Dans un monde normal, les fans de sportifs se contentent d’admirer leurs idoles et de les supporter, même dans l’adversité. Dans un monde pas normal, ces fans agressent leurs idoles quand ils ne sont pas contents parce que ce sont des gros cons. Nous vivons malheureusement dans un monde pas normal, et les histoires de sportifs victimes de leurs fans sont relativement nombreuses. Il y en a qui ont oublié que le sport, c’était juste du sport.

1. Le basketteur Danny Green a été menacé de mort pour avoir raté un panier

Les Lakers ont joué leur 5eme match de finale de NBA face à Miami. S’ils gagnaient ce match, ils remportaient la finale, mais à dix secondes de la fin, Danny Green a raté un panier important et son équipe s’est finalement inclinée sur un score de 108-111. Suite à ça, le joueur a reçu des menaces de mort de supporters frustrés et débiles incapables de se comporter comme des humains normaux ou de comprendre que Green n’était pas le seul responsable de cette défaite. Contrairement au ballon, le monde ne tourne pas rond.

2. Andrés Escobar Saldarriaga a payé de sa vie une erreur sur le terrain

Le 22 juin 1994, le défenseur Andrés Escobar Saldarriaga joue son deuxième match de Coupe du Monde avec la Colombie face aux Etats-Unis. Manque de bol, il marque un but contre son camp qui entraînera la défaite ainsi que l’élimination de son équipe. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais quelques jours plus tard, le 2 juillet 1994, Andrés Escobar Saldarriaga est pris à partie par un homme sur le parking d’un bar à Medellin. Le mec lui tire dessus 12 fois en criant « goal » pour chaque balle tirée. Une histoire absolument terrifiante.

3. L'Histoire pas loin de se répéter en Colombie

24 ans après, en 2018, des joueurs colombiens ont été menacés de mort pour avoir raté des tirs au but lors de la Coupe du Monde. Mateus Uribe et Carlos Bacca avaient loupé leurs péno pendant la séance de tirs au but contre l’Angleterre en huitièmes de finale, et, suite à ça, ont reçu des tas de menaces de mort. Heureusement, il n’y a pas eu de suites réelles, mais ça reste quand même ignoble.

4. Les supporters lyonnais s'en sont pris à leur défenseur Marcelo

En décembre 2019, des ultras lyonnais ont pris en grippe le défenseur danois nouvellement arrivé dans leur équipe. Après un match nul face à Leipzig qui a permis à Lyon de se qualifier en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, un supporter a déployé une banderole « Mareclo dégage » avec une tête d’âne bien problématique. Le conflit s’est réglé dans les mois qui ont suivi, mais Marcelo a passé une sale période à craindre des agressions plus violentes encore. Merci à ces faux-fans qui ne font que donner raison à ceux qui critiquent constamment le foot.

5. L'équipe de Saint-Etienne a dû être évacuée du terrain à cause de ses supporters

En décembre 2019 (un mois plutôt tendu en ligue 1), les supporters stéphanois sont descendus sur le terrain parce qu’ils en avaient marre de voir leur équipe se faire punir 4-0 par le PSG. Les gars ont fait péter des gros fumigènes puis frappé des stadiers avant d’envahir la pelouse, et les joueurs de leur équipe ont dû se mettre à l’abri pour éviter de se faire agresser physiquement. Finalement à Saint-Etienne, c’est pas mieux qu’à Lyon.

6. Les joueurs et le staff du Sporting Portugal ont été agressés pendant un entraînement

En mai 2018, suite à une série de matches ratés de la part des joueurs de Lisbonne, des supporters de l’équipe ont envahi leur centre d’entraînement puis agressé plusieurs joueurs et membres du staff. Ça a fait un énorme tollé (ce qui est normal) et une bonne partie de l’équipe a été traumatisée par l’agression (ce qui est aussi normal). On a du mal à comprendre comment on peut en arriver là pour du foot, même quand c’est toute ta vie.

7. Des supporters camerounais ont détruit la maison d'un joueur qui avait raté un pénalty

En 2005, pendant un match de qualification à la Coupe du Monde 2006 opposant le Cameroun à l’Egypte, Pierre Womé, un joueur des Lions Indomptables a loupé son pénalty, ce qui a coûté la qualification à son équipe. La réponse a été assez brutale : des Camerounais ont détruit sa maison pour lui faire payer son erreur. On va vous poser une question simple : NON MAIS ON VA OU LA ??? Et on n’a pas la réponse.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Florian K ->WCW, Florian K -> Wikipedia

Si j’existe, ma vie, c’est d’être fan.

C’est quand même pire que les pires cadeaux de fans reçus par des stars.