Bon, on essaye de vous faire passer le mot depuis 27 tops à peu près, mais rien n’y fait, vous continuez à vouloir être originaux en donnant des prénoms peu courants à vos enfants. Après les prénoms de séries, les prénoms du Moyen âge, cette fois-ci on s’attaque aux prénoms inventés. Il y a une différence entre vouloir être « originaux » et avoir du goût, déso pas déso.

1. C’est moche

Ah bah oui, on attaque direct dans le vif du sujet, on tape dans le lard, ON DÉNONCE : les prénoms inventés ne sont pas beaux. Non. Je ne sais pas si c’est la chute des hormones ou le manque de sommeil qui a pu vous faire croire que Térébulane était une bonne idée de prénom, mais vous avez encore un peu de temps pour filer à la mairie pour rectifier le tir.

2. C’est pas original

Fausse idée reçue : donner un prénom inventé à son enfant le rendra différent et original. C’est un mensonge, ça va juste l’exclure de tous les goûters d’anniversaire, c’est tout. Donner un prénom inventé ne fera de différence pour personne sauf pour lui parce qu’il sera la vikos attitrée de toute l’école, le pauvre.

3. C’est pas cool pour votre enfant

Vous imaginez sa future vie sociale ? Son futur métier ? Vous pensez vraiment qu’il pourra être épanoui en se faisant appeler Fleuve ? Non, c’est raté. Tout le monde va se foutre de sa gueule, ou essayera de lui trouver un diminutif pour ne pas avoir à l’appeler par son vrai prénom.

Crédits photo : Topito

4. Personne n’osera vous dire le fond de sa pensée

Vous passerez des années à penser que vous avez fait le bon choix en l’appelant Javel, mais c’est juste parce que les gens que vous fréquentez n’oseront jamais vous dire le fond de leur pensée. Ils se contenteront de vous dire « ah, c’est pas commun dites donc », plutôt que de vous dire sincèrement : « mais vous preniez du crack à sa naissance ou quoi ? »

5. On a jamais vu un petit « Clafoutis » devenir président de la République

Non, ça n’est jamais arrivé. Alors je ne dis pas que seuls les Emmanuel, François, Nicolas ou Jacques peuvent accéder au trône, mais ça aide quand même pas mal à s’intégrer. Avec une petite Clafoutis au pouvoir, on s’attend surtout à ce qu’elle nous fasse des gâteaux au lieu de présider le conseil des ministres. Vous pensez que personne ne donne ce prénom pour de vrai ? Ah bah dites-le à la fille d’André Courrèges, le célèbre couturier. Pour de vrai, sa fille porte ce prénom.

Crédits photo : Topito

6. Non, Amazonie n’est pas un prénom

C’EST UNE PUTAIN DE FORET LES GARS ! Alors oui, il y a des gamines qui s’appellent France, ok, ça passe. Mais des Amazonie, sérieux ? Vous ne pouviez pas combler votre désir d’exotisme en bouffant de l’ananas par exemple ? Ou regardant des vidéos de Thalassa ? Je veux dire, y a des trucs plus simples à faire hein.

7. Tuba non plus

Non, Tuba n’est pas un prénom. Déjà que comme mot tout court, c’est limite limite, alors franchement, donner le prénom Tuba à un bébé, faut avoir un certain niveau de connerie bien implanté. Mais que fait l’État Civil bordel ? Où sont-ils quand on a besoin d’eux ?

8. Est-ce que ça devrait pas être classé comme des VEO ?

Mais si vous savez, les VEO sont les violences éducatives ordinaires. Est-ce que donner un prénom inventé très moche ne pas passer pour un acte d’humiliation psychologique ? Vous avez deux heures.

9. Au mieux ça vous fait passer pour un bobo, au pire pour un con

Quand il y a eu la vague des prénoms de fruits genre « Cerise » ou « Mirabelle », on s’est tous dit que ça concernait les parents qui vivaient dans le 11e arrondissement de Paris. À raison d’ailleurs. Donc si vous perpétuez cette tradition cheloue mais que vous vivez à Limoges, vous n’êtes pas un bobo, vous êtes juste con.

Crédits photo : Topito

10. Toutes les tendances ne sont pas à suivre

Regardez comme ils regrettent, les parents qui ont appelé leur môme Daenerys, sous prétexte que c’était une meuf badass dans une série surcotée. Ouais bah une fois qu’ils ont vu la-dite meuf cramer toute une ville pour le kif, ils ont vite déchanté. Comment les parents des futurs petit « Housse » ou « Chair » vont-ils vivre avec ça sur la conscience ? On se pose la question.

Ah, les goûts et les couleurs hein…