Depuis plusieurs semaines ta vie commune avec ton chat est devenue plus intensive que jamais. Evidemment, il n’était pas habitué à voir ta tronche 24h/24 avant le début du confinement. Le voilà tout chamboulé par cette cohabitation d’un nouveau genre : le confinement avec ton chat. On avait déjà exploré les différents trucs que ton chat pensait pendant le confinement, mais parlons un peu de toi… Regarde-toi un peu, tu as abandonné le rasage et l’épilation, tu bouffes n’importe quoi, tu passes tes journées à pioncer… Ce sont des signes qui ne trompent pas (et non pas des cygnes qui ne trompent pas) : tu es en train de devenir un chat.

1. Tu passes ta vie devant la fenêtre à regarder les gens qui passent dans la rue

Et tu n’hésites pas à les dénoncer à la police quand tu estimes qu’ils ne devraient pas être dehors ces voyous. Oui parce qu’en plus de devenir un chat, tu deviens un chat nazi.

Source photo : Giphy

2. Ton alimentation repose sur deux éléments : des chips et des restes

Tu as épuisé ton quota de recettes connues au bout de 3 jours et après une grosse phase de pâtes au beurre tu commences à abandonner toute motivation pour te nourrir correctement. Franchement, t’es à deux doigts d’envisager les croquettes au boeuf. Surtout si elles viennent de chez le véto, après tout ça peut pas être totalement mauvais pour toi.

3. Tes déplacements sont uniquement motivés par les zones ensoleillées de ton appart

Chaque rayon de soleil est un précieux sésame pour ton corps confiné. Tu mets donc en place des stratégie mettant en doute les lois de la gravité pour t’exposer le plus possible et te prélasser sur cette petite source de chaleur, même si pour cela il faut se tenir debout sur tes toilettes pour trouver la lumière de la fenêtre…

Source photo : Giphy

4. Tes capacités de concentration sont de plus en plus pourries

C’est simple tu n’arrives plus à regarder la moindre série, il suffit qu’une mouche se coche non-stop à la vitre pour que tu l’attendes assis au pied de la fenêtre, tel un observateur de l’ONU.

5. Si tu es confiné avec quelqu'un qui bosse dehors, tu l'attends tous les soirs devant la porte

Il ou elle doit même passer sa jambe dans l’ouverture de la porte pour t’empêcher de sortir.

6. Ta vision est de plus en plus adaptée à la nuit

C’est normal, au début tu te couchais une demi-heure plus tard (la fameuse demi-heure que tu gagnes à ne plus faire le trajet pour te rendre à ton travail), mais c’est très vite devenu tous les jours une demi-heure plus tard ce qui fait que maintenant tu ne fermes plus l’œil de la nuit ce qui t’a donné un rare pouvoir de nyctalopie.

7. Tu as passé une heure à sauter dans un carton

Faut dire que c’est rigolo. Ça fait comme une cabane.

Source photo : Giphy

8. Comme tu n’as tellement pas d’espace chez toi tu ne t’es jamais autant étalé sur le sol

La moindre parcelle d’espace devient un nouveau territoire à conquérir. Après tout, pourquoi ne pas s’allonger sur le carrelage ? C’est si frais.

9. Tu ne prends plus de douche, un simple coup de langue suffit à te rendre propre aux yeux de toi-même

Le problème c’est que comme tu ne te laves plus les dents non plus ton corps commence à avoir mauvais haleine dans son intégralité.

Source photo : Giphy

10. Ta moustache est suffisamment longue pour te permettre de te repérer dans l'espace

Pratique en fait cette tonsure faciale. Tu vas enfin avoir une bonne raison d’acheter des accessoires pour moustaches.

11. Tu ne manges pas de concombre car ça te fait peur

Alors qu’un bon os de poulet à ronger, c’est tout de suite plus sympa.

Source photo : Giphy

12. Tu vomis n'importe où

Et ça commence à être bizarre ces boules de poils qui sortent de ton gosier. Toi t’as encore bouffé de l’herbe ?

13. Tu commences à sérieusement envisager ton chat comme partenaire sexuel

Ok mais penses à mettre des protections pour pas te retrouver avec une portée mi-chat, mi-humain que tu pourras même pas endormir à l’éther.

Source photo : Giphy

Tu connaissais les risques à se confiner avec son chat. Mais rassure-toi tu aurais pu tomber plus bas : être confiné en couple.