Chez Topito, on aime beaucoup les grosses pintes de bière parce que c’est bon et pas cher mais si quelqu’un propose de payer sa tournée, les cocktails seront évidemment de mise. On vous a déjà parlé de ce que ton cocktail veut dire de toi et aussi des cocktails préférés des barmen, mais connaissez-vous les histoires cachées derrière ces cocktails que l’on boit tous (et parfois un peu trop, calme-toi sur les mojitos Francis) ? C’est ce que vous allez découvrir aujourd’hui !

1. Mojito

Le mojito est le cocktail préféré des français et un des plus célèbres du monde. L’histoire raconte qu’au 16ème siècle, un corsaire allait dans les bars entre deux pillages de La Havane et demandait des feuilles de menthe pilées avec du rhum industriel. Le cocktail s’est par la suite appelé mojito, dérivé de « mojo » qui est une mixture à base de citron. L’écrivain Hemingway en commandait régulièrement dans son bar favori de la Havane, ce qui a contribué à la popularité du cocktail, mais c’est le film Miami Vice qui a définitivement rendu la boisson culte.

Pour un Mojito réussi : du rhum, de la menthe, du citron, du sucre et de l’eau pétillante.

2. Punch

On a tous connu la grande bassine remplie de Punch qui macère depuis 48h. Son nom provient de l’hindi panch qui signifie Cinq. A la base, le punch se composait de 5 ingrédients : alcool, sucre, citron, eau et épices.

Pour un punch réussi : un peu de rhum, beaucoup de jus de fruits et des fruits coupés en morceaux.

3. Margarita

Il y a deux origines possibles à l’invention de la Magarita. La première est la suivante : une américaine Margarita Sames aurait inventé le cocktail dans sa résidence secondaire à Acapulco dans laquelle elle recevait des invités du monde entier, le cocktail porterait alors son prénom. Voilà la deuxième hypothèse : A l’origine, la margarita était un cocktail américain appelé Daisy (marguerite en français, donc). Pendant la période de prohibition de l’alcool aux Etat-Unis, de nombreux américains ont ouvert des bars au Mexique. Le cognac du cocktail Diasy aurait alors été remplacé par de la tequila, plus facile à trouver, et le nom du cocktail aurait été traduit en espagnol.

Pour une Margarita réussie : Tequila, Cointreau et citron vert.

4. Caipirinha

Symbole du brésil, la Caipirihna vient du mot péjoratif « Caipira » qui qualifie un homme simple auquel on a ajouté le diminutif ihna (comme pour Ronaldinho, le petit Ronaldo). C’était un cocktail pour le peuple : les citrons se trouvent facilement au Brésil et la Cachaça était un alcool peu cher.

Pour une Caipirinha réussie : Cachaça, un citron vert et du sucre.

5. Piña colada

La Piña colada est un cocktail originaire de Puerto-Rico, c’est même la boisson nationale de l’île. La légende raconte que c’est le célèbre pirate antillais Roberto Cofresí qui a inventé la Piña colada pour redonner du courage et motiver son équipage. Il mélangeait de la noix de coco et de l’ananas dans du rhum parce que les vitamines c’est bien sympa, mais un peu d’alcool c’est quand même sympa pour un pirate.

Pour une Pina Colada réussie : du rhum, de l’ananas et du lait de coco

6. Spritz

Au XIXème siècle, les soldats autrichiens qui traînaient dans les villes d’Italie n’appréciaient pas les vins trop forts italiens et demandaient donc aux serveurs d’arroser les alcools avec de l’eau. C’est ce geste de « spritzen » (arroser) qui est resté dans la culture.

Pour un Spritz réussi : un vin pétillant auquel on ajoute de l’alcool amer.

7. Gin Tonic

On est tous d’accord pour dire que le Tonic tout seul, c’est pas super bon. Alors, pourquoi avoir créé un cocktail avec cette boisson ? En vérité, l’eau tonique était utilisée au 18ème siècle pour tenter de soigner la malaria. La quinine présente dans l’eau a de nombreuses propriétés médicales mais donne aussi un gout très amer à la boisson. Pour faire passer le gout, on y ajoutait du sucre et du gin. Sympa l’époque où on pouvait mélanger l’alcool et les médicaments…

Pour un Gin Tonic réussi : du gin et du Tonic

8. Bloody Mary

Mais qui est cette Mary sanglante ? Plusieurs origines, mais on retiendra la version française. Un beau jour au Ritz à Paris, l’écrivain Ernest Hemingway qui cragnait la colère de sa femme Mary Welsh et qui la surnommait la satanée Mary (Bloody Mary) demanda un cocktail qui ne lui donnerait pas l’haleine d’alcool.

Pour un Bloody Mary réussi : Vodka, Jus de Tomate et des épices.

9. Monaco

Regardez votre verre de Monaco, ses deux couleurs : le rouge de la boisson surmonté du blanc de la mousse rappellerait les couleurs du drapeau monégasque. D’où son nom.

Pour un bon Monaco : non, c’est pas bon un Monaco.

10. Grog

Remède efficace contre la maladie, le Grog est l’invention d’un Amiral anglais surnommé « le vieux grog » parce qu’il portait un vêtement grossier à « gros-grain », traduit par « grogam » en anglais.

Pour un bon Grog : du rhum, du citron, du miel et de l’eau chaude

On ne vous le rappellera jamais assez, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Source : WikipediaListverse