Parmi les étudiants, il y a toujours eu une petite tradition consistant à faire passer les élèves en école de commerce pour de simples fêtards qui n'apprennent pas grand chose durant l'année. C'est vrai que c'est marrant, mais aujourd'hui, par souci d'honnêteté, on va remettre les pendules à l'heure : en fait, en école de commerce, tu apprends plein de trucs vraiment utiles pour l'avenir. Oui, on sait, ça te fait un choc, mais c'est la vérité. Tiens, voilà quelques exemples de skills que tu peux développer là-bas. Il existe même des écoles de commerces spécialisées dans la Food ! C'est fou mais oui, FMS c'est l'école de commerce spécialisée dans le Food Business, alors si tu es intéressé c'est par ici.

Top partenaire [?]

1. Vendre un concept

Tout le monde peut avoir une idée plus ou moins bonne (genre un bar qui vend exclusivement du jus de carotte), mais savoir vendre ses idées pour les réaliser, ça s’apprend. Avec les cours de marketing, tu deviens un pro pour rendre presque n’importe quoi intéressant.

Source photo : Giphy

2. Organiser des événements

T’inquiète pas que si tu fais partie d’un BDE, tu vas vite apprendre comment on monte une vraie soirée, avec des prévisions, des fournisseurs, des prestataires et tous ces trucs qui te paraissent un peu obscurs aujourd’hui. Ça te sera hyper utile quand il s’agira de monter des événements pro, qu’il s’agisse d’un festival de rock, d’un congrès de collectionneurs de diamants ou d’une foire à la saucisse.

3. Manager une équipe

On sait, le mot “management” il ne fait pas rêver, et il te rappelle les petits chefs qui te martyrisaient dans tes jobs étudiants, mais quand t’apprends à bien le faire, tu te rends compte que c’est beaucoup plus humain et utile. Avec ces cours, tu sais comment parler à tes potes ou tes futurs collègues pour organiser des projets sans que personne ne soit frustré.

Source photo : Giphy

4. Bosser en team

Même sans parler de management, tu as pas mal de projets à mener en équipe en école de commerce. C’est un bon entraînement pour l’avenir puisque, spoiler, on est souvent amené à bosser en team dans la vie pro. Et apprendre à composer avec plein de personnalités différentes qui partent parfois dans tous les sens, c’est vraiment pas donné à tout le monde.

5. Faire du réseau

Non, on ne te parle pas de connecter différents ordinateurs entre eux, puisque ça ça s’apprend en école d’informatique. Là on te parle d’apprendre à garder des liens professionnels avec tout un tas de camarades de classe qui pourront travailler avec toi plus tard ou te donner des coups de pouce quand t’en auras besoin (à charge de revanche, bien sûr). Et ne t’inquiète pas, c’est pas parce que tu fais du réseau que tu considères les autres comme des outils : ça peut se faire avec beaucoup de respect et de bienveillance.

Source photo : Giphy

6. Créer une asso / Monter une boîte

T’auras déjà découvert le fonctionnement d’une asso si tu fais partie d’un BDE, mais t’apprendras aussi comment on fait pour en créer une soi-même. Idem pour les micro-entreprises et entreprises qui n’auront plus aucun secret pour toi. Comme ça, le jour où tu voudras monter ton propre projet de bowling solidaire ou de vente de voitures volantes, tu ne seras pas trop en galère.

7. Faire de la communication

Bien sûr, tu ne maîtriseras pas autant le domaine que les étudiants sortis d’une école de comm’, mais t’auras déjà un peu pratiqué le sujet pour ton asso ou dans tes projets de cours. Tu sauras ce que c’est que d’échanger avec un graphiste (t’inquiète, ils sont sympa), de commander des flyers ou de faire de bons posts sur les réseaux, et c’est déjà pas mal.

Source photo : Giphy

8. Parler couramment le franglais

Entre les skills, les confcall, les brainstos, les briefs, les deadlines et autres slides, tu seras capable de manier un langage hybride de toute beauté. Un langage qui exaspérera l’Académie Française mais te permettra d’évoluer dans le monde pro tel un poisson dans l’eau. Par contre évite de mettre « maîtrise du franglais » sur ton CV, bizarrement ça ne passe pas encore très bien.

9. Parler couramment des (vraies) langues étrangères

Oui parce qu’on rigole un peu (mais pas trop) avec le franglais, mais en école de commerce tu apprends aussi les langues, à commencer par l’anglais. Et normalement tu pourras faire un ou deux bon gros voyages à l’étranger qui te feront passer du niveau débutant au niveau expert tout en faisant partie des meilleurs moments de ta vie. Demande aux anciens, ils te le confirmeront.

Source photo : Giphy

10. Finir tes projets malgré les 15 soirées qu'on te propose par semaine

Allez, on peut l’avouer, il y a quand même de grosses chances pour que le cliché des nombreuses soirées soit vrai. N’empêche, ça aussi c’est un apprentissage puisque ça va t’enseigner l’art de savoir gérer ton temps entre taf et amusement. Comme quoi tout est bon pour apprendre, y compris les trucs les plus cool.

Alors, tu signes quand ?

Créer une entreprise ça nécessite quelques bases de comptabilité, marketing et management. Alors si tu es cavalier.e tu peux te jeter dans le vide et voir ce qui se passe OU assurer tes arrières et ne pas risquer toutes tes économies sans un minimum de connaissances. Si ton rêve est de te lancer dans l’univers du food game, il existe une école de commerce spécialisée dans la food, j’ai nommé FMS l’école de commerce de Food Business.