Bretagne, on côtoie plein de gens sympas. Certains ont des prénoms bretons plus ou moins originaux et plus ou moins jolis à entendre. Ce n’est pas de leur faute bien sûr, mais cela peut devenir compliqué pour les tympans si tes amis s’appellent Guenolé, Tugdual, Gireg, Goulwen et Lenaïg (on pense à vous).

Le premier qui dit dans les commentaires que ce top a été écrit par un parisien qui n’a jamais foutu les pieds en Bretagne, je lui pète la mâchoire (vous êtes prévenus).